5
min

Le Père Noël, il existe - 3. Les Y n’ont pas dit leur dernier mot.

Image de JPM

JPM

123 lectures

24

Julien s’acharnait sur sa montre. Aucune réponse. Rien que le grésillement du bruit de fond de l’univers, ce bruit originel du bing bang. Il en était tout retourné.

- Papa, les navigateurs ne répondent pas. Il a dû se passer quelque chose de grave. Ce n’est pas dans leurs habitudes. Je suis très inquiet...
- Ce sont d’invétérés blagueurs tu sais, ne t’inquiète pas Julien
- Oui..., mais là, cela fait trois jours que j’essaye de les joindre, sans aucun résultat !
- Ils viendront, n’en doute pas ! Comment pourraient-ils nous laisser seuls sur cette Terre avec tous ces humains. Jamais ils ne nous abandonneraient ainsi...

Le papa de Julien tentait de rassurer son fils du mieux qu’il pouvait, mais il était lui-même très préoccupé par la non réponse des Y, mais aussi et surtout, par l’avenir de ce monde qu’ils étaient censés coloniser. Après tout c’était normal d’être préoccupé, non ?

- Mais qu’est-ce que vous pouvez bien vous raconter secrètement depuis trois jours, messieurs Martin sénior et Martin junior ? C’est quoi ces messes basses ?
- Oh rien Maman !
- Oh rien ma chérie !

Julien et son papa répondirent en chœur, ils se regardèrent, et souriaient d’un air un peu niais, faut bien le dire.

La maman de Julien accepta cette réponse, ou plutôt s’en accommoda. Mais là, il y avait plus urgent que de tenter de comprendre. Le déjeuner ne devait pas refroidir. Que ferions-nous sans elles, n’est-ce pas messieurs ?

Au fin fond de l’espace intersidéral, le croiseur des navigateurs Y202 et Y216, les collègues de feus les Y201 et Y215, patrouillaient à la recherche de leurs compatriotes soudainement disparus. Le centre de contrôle Y n’avait plus de nouvelles du vaisseau de ces vedettes de l’espace. Les dernières relations qu’ils avaient eues étaient leur énième plainte sur la position du bouton d’autodestruction. Ils en avaient un peu marre, au centre de contrôle Y, de ces plaintes à répétition. Ce bouton était parfait ! Impossible de s’en plaindre. Mais là visiblement, il s’était passé quelque chose de grave.

Cette nouvelle avait considérablement ému la planète Y tout entière. Les deux plus célèbres navigateurs, les plus doués, les idoles de tous les élèves navigateurs, Y201 et Y215 avaient disparu. Le signal d’autodestruction de leur vaisseau était apparu sur les écrans de contrôle Y. Forcément, ils avaient dû appuyer sur le bouton d’autodestruction.

La polémique enflait. Certains pensaient que c’était le contact avec les humains qui leur avait communiqué leur folie destructrice, d’autres qu’ils étaient devenus maladroits par ce même contact, un comble, d’autres encore que la cause de leur dispute provenait de cette maladie qui rongeait les humains, à savoir l’impossibilité de se parler calmement de choses graves.

Quoi qu’il en soit, c’était la faute des humains, mais les concepts philosophiques des Y étaient sérieusement ébranlés. Cela avait engendré des débats, des colloques, et même de nouvelles instructions de navigation aux Y navigateurs, et dans les écoles de formation à ce métier passionnant.

A présent, il était écrit dans les manuels Y : « Au contact des humains, pensez à vous laver les mains. Des maladies contagieuses sont possibles, des maladies graves pouvant conduire jusqu’au suicide. Donc lavez-vous les mains, et plutôt deux fois qu’une, on ne sait jamais ».

Cette nouvelle instruction était fondamentalement importante. Les Y la respecteraient assurément. Ils étaient disciplinés à la base, sinon comment leur civilisation aurait-elle pu atteindre un tel niveau technologique ? Je vous pose la question ? Hein ? Vous ne l’aviez pas vu venir celle-là !

Toujours est-il que là, il n’y avait plus de vaisseau. Explosion totale visiblement.

Y202 et Y216 désespéraient de trouver des traces. La dernière position connue était à proximité du trou de ver qui menait à la Terre. Alors ils s’y rendaient à vitesse lumière. Toute la planète Y attendait des réponses, le souffle retenu jusqu’aux résultats des investigations de ces deux navigateurs, extrêmement courageux d’avoir entrepris ces recherches périlleuses.

