Le petit cireur de chaussures

il y a
4 min
27
lectures
0
res,

Toute la journée Jonathan arpentait les rues à l'affut de clients qui ne prenaient pas le temps de cirer leurs chaussures!
Il s'épouponnait en criant haut et fort " cireur de chaussures,cireurs de chaussures "si bien qu'en fin d'après midi,il n'avait plus de voix!
Jonhatan était un petit garçon âgé d'à peine 10 ans qui vivait avec ses parents et toute sa fratrie dans un coin reclus de la ville ! Une masure quelque peu délabrée abritait toute sa nombreuse famille ! Jonathan était l'ainé des enfants
Son papa ne pouvait plus exercer son métier de ramoneur de cheminée, et sa maman devait s'occupait de ses 6 frères et soeur!
L'argent manquait, la nourriture se faisait rare, seules quelques pommes de terre cuites à l'eau dans un chaudron rouillé étaient devenues leur repas quotidien !
Non loin d'où il habitait, se trouvait une grosse benne, ou les gens venaient y déverser toutes sortes d'affaires dont ils ne se servaient plus ! Jonathan aimait s'y aventurer et se prenait à rêver qu'il y découvrirait un trésor ! Un matin, il fut attiré par une boite en bois d'ébène qui y avait élue place ! Il en ouvrit le couvercle et découvrit une brosse à reluire, des pots à cirage ainsi que quelques chiffons ! C'est ainsi que le petit garçon décida de devenir "cireur de chaussures "Pourrait-il ainsi en gagnant 3 francs,6 sous, faire la famine qui tenaillait sa famille !
Quelques bonnes Ames se laissaient attendrir par le courage de ce petit bonhomme et restaient stupéfaites de s'apercevoir combien leurs chaussures avaient repris d'aussi belles couleurs.il avait si bien cirer, frotter et lustrer qu'elles apparaissaient comme neuves !
Le soir, quand Jonathan rentrait chez lui, il était fier bien que fort épuisé, de remettre à ses parents les quelques deniers qu'il avait gagné ! Mais c'était loin, bien loin d'être assez Pour régaler tout le monde d'un copieux festin !
Tout juste un maigre morceau de lard pour agrémenter leur piètre diner!
Un jour, il aperçut un vieux monsieur appuyait sur une canne et fort bien habillé, s'approchait de lui!
"Bonjour Petit" lui dit celui-ci, je voudrai que mes chaussures brillent autant que la lune qui éclaire la nuit!
Le petit garçon le regarda interloqué, pensant que ce dernier avait perdu la raison.
Il ne fit pourtant aucun commentaire et se mit à la tâche ,il frotta,brossa lustra et le vieux monsieur repartit tout sourire,en glissant dans la main du jeune travailleur une pièce d'or!
Jonhatan n'en crut pas ses yeux, croqua dans la pièce pour s'assurer que celle-ci n'était pas en chocolat!Il réléchit à savoir comment il allait dépenser ce louis d'or,mais cru bon qu'il était préfèrable de le conserver comme porte bonheur!et se mit en tete que cela lui porterait certainement chance dans un proche avenir!
La semaine suivante le vieux Monsieur réapparut! et s'adressa à lui
"Bonjour Petit " je veux que mes mocassins brillent autant que les étoiles qui scintillent dans le ciel" Jonathan ne répondit rien, il cira frotta lustra les mocassins du vieux monsieur, si fort que ses doigts en furent tout engourdis! Et son étrange client repartit comme la dernière fois en déposant dans la poche de son gilet 3 pièces d'or! Jonathan ne contenait plus sa joie,il dansait,riait ,chantait ,peu importe ce que les badauds qui assistaient à la scène diraient de lui, tant il était heureux!Enfin, allait-il pouvoir offrir à sa famille de délicieux repas ,il en avait d'avance l'eau à la bouche !! Un bon poulet roti,des haricots verts bien frais ,sans oublier de savoureux gâteaux au chocolat qui allaient faire le régal de tout ce petit monde!
Quelques jours passèrent ,et le bienfaiteur de Jonathan réapparut, tout aussi élégant que les autres fois!
"bonjour petit" je veux que les bottes que je porte aujourd'hui soient aussi brillantes que les rayons du soleil qui illuminent le jour", et Jonathan,brossa,frotta et lustra encore et encore les bottes du vieux monsieur,
Mais avant de repartir, il demanda le nom et l'adresse de son petit protégé ,
Le petit garçon lui répondit timidement !
Mais aucune pièce ne vint trouver refuge ni dans sa main, ni dans sa poche cette fois-ci!
Jonathan ayant épuisé toutes ses économies, le chaudron rouillé dut se contenter à nouveau de quelques pommes terre à faire bouillir!
Deux mois s'étaient écoulés, le jeune garçon épiait inlassablement la venue de son sauveur, mais celui-ci ne revint pas !
Bien qu'étant triste il se fit une raison!
En début d'été, par une belle fin d'après-midi ,Jonathan était seul chez lui, ses parents ainsi que ses frères et soeur, étaient partis se rafraichir dans le ruisseau qui coulait tout près de la maisonnée délabrée !
Il entendit frapper à la porte, l'ouvrit et se trouva face à face à un drôle de Monsieur ,de petite taille moyene,flottant dans un costume un peu trop grand pour lui et affublait de binocles qui lui faisaient des yeux de chouette !
"Je suis bien chez Jonathan, " demanda notre étranger,
Oui répondit notre petit cireur de chaussures!
"Je me présente,je suis maitre fortuné, le notaire de Monsieur pied or"
Je suis venu vous annoncer une bonne et bien triste nouvelle,
Jonathan fut perplexe, et ne comprit pas tout de suite de qui il s'agissait !
Je ne connais pas de monsieur pied or répondit-il
Votre bienfaiteur,jonhatan,votre bienfaiteur! rétorqua le notaire,
et soudain le jeune homme se souvint du vieux monsieur !
Monsieur pied or s'en est allé rejoindre la lune ,le soleil et les étoiles ,m'a t-il prié de vous en informer! Sur les joues du jeune enfant de grosses larmes se mirent à couler !
Monsieur piedor,n'avait pas d'héritier ,il a été si admiratif par votre courage et votre jeune âge qu'il a décidé de vous léguer sa fabrique de cirage à chaussures!
La fabrique de cirage à chaussures fini par se faire connaitre dans le monde entier ,grâce à la volonté de Jonathan qui malgrè qu'il soit encore un enfant , ne faiblissa jamais devant les responsabilités qui lui incombaient!Il ne voulait surtout pas décevoir le vieux Monsieur qui l'avait tant aidé lui et sa famille!
De france,en passant par l'Angleterre,l'italie ou bien l'allemagne mais aussi les états unis ,tout le monde s'arrachait le cirage magique qui transformait même les vieux godillots en chaussures neuves et pimpantes !
Pour remercier le vieux monsieur ,Jonathan alla déposé sur sa tombe ,non des fleurs mais sa petite boite en bois débène qu'il avait découvert dans la grande benne !
A partir de ce moment La lune,le soleil,les étoiles brillèrent plus que jamais,tel un dernier clin d'oeil que Monsieur piedor adressa au petit cireur de chaussures
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,