Le sourire des aventuriers de la forêt magique

il y a
8 min
0
lecture
0

J'ai rêvé depuis mon plus jeune âge de devenir écrivain. Pour quelles raisons? Pour quels avantages? Seul mon subconscient connait les réponses, bien que j’en garde pudiquement quelque  [+]

Voici la belle aventure qu’il m’est arrivée de vivre lorsque j’étais enfant. Je vivais à la campagne, près d’une grande forêt sombre où mon père trouvait souvent des champignons. Quand le ciel avait décidé de pleuvoir sur le sol desséché par un été sec et chaud, alors les champignons parvenaient à régaler toute notre famille, et parfois les amis qui nous rendaient visite. Il y en avait de toutes sortes, même des espèces que seul mon père connaissait, et tout le monde se régalait.
Pour découvrir toi-même l’endroit magique que j’ai tant aimé visiter la première fois, tu devras être accompagné(e) d’une grande personne qui a appris à lire, car le long du chemin seront placées des indications précises. Très précises même ! Il faudra bien les respecter pour éviter de te perdre.

Voici mon histoire... Voici l’aventure que tu vas pouvoir vivre...


Je sors de la maison par un matin ensoleillé en ce printemps précoce. Au village, quelqu’un m’avait parlé d’un endroit caché au fond de la forêt. Un endroit magique, enfin, c’est ce que mes amis disaient. Mais personne ne l’avait jamais vu. Est-ce cela qu’on nomme une légende ? Alors j’ai voulu le vérifier de mes propres yeux...
Cela attirait vraiment ma curiosité: j’aimais, et j’aime encore la forêt. J’aimais, et j’aime encore les endroits magiques ! Comme toi je suppose ?
Alors j’ai eu très envie d’y aller. Mais je ne connaissais pas le chemin. Soudain, une légère brise s’était levée, annonçant sûrement les dernières giboulées de cette fin de printemps. Mais ce jour là, comme par magie, les nuages s’étaient vite enfuis pour laisser le soleil me réchauffer et surtput m’éclairer... Alors je vis au-dessus de moi une feuille de papier blanc tournoyer au-dessus de ma tête, puis la brise se calma et le papier tomba devant mes pieds comme par enchantement. Tiens, tiens, c’est magique, ça !
Je me penchai pour prendre la feuille. Je vis des cercles dessinés sur une ligne ressemblant au tracé d’un chemin biscornu. Sur chaque cercle étaient écrites à l’encre dorée des indications qui paraissaient précises. Il y avait toutefois beaucoup de fautes d’orthographe et j’eus du mal à comprendre les indications du premier coup...
Enfin, après plusieurs essais de lecture, aidé toutefois par ma mère venue me rejoindre, je parvenais à lire dans le premier cercle. Je déchiffrai ceci :
“Bienvenu(e) sur le sentier de l’endroit magique ! Si tu suis bien mes indications tu parviendras bientôt à l’endroit magique.” Sois très attentif, il ne faudra pas te tromper, sinon tu n’y arriveras jamais et alors tu risquerais de te perdre à jamais dans la profondeur de la forêt ou la gentille sorcière risquerait de devenir méchante... Bien, es tu prêt maintenant à découvrir quand même l’endroit magique ? Réfléchis bien, mon enfant ! Parfait, alors retourne la feuille et lis bien les premières instructions de ce cercle portant le numéro un. Ce premier texte était signé à l’encre verte, en fait du jus d’herbe mélangé à un peu de terre ocre. Devine qui avait signé? C’était la gentille sorcière de la forêt magique, pardi !..

Une fois ma surprise disparue, je retourne la feuille et je lis les indications calligraphiées en lettres dorées sur le cercle numéro un.

Cercle 1 : “Tourne le dos à ta maison. Si c’est le matin, normalement, le soleil levant sera dans ton dos. Cela voudra dire que tu te dirigeras vers l’ouest.” Si tu ne crois pas ce qui est écrit dans ce cercle, alors vérifie cette direction à l’aide de la boussole que tu emportes toujours dans la forêt pour te promener seul sans te perdre. S’il est midi, alors le soleil se trouvera sur ta gauche, c’est à dire au sud. Jusque là tout va bien ? Tu as compris où je veux que tu ailles ? Bien, continuons. Si c’est le soir, alors le soleil sera devant toi, il t’aveuglera et alors il te sera difficile de trouver l’endroit magique. Dans ce cas; tu pourras attendre que la nuit soit tombée et marcher dans le noir pour que le soleil ne t’aveugle plus... Cela dit, je te conseille de partir le matin, dos au soleil, car la nuit tu serais certain de te perdre et jamais tu ne retrouverais le chemin du retour...
Tu es prêt(e) à partir ? Parfait. “Alors maintenant vas tout droit en direction de la forêt. Marche sur l’herbe fraîche et verte jusqu’à la lisière du bois sombre.” Là commence ta marche vers l’inconnu. C’est le début de l’aventure. De ton aventure ! A cet endroit tu trouveras un deuxième cercle portant le numéro deux. Lis le attentivement, comme le premier.