Après tout, peut-être que ce n’était pas le bouton d’autodestruction qui avait fait exploser le vaisseau...Quelques colloques étudieraient cette hypothèse tout aussi crédible qu’un non lavage de mains. Mais en attendant, il fallait trouver ce qui restait du vaisseau.

- Allez, finissons de manger, nous devons aller rendre visite à Mamie et Papi cet après-midi, dit la maman de Julien à ses deux hommes pas très affamés depuis trois jours, et elle rajouta :
- C’est l’anniversaire de Mamie aujourd’hui Julien, tu n’as pas oublié j’espère !



Julien et son papa baissèrent la tête devant leur assiette encore bien remplie d’un somptueux repas qui allait rester presque intact, et qui avait finalement fini par refroidir.

Soudain, dans la chambre le réveil sonna.

- Ma chérie, tu as oublié de couper le réveil ce matin ? Demanda le papa de Julien à son épouse qui rougissait
- Euh..., je ne crois pas, non..., lui répondit-elle passablement étonnée
- Je vais aller le couper, dit le papa en se levant de table
- Ne bouge pas ! Finis ton repas mon chéri, j’y vais, répondit aussitôt la maman de Julien qui avait bondi de sa chaise, et qui avait déjà disparu en direction de la chambre.

Julien profita immédiatement de l’absence de sa maman pour traficoter sa montre, et tenter encore un appel.

Depuis leur croiseur, aux portes du trou de ver, les navigateurs Y202 et Y216 tentaient eux-aussi, au même moment, d’entrer en relation avec leur contact sur Terre.



- Ici les navigateurs Y202 et Y216, vous nous recevez sur Terre ?
- Très bien, mais ne parlez pas trop fort, on pourrait vous entendre depuis l’autre pièce
- Ah d’accord..., cria encore Y202
- Mais parle doucement, on t’a dit ! Hurla Y216 à Y202
- Ce n’est pas un peu fini tous les deux ! Alors ? Cela donne quoi vos recherches ?
- On a retrouvé les restes du vaisseau...
- Très bien, et il y a des éléments récupérables ? Si vous voyez ce que je veux dire...
- Oui, il est possible de procéder à une reconstitution génétique accélérée
- Bien. Faites-le. Et tenez-moi au courant.

La maman de Julien était déjà de retour. Julien lâcha sa montre instantanément, mais sa maman remarqua son geste précipité.

- Tu joues encore avec ta montre à ta table Julien, protesta-t-elle
- Oui..., pardon Maman, répondit Julien, un petit sourire aux lèvres
- Allez, ce n’est rien. Vous avez fini ? On débarrasse et on file chez Mamie et Papi.

Dans leur croiseur, Y202 et Y216 avaient récupéré les restes des merveilleux Y201 et Y215. Un bout de nez pour l’un, et un œil pour l’autre. Ils flottaient dans l’espace depuis trois jours terrestres, mais grâce à la congélation immédiate du zéro absolu de l’espace, ces deux éléments s’étaient parfaitement conservés.

Y202 et Y216 disposèrent ces morceaux de célébrités dans le générateur de reconstitution génétique accélérée, pour redonner vie aux héros de la planète Y. Y201 et Y215 allaient revivre. Une technologie de dingues je vous disais...

- Alors comme ça tu voudrais que je joue le rôle de Simplet ?
- Je t’ai dit que tu ne pourrais pas simuler un nain Y201 ! Tu es trop grand !

Y202 et Y216 se regardèrent l’air dubitatif. La reconstitution génétique avait fonctionné, mais ils étaient visiblement devenus fous... Encore un cas d’espèce qui ferait le bonheur des savants de la planète Y. Mais d’abord, vite, il fallait se laver les mains...

- Mais que faites-vous là, Y202 et Y216 ? Se demandèrent Y201 et Y215 ensemble, étonnés de découvrir un environnement différent de celui de leur vaisseau
- Vous aviez disparu...
- Comment ça disparu ?
- Vous ne vous souvenez de rien ?
- De quoi devrions-nous nous souvenir ?
- Votre vaisseau, le bouton d’autodestruction, l’explosion ?
- Euh...

Parce qu’ils étaient dotés d’une intelligence supérieure, Y201 et Y215, enfin Y215 surtout, comprirent alors ce qui s’était passé.

- Y201, tu as appuyé sur le bouton..., dit Y215 d’un ton ironique
- Euh..., non..., j’crois pas, Y201 baissait la tête
- Et si ! Pauvre idiot ! Oh que si ! Répondit Y215, en rajoutant en direction de ses collègues navigateurs, grands sauveteurs de l’espace :
- Il a appuyé sur le bouton ! Voyez ! Voyez ! J’avais raison de me plaindre de ce foutu bouton.

