Maman, raconte moi une histoire

il y a
5 min
5645
lectures
463
Lauréat
Public
Recommandé
Image de Harry Potter 2016
Image de Fanfiction Harry Potter
— Oh tu es fatigué mon Jamie. Au dodo mon ange.

Son fils dans les bras et sous le regard de son mari, Hermione rejoignit la chambre du bébé. Elle s'installa sur un fauteuil à bascule, son petit homme tout contre son corps et discuta avec lui comme chaque soir.

Elle fixait avec délectation son regard ensommeillé, coloré et semblable à son père.

— Sais-tu que maman est la plus heureuse du monde quand elle te regarde mon trésor ? Et ce moment est toujours le préféré de ma journée.

Hermione adorait ça, lui parler. Elle lui contait une histoire comme s'il était déjà grand. Elle ne babillait pas par mimétisme et n'utilisait pas d'onomatopées. Elle lui écrivait un livre dont les mots et les lettres se mélangeaient à l'air.

— Quand je regarde tes jolis yeux, je vois la vie, celle que papa et moi nous avons vécue et je me sens chanceuse. Je me sens à ma place. Mais je t'avoue que je n'imaginais pas tout cela quand j'avais onze ans.

La jeune maman caressa du bout des doigts la joue de son fils.

— J'étais presque un bébé moi aussi. Peut-être étais-je plus intelligente que mes autres camarades mais je n'avais pas encore vécu toutes les difficultés auxquelles j'allais être confrontée.
J'ai rencontré ton papa dans le Poudlard Express, ce train que tu prendras toi aussi et qui t'éloignera de moi. Et je suis certaine que quand tu auras onze ans également, tu lui ressembleras beaucoup.

Hermione sourit et se pencha pour sentir les cheveux noirs de Jamie, elle frotta doucement son nez contre leur douceur. Il cligna à peine des yeux, luttant contre le sommeil, essayant d'entendre la voix de sa mère.

— Nous n'étions pas très proches au début mais nous nous sommes vite rattrapés tu imagines bien. Il est devenu mon meilleur ami comme l'est ton parrain d'ailleurs. Nous étions tous les trois inséparables. Et nous avons vécu beaucoup d'aventures mais papa te les racontera. Elles étaient dangereuses alors cela attendra un peu. De toute façon, je suis sûre que tu attireras les ennuis autant que lui dans quelques années et je n'en finirai pas de me faire des cheveux blancs... Mon Jamie, moi je préfère te raconter comment et pourquoi tu es là dans ce monde. Tu es le merveilleux mélange de nous deux, de notre amour.

La sorcière essaya de rassembler ses souvenirs avant de continuer.

— Je suis certaine d'avoir toujours aimé ton papa. Seulement l'amour c'est compliqué... C'est incertain. C'est rempli de nuances. C'est passionnant. Et malgré mon intelligence, je ne le savais pas, c'est la guerre qui m'a fait réaliser tout cela. On peut tous devenir idiot quand on est face à l'amour et je peux t'assurer que les sentiments ne s'apprennent pas dans les livres.
Comme je te l'ai dit, ton papa a toujours été là, dans mon cœur, il était même vital à ses battements. Mais je n'ai tendu l'oreille à son rythme, à ses percussions seulement quand nous nous sommes retrouvés seuls, tous les deux.
Pendant des jours, des semaines et des mois, nous nous avions l'un l'autre. Quelques fois, nous nous disputions, d'autres nous nous ignorions mais souvent nous nous enlacions. C'était naturel comme respirer. Se tenir la main, ses mains toujours gelées. Passer les doigts dans les cheveux de l'autre, ses cheveux toujours emmêlés. Poser les lèvres sur nos joues rougies, ses lèvres toujours gercées.

Hermione pensait à cela, à ces premiers souvenirs tendres, à ces premiers moments intimes, à ces premières étreintes maladroites. Quand ils se réchauffaient l'un l'autre. Quand ils se réconfortaient inconsciemment par leurs seules présences respectives. Quand elle se sentait frêle et forte à la fois entre ses bras, contre son corps. Quand son esprit et son instinct se réveillaient au seul souffle de son meilleur ami sur sa peau.

— C'est cette période qui a tout déterminé. Les sentiments étaient sûrement là depuis le début, plus ou moins enfouis quelque part. Puis ils ont voulu me faire mal pour me montrer qu'ils étaient présents. C'est ça la vie Jamie, ce qui fait le plus de bien fait mal aussi, seulement parce que c'est trop fort pour être caché. Alors tout sort et personne ne comprend grand-chose.

La jeune fille se souvint encore de la surprise et de l'incompréhension de leur entourage, suite à ce que ressentaient son mari et elle à l'époque. Pourtant tout le monde avait remarqué que leur relation avait changé. Rien de réellement concret ne s'était passé entre eux, ni mot, ni baiser, mais l'évidence sautait tout de même aux yeux, chamboulant tout sur son passage. Bousculant la trame de l'histoire, envoyant valser les attentes.

Admirant le visage endormi et angélique de son bébé, elle repensa à un de ses plus beaux souvenirs.

