MA PUCE A MOI.

il y a
6 min
99
lectures
21
MA PUCE A MOI.

- Lui, on le laisse tranquille, on ne le mord pas.
- Bah, pourquoi ça ?
- Parce que ce matin je me suis approchée de lui accroché a son chien qui cocotait pas mal, et j’ai vu son genou, sa jambe toute bronzée ; il sentait bon le beurre de Karité... Je n’ai pas pu résister alors j’ai sauté dessus. Mais il m’a vue et il aurait pu me tuer, comme ça, PAF ! écrabouillée... Je lui dois la vie....
- Mais c’est pas vrai ! Hey ! Bozzo ! Tu as eu de la chance, et c’est tout.
- Non, car il m’a dit des choses gentilles...
- Manquait plus que ça ! Et il t’a raconté quoi ?
- Fais attention à toi petite puce ! je te trouve bien mimi mais si tu me suces le sang ça va me grattouiller et je ne vais pas être content ! Fais-moi plaisir, vas tranquille et bonne journée à toi. Puis il m’a envoyé un bisou...
- Mais je rêve !!
- Bah non.
- Et toi tu gobes tout ce qu’il te dit !
- Il m’a laissé partir, et maintenant je l’aime ! Bouuuh, je suis malheureuse !
- Bon, tu l’auras voulu, je suis obligée d’alerter le comité de défense de notre communauté des pulciens, le juge va vous recevoir en commission rostratoire car il est interdit de pactiser avec l’humain, c’est la loi !
- Ben, les lois sont aussi faites pour être abrogées, cela fait partie des changements de nos sociétés, et si on ne l’accepte pas, ce n’est pas bon signe du tout ! Ils ont bien réussi à abroger la peine de mort chez eux !
- Ben, ils ont eu tort ! Tant qu’ils s’entretuaient, ça ne me dérangeait pas trop.
- Bouuuuh, je suis malheureuse ! je ne veux pas qu’il meure.
- Allez ma sœur, on va t’aider, ça va aller, viens.
- Tu es sure ? On ne va pas lui faire du mal ?
- Non et a toi non plus d’ailleurs, car je viens d’avoir une idée ! Que dis-je, une vision ! Mieux ! Une illumination !

- De quelle bonne idée parles-tu ?

- Celle qui lancerait un formidable mouvement pacifiste entre le monde animal et l’humain. Car ton contact avec cet homme est exactement ce qui nous manquait ! l’être différent, qui aime les animaux et qui n’hésite pas à leur parler, comme il le fait avec ses semblables.

---------------------------------
« Ainsi, par une belle nuit d’été, je me suis retrouvé à me déplacer à l’horizontale, comme porté par des milliers de petites mains, bercé par une sensation très agréable, entre le massage chinois et la planche sur l’eau. Quand, tout doucement, me parvient une petite voix, semblable à une note de musique classique.

- Hey ! Réveilles-toi, je suis là ! sur le bout de ton nez !

- Ma t’ite puce ? mais que ce passe- t-il ? Je suis en train de descendre les escaliers, sur le dos et au ras du sol... Comment est-ce possible ?

- Ce sont mes frères et sœurs qui te portent, pas moins d’un demi-million de puces te soulèvent !

- Mais pour aller ou ? Nom d’un chien !

- Au tribunal, le juge désire t’entendre, laisses toi aller, tu ne vas pas être déçu.

- A chaque extrémité des marches, des petites lumières blanches illuminent l’escalier, c’est beau ! l’impression d’une descente aux flambeaux. Comme lors d’une procession funéraire inca, une musique rythmée et lancinante accompagne mon trajet, le son que produit des milliers de petites pattes qui marquent la cadence ; certaines voix émettent une plainte comme dans une incantation, mon esprit vogue dans une autre dimension....

- Ma puce, d’où vient cet éclairage ? De mini- bougies ?

- Non, ce sont des vers luisants : on les prend dans le jardin et on les ramène après, ce sont des amis et il y en a plein.