Cercle 2 : “Relève la tête et regarde devant toi jusqu’à deviner un escalier en terre qui monte dans la forêt comme un serpent tortueux parmi les arbres aux branches crochues. Emprunte l’escalier et gravis lentement ses sept marches.” Elles portent chacune le nom des sept jours de la semaine. “Parvenu à la marche du dimanche, arrête toi, reprends ton souffle, et pour te reposer assieds toi sur la racine recouverte de mousse juste devant toi. Puis regarde : devant toi est déposé le troisième cercle.” Lis ce qui est écrit.

Cercle 3 : “Devant toi se dresse la cabane en bois du vieux gardien de la forêt. C’est une modeste cabane de forêt, mais il y fait bon vivre au milieu de la nature.”
De là on entend jour et nuit les animaux de la forêt (chevreuils, écureuils, mésanges, pigeons voyageurs, tourterelles, geais, chouettes, blaireaux, renards, souris... Le gardien raconte que parfois, il entend même des enfants qui viennent s’asseoir sur la racine moussue pour se reposer en haut des escaliers avant de poursuivre leur route vers l’endroit magique.
Et maintenant, que dois tu faire ? “Tu vois la ficelle qui pendouille à l’entrée de la cabane? Eh bien tire la 3 fois de suite. Une clochette tu entendras sonner.” Alors, si le vieux (très vieux) gardien est là il sortira de la cabane et t’invitera à entrer, puis t’offrira à boire une tisane de plantes magiques qu’il prépare avec des plantes sauvages que lui seul connait. Il paraît même que c’est un tisane magique qui te fait rêver à des choses merveilleuses ! Tu pourras en boire pour le remercier de t’accueillir dans la forêt.
Ensuite il t’indiquera le chemin à prendre pour te rendre à l’endroit magique. “Comme il est très gentil il te proposera peut-être de t’accompagner. Alors, tu devras refuser qu’il vienne avec toi car il est trop vieux.” Il risquerait de se fatiguer car la route est trop longue pour ses jambes noueuses... De plus, si c’est lui qui te guide, l’aventure (ton aventure) ne sera plus magique et rien ne sera intéressant pour toi dans l’endroit magique. Aussi tu le remercieras de t’avoir fait boire sa tisane magique. Elle te servira bientôt pour éloigner les mauvais sorts et t’éviter les mauvaises rencontres dans la forêt. “Tu te contenteras de lire le quatrième cercle accroché au petit arbre où le vieux gardien a placé un nid à mésanges qu’il a fabriqué lui-même.” Et tu liras les prochaines instructions.
Et si le gardien n’est pas là ? Tu poursuivras quand même ton chemin en suivant les conseils du quatrième cercle. Tu sais où il se trouve maintenant, accroché vers le nid à mésanges !

Cercle 4 : “Remets toi dos au soleil, c’est à dire que tu tournes le dos au petit arbre et au nid, et regarde en direction de l’ouest. Marche une quinzaine de pas sur le petit sentier que tu devines à peine sous la végétation. Approche toi du grand fossé qui se trouve devant toi. Là, arrête toi et tu verras le cinquième cercle” où sont écrites les indications pour continuer ta route vers l’endroit magique.
Là, si tu entends chanter des oiseaux, n’aie pas peur. Ce sont de gentils oiseaux de bonne augure, qui te souhaiteront par leur chant une bonne chance sur le chemin et t‘accompagneront jusqu’à l’endroit magique. Tu te sentiras moins seul(e) et n’auras plus peur de marcher dans la forêt noire et profonde. “Le prochain cercle est accroché à l’arbre vert au-dessus du fossé.” Il reste vert même à l’automne. Comme ça, les enfants qui se rendent à l’endroit magique trouvent toujours le cercle numéro cinq, même quand tous les autres arbres ont perdu leurs feuilles”.

Cercle 5 : Tu liras : “Longe le fossé sur ta gauche pendant six pas, puis tourne à droite et fais encore quatre pas, puis tourne à nouveau à gauche.” Fais bien attention à ne jamais déranger les petites musaraignes qui cherchent des vers sur le même chemin que toi, mais sous les feuilles de châtaigniers. C’est pour cette raison que tu ne les vois pas et qu’il faut faire attention à ne pas les écraser sous tes pas.
“Marche encore quelques pas en regardant où tu mets les pieds car tu pourrais te faire griffer par les épines des ronces. Lève la tête de temps en temps car tu pourras bientôt apercevoir un obstacle en bois et obligatoirement t’arrêter devant cette barrière au-dessus de la falaise en terre. Il faudra cesser ta marche juste avant de tomber dans le profond précipice. “C’est là que tu trouveras le sixième cercle. Prends le temps de lire ce qui est écrit, sinon tu n’arriveras jamais à l’endroit de tes rêves, l’endroit magique de la forêt...”

