4
min

Le jardin de L'eden

Image de Philip

Philip

419 lectures

33

Qualifié

Il faut bien qu’il y ait eu un commencement.

Au jardin de L’Eden, Adam et Eve se découvrent pour la première fois. « Dieu qu’il est beau ! » se dit Eve. Elle devine que Dieu tout-puissant a créé Adam très puissant. « Quelle merveille », pense Adam, les yeux sont attirés par deux petits seins triomphants en forme de pomme. Adam ne sait pas qu’il faut se méfier des pom-pom girls. Pour l’instant, tous les deux ressentent un grand émoi au plus profond de leurs entrailles, mais ils ne savent absolument pas ce que cela peut signifier. Mais que peut-il se cacher sous les feuilles de vigne ?

Des perroquets irrévérencieux n’arrêtent pas de dire :
« Vas-y coco, vas-y cocotte ».
« Z’y va la meuf » (Perroquet des banlieues).

Alors les animaux du Paradis terrestre décident de donner un coup de main à ces deux innocents. Ils commencent par leur créer une chambrette. Un tigre s’allonge sur le ventre, étend ses pattes et se transforme en carpette. Deux adorables petits Pandas bien dodus se transforment en oreiller. Quatre girafes se postent aux quatre coins de la couche pour en marquer les limites. Des milliers d’oiseaux tournoient juste au-dessus des têtes des girafes, créant ainsi un baldaquin pour les protéger des ardeurs du soleil, et le battement de leurs ailes envoie une brise fraîche sur les deux corps émus. Un paon se place à la tête du lit, et déploie une immense roue aux couleurs chatoyantes. Des dragons célestes soufflent par leurs naseaux des parfums enivrants. Un immense boa délimite au sol la couche nuptiale. Quand tout est prêt, une biche aux grands yeux en amande fait comprendre au couple que c’est là une chambre idéale. Avant de s’étendre ils déposent délicatement leur petite feuille de vigne dans la pochette du kangourou qui se tient à l’entrée. Le service d’étage s’empresse d’en assurer le lavage et le repassage.
Les perroquets :
« Vas-y coco, vas-y cocotte ».
Un orchestre éléphantesque se réunit tout près. Un Lama donne le La, et les trompettes de la Renommée retentissent dans tout le paradis. Des quatre coins de l’horizon tous les animaux accourent et s’installent sur les collines alentour. Le Roi des animaux vient en majesté, on lui fait une place d’honneur, ses lionnes s’étendent à ses pieds, des ânes obséquieux n’en finissent pas de braire ses louanges et sa force. On installe quelques bancs de sardines pour que les animaux les plus âgés puissent assister au spectacle dans de bonnes conditions.

Une belette répand la nouvelle. L’homme et la femme vont s’unir pour la première fois.
Demandez le programme. Chacun y va de son commentaire. Ils n’y arriveront jamais dit la bécasse. « Mais si, dit le lapin c’est si simple ». La tortue note qu’ils n’ont même pas de maison à transporter. Un hérisson se pique de leur donner une leçon. Un escargot leur dit qu’il est inutile d’être deux ! Une langue de vipère suggère qu’ils sont homosexuels, ce qui peut poser un gros problème dans un paradis où il n’y a qu’un homme et une femme. Une vache leur conseille de prendre le taureau par les cornes. Quelques chameaux s’arrêtent de bosser pour déblatérer sur les deux maladroits. Leurs rires convulsifs font s’entrechoquer leurs proéminences. Une dinde demande s’ils ont déjà des enfants.
Les perroquets :
« Vas-y coco, vas-y cocotte »