- Et cette musique ?

- Notre don pour le chant et le rythme, naturellement et sans instruments.

- Mais quel est ce miracle ? Je te vois et t’entends si bien, si clair !

- Point de miracle : juste une impulsion électrique lancée dans ton cerveau, au bon endroit et par télékinésie. C’est sidérant que vous n’ayez pas approfondit cette stimulation cérébrale, cela fait des siècles que nous maîtrisons la technique.

« Ma descente se poursuit vers l’escalier de la cave, à moins d’un millimètre du sol ; je me laisse bercer par cette voluptueuse sensation ressentie des pieds à la tête, la colonne vertébrale, et même jusqu’au bout des doigts, c’est hyper relaxant ».

- Dis-moi, Vincent, si tu as envie d’éternuer, tu me préviens s’il te plait.

- Oui, mais nous arrivons au niveau des fondations de la maison !

- C’est là que nous habitons, gros nigaud. Bon, reste tranquille, on va te redresser, attention la tête ! Et restes assit là. Le juge et ses assesseurs vont arriver.

« A même la terre battue, au milieu d’une multitude de petites puces, mon regard fixe cette scène surréaliste. La musique saccadée a laissé place a un gentil brouhaha quand là !... Une micro discussion me parvient »

- Alors c’est lui ?

- Ouais, il est pas mal hein ?

- Bah plutôt oui ! Tu l’as déjà mordu toi ?

- Par deux fois, entre les doigts de pied, ça a dû le gratter un max !

- Shut ! il nous regarde, souris....

« Soudain, tout le monde se lève comme un seul homme. Le juge entre dans le prétoire improvisé, coiffé d’un chapeau haute forme ; il s’installe majestueusement sur son siège de président en replaçant sa robe ».

- Asseyez-vous !

« Silence total dans le prétoire ».
- Pulciens, pulciennes, un événement majeur va se produire ce soir ! Avec la grâce de nos dieux, nous allons permettre à tous les habitants de cette bonne vieille planète bleue de faire une avancée déterminante vers un monde meilleur !
« Une chaleureuse clameur salue ses propos ».
- Car nous ! Puces de notre état, appelons de tous nos vœux a la fraternité entre les hommes et le monde animal dans tous ses genres, races et expressions, si étranges soient-elles.
- Comment te nommes-tu humain ?
- Vincent votre honneur.
- Bienvenue a toi Vincent !
« Bienvenue Vincent !!!!! »
- Merci, vraiment, pour cet accueil, je suis ému et émerveillé, cependant permettez-moi cette question : ‘Que pourrais-je apporter de si important dans ce projet d’une planète meilleure ?’
- C’est déjà en marche mon ami, la rencontre pacifique entre nos deux espèces est le premier maillon de la chaîne !
- Comme tu le vois, tu as des sens plus développés et nos dialogues en sont nettement améliorés.
- Et c’est stupéfiant !
- Et bien nous pouvons étendre ce procédé à tous tes frères et sœurs ainsi qu’a tout le monde animal, sur terre comme sur mer ! Pour une société ou l’homme serait l’ami des animaux.
- C’est bien beau mais il y a des hommes qui chassent pour assouvir le simple plaisir de tuer et se sera difficile de changer des habitudes comme la corrida, la chasse a courre ou les safaris.
- En l’état, oui mais imagine un taureau dans l’arène qui, soudain, serait doté de parole et s’adresserait à ce public, amassé en tribune et prêt à se délecter de sa mort honteuse et pitoyable...
- Hum ! Comme le gibier face au chasseur ! Tirer sur un chevreuil qui demande grâce serait plus difficile pour un homme !
- Voilà, tu y es...
- Oui mais ça risque de prendre du temps !
- Certes Vincent mais il y a peut-être un sujet qui pourrait enflammer le discourt et le porter a son apogée !
- Lequel ?
- Beaucoup d’entre vous, et nous aussi d’ailleurs, avons le désir de passer à une nourriture exempte de protéines animales. L’envie du vegan est là mais vous êtes friands de grillades saignantes et de barbecues entre amis et nous d’une bonne gorgée de sang bien tiède...
« Houh !!!! De l’assemblée »
- Effectivement, nous n’en sommes pas fiers. Comme personne en fait. Notre sens de culpabilité commun est à mettre en avant ! Peut-être pas avec des photos chocs car des images trop brutales ont un effet inverse : les gens préfèrent détourner le regard. En ce sens, nous avons besoin de toi, tu es franc et sincère, tu aime bien les animaux, au point de leur parler. Nous avons observé comment tu t’emploies à soulager les souffrances de tes animaux de compagnie en fin de vie, tu parles même a tes poissons dans l’aquarium !
« Hi Hi Hi !!!! »
- Ne pas s’égarer ! Tu es l’atout majeur ! pourrais-tu nous connecter avec le pouvoir de vos médias ?
- Je connais une journaliste. On la surnomme « la gazelle du val d’Oise »
- Alors nous y voilà, nous te donnons les clefs pour ouvrir les portes de demain. Nous sommes aussi engagés « A la vie, a la mort ! » et ce n’est pas un vain mot car par ta différence, tu susciteras des jalousies : beaucoup voudront te nuire et te railler et dès lors tu devras affronter de grands ennemis, comme cette ‘mode du cancel’. Toi seul sera sur le devant de la scène, du moins au tout début car nous ne pourrons pas faire plus que notre délégation de pouvoirs mais saches une chose Vincent, quoi qu’il advienne, nous ne t’oublierons jamais. Tu as le sort de notre planète entre les mains, à toi de jouer !