Cercle 6 : Eh oui ! Encore un cercle ! Tu dois trouver le temps long et te demander quand tu arriveras à l’endroit magique ? Bonne nouvelle : ce cercle se trouve juste avant le dernier, c’est promis ! L’avant-dernier cercle avant d’arriver dans le monde magique ! D’ailleurs, tu dois déjà entendre le rire de la gentille sorcière qui invite les enfants à la rejoindre. Non ? Tu ne l’entends pas ? Alors reste immobile quelques instants, ferme les yeux et écoute attentivement. Peut-être entendras tu sa douce voix t’accueillir... et son rire magique inoubliable !!
Puis ouvre les yeux à nouveau et suis bien les indications qui suivent. Le septième cercle se trouve sous la branche appuyée contre un arbre au tronc tout lisse. Tu es bientôt arrivé(e).

Cercle 7 : Voici la suite du chemin. “Passe SOUS la branche, et pas ailleurs car tu risquerais de facher l’esprit de l’endroit magique... Redresse toi et à cet endroit, je te laisse admirer, à quelques pas de toi, le fameux endroit magique...” Tu vas enfin pouvoir y découvrir les trésors simples qui s’y trouvent. Tout d’abord tu recevras un cadeau de bienvenue caché sous des feuilles mortes près des pierres où le gardien de la forêt vient parfois faire du feu. Il s’y réchauffe les mains quand il vient en hiver pour renouveler les cadeaux de bienvenue... Alors, le feu attire les petits lutins de la forêt vivant près d’un terrier de renard, dans une petite maison.
Leurs lointains ancêtres l’ont construite il y a très longtemps. Les lutins d’aujourd’hui l’ont repeinte en vert. Elle est très jolie avec son toit tout rouge. Tu pourras même leur rendre visite à ton retour, mais seul le gardien de la forêt en connait le chemin.
En attendant, tu peux rester jusqu’à la tombée de la nuit à l’endroit magique et jouer autant que tu voudras. Il se peut que de tout petits louveteaux viennent te regarder et même jouer avc toi ! N’aie pas peur, ils sont très gentils, et leur Papa les a bien éduqués. Ils ne mangent jamais les petits enfants ! Ils ne se nourrissent que des méchants chasseurs qui viennent de temps en temps tuer de gentils lapins dans la forêt. Allez, je te laisse jouer avec les jouets naturels que tu as devant toi, comme ces belles pommes de pin, ces branches biscornues qui ressemblent à des poupées, ou encore ces pierres multicolores.
Si tu décides ensuite de rendre visite aux petits lutins et revenir dans ta maison, tu devras appeler le gardien avec une clochette que tu trouveras près de l’endroit magique... Tu la feras tinter trois fois et il viendra bientôt pour te guider dans la forêt noire et profonde. Tu ne devras pas voir par où tu passes, c’est pourquoi le gardien te cachera les yeux avec un foulard de tissu soyeux. C’est comme ça que le gardien arrive à conserver intact le secret de l‘endroit magique : à part lui, nul ne doit connaitre le chemin du retour. Si tu ne trouves pas la clochette, tu ne pourras pas revenir sur tes pas, ni visiter les lutins, ni retrouver le chemin de ta maison. Mais ne crains rien, la clochette est très facile à trouver ! Seul le gardien de la forêt connait le chemin de la maison des lutins et celui du retour... Et le seul moyen de le faire venir, c’est de l’appeler avec la clochette...
Alors il viendra bientôt et te ramènera près de sa cabane où il t’offrira sa tisane magique en guise d’adieu.
En chemin il te montrera la maison des lutins à côté de la grotte magique (c’est ainsi que les lutins appellent le terrier du renard. Si les lutins sont chez eux, ils sortiront de leur maison verte et te raconteront des histoires de lutins - leurs histoires – qui t’enchanteront pour le reste de ta journée et sans doute te feront rêver la nuit prochaine...
S’ils ne sont pas là, ils ont pour habitude de laisser un cadeau à leurs visiteurs (on ne sait pas comment ils font, mais ils devinent toujours le nom de celles et ceux qui viennent leur dire bonjour...
Tu dois absolument accepter leur cadeau pour ne pas les fâcher et leur dire un grand merci dans ta tête, en fermant les yeux. Puis, si tu prolonges ton silence, les bruits autour de toi voudront dire qu’ils t’ont entendu et qu’ils sont heureux de ta visite. Ecoute bien ces bruits... Ils t’inviteront ausssi à faire (silencieusement) un voeu de ton choix. Alors quand tu seras reparti, les lutins s’efforceront de l’exhaucer pour te remercier d’avoir été si courageux de t’enfoncer dans la forêt pour venir vers leurs maisons.
Après cette visite le gardien te conduira sur le chemin de sa cabane, ta dernière étape avant la fin de ton aventure. En haut de l’escalier, près de la souche recouverte de mousse, il te fera ses adieux et te souhaitera un bon retour dans ta maison. Fais attention en avançant sur la marche du dimanche, et sur les suivantes, car elles sont parfois glissantes en descendant.
En bas des escaliers, arrête toi sur la marche du lundi, retourne toi pour faire un coucou de la main au gardien de la forêt. Mais peut être est-il déjà rentré chez lui, ou bien est-il reparti dans la forêt. En tout cas, même si tu ne le vois plus, un nuage dans le ciel en forme de sourire, ou bien de cœur, sera dessiné rien que pour toi.
On l’appelle le sourire des aventuriers de la forêt magique.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,