Le Vœu

il y a
2 min
178
lectures
36
Qualifié

Bonjour à toi lecteur ou lectrice arrivé.e ici par curiosité ou par hasard, je te propose de jeter un coup d’œil par le trou de la serrure afin de découvrir mon univers.

Image de 72h - 1ère édition
Image de Très très court
Le vieil antiquaire avait élu domicile dans l’arrière-boutique de son magasin désormais fermé. Cet arrangement lui permettait de prendre soin de ses précieux trésors sans avoir besoin de sortir.

Le ciel était bleu au-dessus de la ville mais aucun enfant ne sortait plus pour jouer au ballon dans le parc. Chaque jour, à travers les carreaux poussiéreux, il observait les gens passer, masque sur le nez, pour rejoindre la grande surface la plus proche en vue de refaire des provisions. Depuis plusieurs mois, tout le pays était confiné à cause d’un virus mortel extrêmement contagieux. Rien ne semblait pouvoir endiguer la peste qui s’était abattue sur l’espèce humaine tel un fléau divin.

Foudroyant adultes et enfants, ce virus était le pire ennemi que l’humanité ait connu. Mais avec lui, était arrivé un autre ennemi. Tapi dans l’ombre, il avait attendu le bon moment et, tel un parasite, s’était accroché à l’antiquaire et ne l’avait plus lâché. C'était l’ennui.

Pour combattre ce parasite, l’antiquaire avait entrepris de faire un grand inventaire de sa boutique. Listant, comptant et nettoyant chaque livre et chaque bibelot. Il avait déjà inventorié les vitrines et la boutique, ne restait que la réserve. Tout ce bric-à-brac n’avait pas grande valeur sans chercheur de trésor pour venir le visiter.

En entrant dans la sombre réserve, il chercha à tâtons l’interrupteur. Lorsqu'il le trouva enfin, il l’actionna du bout des doigts. L’ampoule scintilla et s’éteignit.
L’homme retourna dans la boutique afin de trouver une lampe de poche, mais là aussi la lumière s’était éteinte. Coupure de courant générale. Ces choses arrivaient de plus en plus souvent car les centrales manquaient de personnel.

Il attrapa une antique lampe-tempête en laiton qui était posée sur une étagère de la boutique et entreprit de l’allumer. La lampe résista quelques instants puis une flamme bleue apparut, faisant naître par la même un sourire de satisfaction sur le visage de l’homme.

Mais, alors qu’il avait rabaissé la mèche, la flamme ne diminuait pas. Elle grandissait et grandissait encore jusqu'à sortir de son globe de verre. L’antiquaire eut un mouvement de recul, se disant que c’était fini et que sa boutique allait brûler.

C’est alors que la flamme prit forme humaine.

« - Bonjour mon maître, dit le génie, comme je suis heureux de sortir de cette lampe, laisse-moi t’offrir un vœu ! »

L’antiquaire était sous le choc. Cette flamme bleue de forme humaine le regardait en ondoyant, un sourire bienveillant aux lèvres. Il réfléchit quelques instants et dit :

« - Je voudrais que le virus disparaisse et que la vie reprenne son cours.

- Ton vœu est exaucé, dit le génie en claquant des doigts, et ,comme ton vœu était altruiste et bon, je t’en offre un autre. »

L’antiquaire, surpris par ce revirement, ne sut quoi répondre à cet instant. Il réfléchit une minute et dit :

« - Et bien je voudrais être riche et ne plus avoir à me soucier de gagner de l’argent avec ma boutique. Ainsi je pourrais continuer de travailler seulement pour mon plaisir.

- Ton vœu est exaucé, dit le génie en claquant des doigts, c’est une belle ambition. Comme les vœux vont toujours par trois, je t’en offre un autre ! »

L’homme était tellement surpris qu’il en resta bouche bée pendant une bonne minute. Quel génie étrange. Il réfléchit une minute et dit :

« - Mais génie, je ne sais pas ce que je veux d’autre pour le moment... Pourrais-tu rentrer dans ta lampe ? Je te rappellerai lorsque j’aurai une idée. »

Le génie se tordait les mains l’air embêté.

« - Qu’y a-t-il génie ? dit l’antiquaire.

- Eh bien... commença le génie, c’est que j’ai été confiné si longtemps dans cette lampe, que j’aimerais bien rester dehors encore un peu... »
36

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,