Après la guerre, elle était retournée seule à Poudlard, les garçons s'étaient directement tournés vers leurs études d'auror. Et presque une année loin de lui avait été une torture. Ils s'étaient vus de temps en temps, à Pré-au-lard, durant les vacances, s'étaient écrit aussi mais elle ne se languissait que d'une seule chose, habiter avec lui. Ils l'avaient décidé tous les deux, dans leurs courriers. Cela leur semblait naturel, ils avaient toujours vécu ensemble après tout. Et quand elle était sortie pour la dernière fois du Poudlard Express, il était là. Il l'attendait. Un immense sourire sur les lèvres et de la lumière dans les yeux. Elle s'était jetée dans ses bras et ils avaient transplané.

Elle n'avait pas fait cas de la légère nausée qui l'avait prise durant le voyage, ni même de l'endroit où ils étaient, elle avait ignoré tout ça et n'avait vu que lui. Lui qui l'enlaçait comme si sa vie en dépendait. Lui qui déplaçait ses mains tendrement de ses bras à ses joues. Lui qui la fixait intensément. Et lui qui s'était penché pour l'embrasser.

Oui un des plus beaux souvenirs de sa vie était ce premier baiser et il se répercutait dans tous ceux qui avaient suivi. Toujours les frissons, toujours les papillons, toujours les soubresauts, toujours le vide dans sa tête.

— Tu sais quel souvenir est ex-aequo avec notre baiser ? Quand nous avons su que tu étais là, en moi, minuscule et le cœur battant déjà. Nous t'avons beaucoup attendu Jamie. Les adultes réfléchissent bien quand ils veulent un enfant. C'est quelque chose d'extraordinaire mais c'est surtout quelque chose d'important. Et nous voulions être prêts dans nos esprits pour ta venue. Mais quand nous nous sommes décidés, tu as voulu prendre ton temps. La nature est comme ça quelques fois mon trésor, on ne la comprend pas, on la subit.
Nous aurions été heureux quelles que soient les conditions de ta présence en moi. Mais nous le sommes sûrement plus que possible puisque tu as tardé. Et tu sais comme nous essayons de profiter de toi à chaque instant.
Toutes les étapes de ton existence sont les meilleurs moments de nos vies, chaque nouveau bonheur efface un mauvais souvenir de la guerre je peux te l'assurer. Mes souffrances corporelles ont été gommées dès que tes mains, tes pieds et tout le reste bougeaient en moi. Mes tortures et mes peurs se sont tues dès que tu m'as regardée, dès que tu m'as souri.

Hermione se releva le plus doucement possible du fauteuil, se déplaça jusqu'au berceau de son fils. Elle le gardait toujours pressé contre sa chaleur, son odeur de bébé enveloppant tous ses sens et elle lui chuchota une dernière phrase avant de le poser dans son cocon.

— Et mon plus beau souvenir est l'image de ton père te tenant dans ses bras pour la première fois.

Elle recula doucement, sur la pointe des pieds et se tourna vers la porte ouverte. Contre le chambranle, se tenait son mari, les bras croisés, le regard brillant et la joie dessinée sur son visage. Elle fila jusqu'à son étreinte, l'endroit qu'elle préférait au monde.

— Je ne me lasserai jamais de t'entendre raconter notre histoire à Jamie.

Hermione serra ses mains au dos de l'homme qui la tenait. Elle respira son parfum avant de souffler contre son torse.

— Je t'aime Harry.

Recommandé
463

Un petit mot pour l'auteur ? 300 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Arlo G
Arlo G · il y a
Excellente connaissance d'Harry. Fort bien écrit. Vous avez le vote d'Arlo qui vous invite à découvrir son dernier poème *sur un air de guitare*http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/sur-un-air-de-guitare-1
Image de Thara
Thara · il y a
Une belle lecture, ainsi que des dialogues conséquents !
Image de Browniejune
Browniejune · il y a
Merci !
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bonjour, Browniejune ! Grâce à vos votes, mon “Soleil automnal” est en Finale et je vous en remercie infiniment. Je vous invite maintenant à venir le soutenir de nouveau si le cœur vous en dit toujours. Merci d’avance et bonne journée !
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bonjour, Browniejune ! Vous avez voté une première fois pour “Soleil automnal”. Je vous invite maintenant à venir renouveler votre soutien si vous l’aimez toujours !. Merci d’avance et bonne journée!
Image de Chantane P.
Chantane P. · il y a
belle découverte
Image de Browniejune
Browniejune · il y a
Merci :)
Image de Maryse
Maryse · il y a
Très belle découverte Browniejune !!
Image de Browniejune
Browniejune · il y a
Merci beaucoup Maryse, je suis touchée !
Image de Samuel Lhâa
Samuel Lhâa · il y a
Je n'avais pas eu le temps de vous lire jusqu'ici, merci c'est très beau http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/vertigo
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
C'est beau !
Image de Browniejune
Browniejune · il y a
Merci :)
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Mes félicitations tardives, pour cette superbe oeuvre bien écrite.
Image de Browniejune
Browniejune · il y a
Merci beaucoup :)
Image de Alain Adam
Alain Adam · il y a
Mon vote solidaire!

Si le coeur vous en dit, "L'ERDRE" est en finale du prix Automne 2016! -: ))

Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bonjour,Browniejune! Vous avez voté une première fois pour mon haïku, “En Plein Vol”, qui est en
Finale et je viens vous inviter à renouveler votre appréciation pour lui. Merci d’avance et bonne journée!

Image de Brigitte Prados
Brigitte Prados · il y a
Félicitations !
Image de Browniejune
Browniejune · il y a
Merci !!