Les espions meurent au Sahel

il y a
6 min
0
lecture
0
un jour, un officier algérien est venu frapper a ma porte, il était en tenue civile, costumé, cravaté et n’a pas ôté ses lunettes de soleil sombres jusqu'à ce qu’il soit parti :
« _...Abou-cif ?.....Jamal Abou-Cif
« _...et vous êtes.. ?
« _..je viens de la part du colonel...il veut vous rencontrer en privé »était-ce un piège ?....non...le colonel savait de quoi je serais capable
La rencontre a eu lieu dans un stade, dans les gradins parmi les supporteurs de l’équipe locale. C’est moi qui a choisi cet endroit. Lorsqu’il vint s’assoir prés de moi, il me remit une enveloppe :
« _...voici les photos des quatre terroristes les plus recherchés par notre pays..._ »il y avait leurs noms au verso « _...un million de dinars par tête....mort ou vif...._ »
« _....je regrette, je ne suis pas un chasseur de prime..._ »
« _...il est temps de vous dire que l’étau se ressert autour de vous...
« _...IL Y AIT..._ »l’équipe locale venait de marquer un but...debout avec les supporters, j’ôtais mes lunettes laissant apparaître des yeux rougis :
« _...il semble que vous n’avez pas pris les choses au sérieux lors de notre dernier entretien..._ »
« _...Oh vous savez, vous pouvez me menacer autant que vous voulez, cela ne changera pas votre cas....au contraire, vous ne faites qu’aggraver la situation...c’est moi qui a l’affaire en main et je suis le seul a pouvoir vous disculper...vous avez tué deux soldats que je n’ai pas encore signalé dans mes rapports...._ ».

1
Au début, j’ai voulu en finir avec ce colonel une bonne fois pour toute....mais je ne pouvais plus supporter le fait d’être traqué, exilé avec mes enfants. Il était plus ambitieux que je pensais, on devait faire fifty-fifty, ni vu ni connu. J’avais dissimulé mon implication dans cette affaire a mon fils malgré que je savais que lui, il m’apporterait un soutien primordial, je devais donc compter sur Ladmek.
Il ne suffit pas de prononcer le slogan qui glorifie dieu et son prophète comme c’est le cas pour DAECH , pour intégrer A.Q.M.I ou Al-Qaida, il fallait ou moins commettre un attentat....Pour vous dire messieurs que chez ces gens la, on ne plaisante pas avec la foi...oh non, on ne le tolère pas...on décerne la Kalach-Nikov a ceux qui octroie leur vie pour faire régner une loi. Je n’avais pas encore quitté le territoire national, le nord du Mali était entièrement conquis par AQMI. Tamanrasset....Janvier /2015 : la bonne saison pour les touristes, bien que leur nombre a considérablement diminué. Ce qui a augmenté en contre partie, c’est le nombre impressionnant de ressortissants venus d’Afrique noir fuyant les conflits et la famine. Pour prendre un café, c’était utile d’aller dans les endroits qui (affichaient complet), il n’y avait plus qu’a s’assoir et tendre l’oreille.........un camion de 20.000L de fioul venait d’être détourné hier vers le nord du Mali.......était-ce la bonne piste ? non, les brigands du désert ça a toujours existé. Chez les occidentaux, il y en a beaucoup qui pensent que les gens du désert sont bon uniquement a élever du bétail et a cueillir des dattes le jour de la moisson. Le temps des caravanes n’est pas complètement révolu, mais la Toyota a remplacer le chameau et bon nombre d’entre eux ont préféré se munir de Kalach-nikov plutôt que d’avoir son épée traditionnelle. Au lieu de transporter des dattes, du sel ou autres denrées alimentaires, ils y en a qui sont prés a risquer leur vie en assurant le transfert de resine de canabis depuis la frontière ouest de l’Algérie vers la Lybie. c’est pas des quintaux, mais des tonnes qui sont interceptés chaque mois par les autorités algériennes
et oui, ceux qui prétendent lutter contre le terrorisme, contribuent indirectement a son financement. et je me disais toujours que mes quatre hors- la loi n’étaient pas du genre a s’intégrer dans un pseudo état islamique là ou en s’amuse a gaspiller ses munitions en slogant Allah Akbar, il me fallait un autre tuyau, rien ne sert a courir il faut partir a point. Un incognito de couleur était venu s’assoir a ma table :
2