EPILOGUE

« Les premières rencontres avec le public furent compliquées mais menées de main de maître par Amélie la journaliste »
- Ecoutez ! Écoutez-moi ! Quelque uns d’entre vous l’ont peut-être remarqué : nous communiquons depuis cet estrade dans ce palais des sports de Paris sans micros ni haut parleurs ni aucun fil et cependant, vous m’entendez très bien non ?
- Mais c’est vrai ! je n’ai pas eu besoin de mettre mes oreillettes !
- Moi non plus et je vois parfaitement sans mes lunettes !! Seriez-vous le diable, madame ?
- Ni diablerie, ni tour de passe-passe.
- S’il vous plait ! Ce qui est possible ce soir peut l’être demain si vous le décidez mais maintenant rentrez chez vous et méditez a cet avenir qui nous tend les bras. Une période précieuse s’ouvre à nous avec cette fois une vraie liberté de décision. Mesdames, Messieurs, quoi que vous décidiez, demain sera un jour différent.
- -------------------
« L’effet boule de neige de ce mouvement fut d’une puissance incommensurable ! Le don d’expression des animaux fut tant pris en considération que le choix du vegan emporta l’adhésion d’une grande partie de la population mondiale, entraînant non seulement un soulagement moral profond mais aussi une autre vision de l’état de notre planète. Des décisions écologiques cruciales furent prises avec courage et détermination. Sept années furent nécessaires pour toucher au but mais le huitième cataclysme n’eut pas lieu.
Vincent vit toujours dans sa ferme avec sa nouvelle compagne et ses nombreux animaux avec qui le dialogue avance de jour en jour ».

                                                                            
                                                                      F I N.

                                                               

                                                            Par François PAUL.
21

Un petit mot pour l'auteur ? 23 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Cristo R
Cristo R · il y a
Eh bien il y a eu "Demain les chiens", et maintenant demain les puces. Il y a eu le fabuleux Tex Avery avec le chien Droopy et le cirque des puces qui jouent du jazz.... J'espère que c'est le début d'une longue série avec les sacs à puces. Ces insectes nous survivront . God bless them ...

Vraiment ce texte m'a emballé et cela me gratte partout.