Le Roi des animaux rugit, il menace les perroquets de les plumer vivants s’ils continuent à troubler la cérémonie. Deux oies blanches s’installent au premier rang. Elles pensent assister à un spectacle de danse moderne.
Le pauvre Adam, ne sachant toujours pas comment s’y prendre, le conseil des animaux décide de lui donner un petit coup de main. Après s’être assuré qu’ils ont plus de dix-huit ans, on fait appel à des Ouistitis facétieux pour mimer fort à propos toutes les positions de ce qui deviendra plus tard le Kama-Sutra. Adam et Eve n’en croient pas leurs yeux. Comment est-ce possible ? Ils n’en reviennent pas. Eve, plus maligne, comprend assez vite comment la chose doit se passer. Il faut dire que le spectacle des singes l’a émoustillée au plus haut point. Elle n’en peut plus.
« Mets zi Fous zi. Voir. » (C’est du patois d’Eve).
Promptement elle guide son Adam dedans, elle pousse un petit cri de surprise, mais très vite elle l’engage à s’activer vigoureusement comme elle l’a vu faire. Ils font longtemps, longtemps l’amour. Soudain tout le corps d’Eve est emporté dans un tourbillon de plaisir un long gémissement sortit de sa poitrine, les soupirs de Mme Bovary et de la marquise d’O ne sont rien à côté de ce cri de bonheur venu du fond des âges. Il faut dire qu’au Paradis terrestre tous ces petits trucs marchent beaucoup mieux que dans le monde d’aujourd’hui. (C’est bien dommage que suite à la décolonisation, nous devions abandonner le jardin d’Eden). Adam de son côté pousse un long cri « Wouaaaah.... Woua, Woua, Woua ». Il faut attendre des millénaires pour que Tarzan pousse à nouveau ce cri. Finalement Adam et Eve trouvent le jeu très amusant et se promettent de recommencer dès que possible. Adam est fier comme un petit banc, Eve minaude et regarde son Adam avec des yeux énamourés.
Au bout d’un moment, épuisés, ils s’écroulent sur la peau de tigre.
Tout le paradis en délire éclate dans un concert d’applaudissements, de barrissements, de hurlements, de trépignements, de cris, et de signes de joie de toutes sortes, rythmés par les coups de gongs des gorilles qui se frappent la poitrine en cadence et les trompettes des éléphants qui font vibrer tout l’Eden. Des piafs chantent en chœur l’hymne à l’amour. Quatre escadrilles de canards forment le V de la victoire et s’en vont aux quatre coins de l’horizon pour annoncer l’incroyable nouvelle. L’homme et la femme se sont unis pour la première fois.
« Bravo coco, bravo cocotte ».
« Piyou la meuf » (Perroquet des banlieues).

Une Autruche habillée avec une petite coiffe blanche sur la tête et une minijupe leur apporte quelques rafraîchissements. Une lapine très intéressée par ce qu’elle vient de voir, leur pose de nombreuses questions sur la durée de l’acte. L’hippopotamus leur propose deux repas gratuits. Seuls les cochons, furieux, déposent une plainte pour usage abusif de leur savoir-faire par l’homme, mais comme ils n’avaient pas fait enregistrer le Copyright, ils furent déboutés. Depuis, les hommes ne se privent pas de faire les cochons, et ce n’est pas fini.
Le Roi des animaux vient en en personne leur serrer chaleureusement la patte et les félicitent. Il fait un long, long discours que personne n’écoute. Pour finir il déclare avec humilité que la race humaine sera peut-être plus douée pour l’amour que la race animale.

Après tant d’efforts Eve ressent une petite faim, mais elle n’a rien à se mettre sous la dent. C’est le moment que choisit un serpent à sonnettes pour entrer sans frapper dans la chambrette ; il n’a qu’une stupide pomme à offrir. Cette pomme vient d’un pommier issu de culture transgénique (Pommeraie de Beauvais) ; par principe de précaution Dieu avait interdit qu’elle soit consommée, mais Eve voulut la croquer sur le champ.

Et le monde qui avait si bien commencé, continua Cahin-Caha.

PRIX

Image de Eté 2016
33

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Anny
Anny · il y a
bravo bonne chance
·
Image de Herve
Herve · il y a
Bonjour Philippe,
C'est super comme nouvelle.
J'espere que tu vas en creer d'autre.

·
Image de Luca
Luca · il y a
J'aime bien cette nouvelle
·
Image de Marguerite
Marguerite · il y a
Joli ! Je parie que vous avez lu la Bible ?
·
Image de Taika
Taika · il y a
Bravo Philippe.
·
Image de Pauline
Pauline · il y a
Bien aimé ;j'ai passé un bon moment et j'y reviendrai...merveilleux
Pauline

·
Image de Ldmd
Ldmd · il y a
Nouvelle à tiroir, pleine d'humour, à la fois légère et en apparence dans un premier degré naïve, en réalité dense de la connaissance des textes en même temps d'éléments propres à notre époque. On peut la relire plusieurs fois et découvrir de nouveaux cleins d'oeil ou références sans perdre la densité et la portée du récit initial.
·
Image de Anne
Anne · il y a
Bravo Philippe
·
Image de Monique Biberson
Monique Biberson · il y a
Bravo C'est délicieusement troussé 'C'a m' a mise en joie pour toute la journee
·
Image de Denis Lepine
Denis Lepine · il y a
animalesque naissance du Monde, j'ai voté, je vous invite à découvrir mon texte de chanson: 'dans mon cahier' sur: http://short-edition.com/oeuvre/poetik/dans-mon-cahier
·