C’est à ce moment que Y215 se souvint de la mission que Julien, Y2, leur avait confiée : Sauver le monde.

- Bon, puisque nous n’avons plus de vaisseau, puisque notre brillant collègue Y201 l’a fait exploser (Y215 aimait bien en rajouter, mais ça vous le saviez déjà), je prends le commandement de la mission « Sauvons la Terre ».

Y215 était fier d’avoir trouvé un nom qui collait parfaitement à cette mission d’intérêt supérieur. Y201, habitué aux envolées lyriques d’Y215, ne réagit pas. Mais Y216 s’en offusqua :

- Mais c’est mon vaisseau, Y215 ! Et d’ailleurs celui-ci est un croiseur, spécialisé dans les sauvetages en espace, tu ne sais même pas comment le piloter !
- T’inquiète ! J’ai le meilleur navigateur Y avec moi, répondit Y215 en pointant de son nez reconstitué Y201.

Y201 gonfla le torse, étonné de cette reconnaissance soudaine d’Y215, soudaine mais tardive quand même...

Face à autant de logique et devant une telle évidence, Y216 ne sut quoi répondre.

- Allez Y201, vitesse lumière ! On y retourne ! Je préviens Y2, et toi Y216 préviens le centre de contrôle que vous nous avez retrouvés.

Efficacité, décision, clarté des ordres. Un vrai chef.

- Y215..., dit Y216
- Qu’y a-t-il encore ? Le coupa Y215
- Je dois prévenir notre contact sur Terre, répondit Y216
- Mais je t’ai dit que j’allais prévenir Y2, le petit Julien
- Il ne s’agit pas de Julien Y215, ce n’est pas lui mon contact...
- Quoi ????

Thèmes

Image de Nouvelles
24

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Anna Hoser
Anna Hoser · il y a
belle trouvaille que cette la "reconstitution génétique accélérée" !
j'ai hâte de savoir qui est ce contact ...

·
Image de JPM
JPM · il y a
A suivre donc !
Merci de ta lecture !

·
Image de Osolaris
Osolaris · il y a
Sacrés Y...:-)
·
Image de JPM
JPM · il y a
Top !
Y a pas mieux dans l'univers

·
Image de Pradoline
Pradoline · il y a
Quelle aventure ! Et quel suspens ! Un rebondissement à l'horizon ? J'aime... Je vais lire la suite...
·
Image de JPM
JPM · il y a
Plus léger que partir en route ...
·
Image de Pradoline
Pradoline · il y a
Et comment...
·
Image de Cajocle
Cajocle · il y a
C'est la maman de Julien le contact ?
Sûr !

·
Image de JPM
JPM · il y a
Trop fort...
·
Image de Cajocle
Cajocle · il y a
202 est aussi benêt que 201.
·
Image de JPM
JPM · il y a
Les Y sont très intelligents voyons !
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bonsoir,JPM! Joli récit pour mon vote! Vous avez lu, apprécié et soutenu mes œuvres, dont EUREKA, une première fois et je vous invite maintenant à venir gouter à mon LINCEUL BLANCHI qui est en finale avec deux autres œuvres pour le Prix Haïkus d’Hiver édition 2016. La plupart de mes lecteurs ont une préférence pour LINCEUL BLANCHI, et moi aussi! Merci d’avance!
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/linceul-1

·
Image de MissFree
MissFree · il y a
Mais quel rebondissement! Et qui est ce contact?????
·
Image de JPM
JPM · il y a
J'adore ce film
Contact

·
Image de MissFree
MissFree · il y a
Je l'ai vu il n'y a pas très longtemps. J'ai pas trop aimé.
·
Image de JPM
JPM · il y a
Y avait pas Mulder ...
·
Image de JRS
JRS · il y a
Un peu brouillon cette tribu de Y ! Faudra mieux s organiser pour sauver le monde ...le nouveau contact Y ne serait il pas une femme ?
·
Image de JPM
JPM · il y a
Je souris ...
T'es bien une dragonne ...

·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
La suite ! La suite ! Qui est ce mystérieux contact? Bravo pour cette série!
·
Image de JPM
JPM · il y a
Merci bcp
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Morte de rire. Tu nous embrouilles avec tes Y. En tout merci pour ce moment de rigolade !
·
Image de JPM
JPM · il y a
Tant mieux ...
;-)

·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Bonne nuit JPM ! A plus pour d'autres aventures.
·
Image de JPM
JPM · il y a
Merci
Bonne nuit aussi

·