« _...écoute frangin...je suis en panne....exétera.....ext...._ »Il savait s’exprimer en français, et il était du genre plutôt bavard, il a pris un café, puis je l’ai invité à partager mon diner avec moi dans ma chambre d’hôtel :
« tu es la depuis combien de temps ?
« _...j’en suis a ma deuxième année
« _...et tu compte toujours rester a Tamanrasset ?
« _..si je n’aurais pas mon appareil c’ici quelques temps, je serais dans l’obligation de partir vers le nord
« .tu peux toujours consulter un autre dentiste et t’arranger avec lui avec facilité de payement »il n’avait que quelques dents en piteux état
« _...HAHAH...non ça s’appelle un appareil détecteur de métaux, ça ressemble a un aspirateur qu’on utilise dans les ménage
« _..T’as besoin de ça pour ton boulot ?
« _...ça coute 100.000dinars (1.800 euros), et ça se vend au marché noir.... on dirait que t’es pas au courant....il y a de l’or dans les parages frangin... .je ne dis pas qu’il y en a à ramasser a la pelle, mais ce sont de véritables pépites de 24caras éparpillées ca et la...a peine cachées par une fine couche de sable, ou un cailloux....donc, pas besoin d’une pelle et une pioche
« _..cela explique le nombre impressionnant d’africains et tous ces gens venus du nord
« _..si tu veux te joindre a nous, je te préviens dés maintenant...il y a des individus armés parmi les chercheurs d’or
« _..tu t’es déjà aventuré dans ses endroits au moins ?


3
« _.. »il répondit par l’affirmatif en remuant sa tète, il n’avait pas encore fini de bouffer, tandis que moi j’étais entrain de préparer le thé. Après avoir débarrassé la table, voila mon hôte bien servit : deux tasses de thé bien chaud et mon paquet de Marlboro aux beaux milieux de la table, il s’en empara d’une cigarette tout de suite et je fis de même

« _..et oui...on nous a confisqué notre butin
« _...les touaregs ? »négative fut sa réponse en hochant la tète.
« _...je dois partir maintenant,..je...
« _ tu n’a pas bu ton thé...pourquoi es-tu si pressé ?
« _..je te remercie pour le diner...et puis voila...on va pas jouer aux cartes maintenant quoi
« _...ben...justemen..._ »en tendant la main pour atteindre mon sac a dos qui était sur le lit, et d’où je sortais l’enveloppe remise par le colonel, l’épée était tombée par terre. Voila quatre cartes sur table pour commencer le jeu. en les voyant il s’est levé en faisant un pas en arrière
« _alors, c’étaient des barbus...des gens bien blancs avec des turbans qui t’ont délesté de tes pupites d’or n’est-ce pas ?
« _...oui je pense que ça doit-être celui la....les autres...je me rappelle pas.....vous n’allez pas les affronter avec votre épée ?
« _...ton passeport frangin... »on aurait dit que ses yeux lui sortaient de la tète quand il a vu mon arme automatique pointé sur lui
« _...écoutez monsieur, mon séjour vient tout juste d’expirer, je compte aller a Alger au consulat...
«_.. arrête.....arrête je te dis, je ne suis pas ce que tu crois...je veux juste m’assurer que tu reviendra demain matin pour m’indiquer le chemin
4