Image de François Paul
François Paul · il y a
Merci Cristo R, très sympa commentaire. Et oui, il t à une suite à paraître. En association avec une auteure/Dessinartice sur Short, nous élaborons une animation Bande dessinée de cette histoire. Juste pour le fun. Je vous souhaite le plus de bons moments possible. A se lire.
Image de Cristo R
Cristo R · il y a
super extra alors ..
Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Une histoire piquante ♫
Image de Sarita MENDEZ
Sarita MENDEZ · il y a
Très bien trouvé, et bien d'actualité, en plus !
Image de Aud' Pluriel
Aud' Pluriel · il y a
Amusante histoire, où la confrérie des puces se piquent de devenir véganes, comme certains de nos semblables. J'aurais bien aimé assister de mes propres yeux à ce procès captivant.
Image de Aud' Pluriel
Aud' Pluriel · il y a
J'imagine que tout cela a été écrit sans recours aux paradis artificiels, j'en suis admirative et loue votre créativité.
Image de François Paul
François Paul · il y a
Au fait, merci pour votre lecture.
Image de François Paul
François Paul · il y a
Ha ha! Non, aucun pétard ni autres drogues dures. Si je vous dit que ce texte a été écrit en quarante-cinq minutes, vous n'allez pas me croire... Mais puisque vous en parlez, mon premier petit roman "Sels de bain et angel dust" édité en juin aux Editions Sydney Laurent parle de drogues terrifiantes.... Comme quoi... A se lire. Très bon réveillon à vous. François.
Image de Aud' Pluriel
Aud' Pluriel · il y a
Angel dust, l'un de mes morceaux favoris de Gil Scott Heron. Je vous lirai à nouveau avec plaisir. Les textes écrits d'une traite sont souvent les meilleurs et ceux qui tiennent le mieux en haleine
Image de François Paul
François Paul · il y a
Serge Gainsbourg en a fait une chanson de cette 'poussière d'ange', drogue qui décuple l’agressivité d'une manière incontrôlable. ..." faut casser la gueule aux dealers..." Chantait-il à propos de cette foutue came. Il avait testé.....
Image de Muirgheal James
Muirgheal James · il y a
Une sacrée histoire !
Image de François Paul
François Paul · il y a
Ah? Ben merci, c'est gentil.
Image de Nelson Monge
Nelson Monge · il y a
Peut-être une vision de l'avenir ...?
Image de François Paul
François Paul · il y a
Euh... Ben je serais en difficulté... Une bonne grillade.... Hummm! Tient, a ce sujet il y a eu une excellente nouvelle écrite cet été sur Short edition, celle d'un type en couple 'végétariens' qui transgresse et qui flippe en voyant son épouse rentrer à la maison... trop fort! Je vais chercher l'auteur.. bonne soirée. François.
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
J'aimerais tant que notre avenir ressemble à celui-ci, les animaux ont une place importante dans mon cœur. Votre histoire est une pépite, elle est à méditer. Merci François pour votre invitation, aucun regret !
Image de Brandon Ngniaouo
Brandon Ngniaouo · il y a
J'allais dire la même chose que M. Iraje. Une belle histoire dont on rêve en tout cas.
Une invitation à venir découvrir le combat acharné de Marthe dans sa lutte contre son cancer du sein, et peut-être le soutenir.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lintrepide-marthe

Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Une histoire qui saute du coq à l'âne ...
Image de François Paul
François Paul · il y a
Hey! Monsieur Iraje, c'est pas une histoire vraie! Euh, enfin si, le début mais c'est surtout une petite fable, dans un monde imaginaire ou tout est possible, avec un peu d'imagination ...
Image de Tnomreg Germont
Tnomreg Germont · il y a
Une belle histoire qui finit par gratter les neurones...enfin pour ceux qui en ont encore !
Image de François Paul
François Paul · il y a
Merci Tnomreg Germont, je commençais a avoir peur d'écrire..lol

Vous aimerez aussi !