§§§§§§


« _..il est là-bas au pied de la montagne...dans la rivière séche...mais ils sont six..._ »c’était Ladmek, je savais qu’il n’allait pas tarder à le repérer. Pointé au bon endroit, je les guettais à distance, et comme tout randonneur qui se respecte, il y avait de quoi bouffer dans mon sac ainsi que deux bouteilles d’eau minérale. Ça va être long et ça ne sera pas chose facile.
voila quelqu’un qui s’est éloigné du groupe....pour ses besoins sans doute.... ce n’était pas mon truand. Au petit matin, trois d’entre eux étaient partis...ils ne sont plus que trois. Mon bonhomme était entrain de pousser un baril d’essence avec son pied...ou va-t-il l’emmener ?..en jetant un regard tout autour, j’avais aperçu leur véhicule caché entre les buissons...ca y est c’est la bonne....a moins que les deux autres ne le rejoignent« _...bouge pas..._ »sa mitraillette était accrochée a son épaule
« _...c’est le colonel qui t’envoie ?... »
« _... ?? !..qu.. ?.._ »Puis il mit sa main dans sa poche « _..arrête..t’es mort....tu me causera moins d’ennuis ainsi...fais gaffe.. »il venait de lancer en ma direction une boite en plastique....elle était transparente et en un clin d’œil, j’ai vu que c’étaient des pupites d’or
« _...ramasse la...dis lui que la récolte a était maigre ce moi-ci...... qu’est-ce que t’attends ?.....vas y tire...bientôt ca va être ton tour...un autre connard d’agent secret comme toi viendra te faire la peau
J’étais choqué a un tel point que j’ai failli faire tomber mon pistolet..
ansi donc, il n’y avait pas que moi avec qui le colonel faisait du bizness.
J’ai dis que dans ma vie, j’ai toujours détesté attendre, mais être pris pour un con est une chose que je n’ai jamais tolérée
5


§§§§§§§

Vendredi 13 mai 2016, rien de spéciale dans les manchettes des journaux, bien qu’un touriste algérien fut retrouvé mort a l’aube sur la plage de Sousse en Tunisie. l’autopsie confirmera surement une noyade, asphyxie ou strangulation. Concernant son identité, je vous laisse deviner. Mais il n’y avait pas que ça, ma femme venait de m’apprendre qu’on était devenus grands parents
« _...c’est un garçon...sa femme vient tout juste d’accoucher en Italie.... dans son pays d’origine
A l’entendre, on dirait qu’elle ne manifestait pas un grand enthousiasme... , a vrai dire : Melouka n’a jamais prit trop a cœur l’arrivée de Valeta au sein de la famille
« _..Salamou-alaykoum..._»lorsqu’on parle du loup
« _.alors fiston, paré a mettre le cap sur l’Italie ?...ou la Sicile peut-être ?
« _..je n’arrive pas a joindre Valeta au téléphone
« _...qu’ est-ce qui t’a mis au courant alors ?
« _..j’ai reçu un email de la part de Bryan
« _..viens par là...j’ai a te parler.._ » l’entretien a eu lieu devant sa mère, il n’y avait plus grand chose à dissimuler maintenant
« _...a bientôt maman »je pense que c’est la première fois ou elle a vu son fils (prendre l’air) ayant un flingue dans son dos. ça ne l’a pas étonné. Ce qu’elle regrettait, c’est ne pas avoir de l’argent de poche à lui remettre. plus-tard quand je lui ai jeté la petite boite en plastique dans ses bras en signe de consolation, là elle n’a pas pu cacher son étonnement « oui Mimi....il y a de l’or a Tamanrasset »lorsque deux vérités se suivent, la deuxième se met au
6

subjonctif conditionnel. elle savait que je n’étais pas du genre a aller creuser durant toute la journée dans le Sahara sous un soleil de plomb.
« _...pourquoi n’aille t-il pas aux autorités pour qu’il puisse en bénéficier de la loi de la réconciliation nationale comme l’ont fait tous les autres ?...ceux qui ont déposé les armes....il n’a participé a aucune tuerie
7
« _...Jamais, tu entends.....personne ne doit savoir qu’il est ici sauf ses deux frères
Cette loi est toujours en vigueur, elle a couté des milliards au gouvernement algérien. Approuvée par le sénat, puis une fois passée aux urnes chez les citoyens, c’est le oui qui a fini par l’emporter malgré de vives contestations. C’est ainsi que les repentis ont pu intégrer la vie civile et reprendre leur boulots et êtres payés avec effet rétroactif et bénéficier de nombreux avantages sociaux. la paie ça s’achète.
Comme a dit le colonel avant sa mort, l’étau se ressert autour de moi, dans l’immensité du desert pourtant, de la Mauritanie jusqu’en Egypt, c’est pourquoi j’ai jugé utile d’en rester là; autant chercher une aiguille dans une botte de foin
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,