LE CONFINEMENT À KINSHASA PARTIE 3

il y a
2 min
149
lectures
11

Jeune congolais , juriste en formation, amoureux de la lecture et de la littérature! Vaillant combattant contre l'injustice , passioné par la culture, polyglotte, activiste social  [+]

Debout sur le perron, j’y passais un quart d'heure dans mes pensées à fouiner et repenser à toutes ces âmes aimées! Mais hélas, l’imaginaire me quittait de ce retirement me ramenant à la réalité! AICHA, SIFA, SORAYA...Toutes sont vanités! J’inhalais l’air frais de l’après pluie, le vent annonçait la nuit, le soleil se couchait sans bruit et moi j’attendais minuit.
Dieu secourable! Grande fut ma douleur, le temps passe et grandit ma peur, ma vie s’en va au précipice, la mort n’a pas d’odeur. Est-ce le monde changeait ou je grandissais? J'étais auto victime de haine, je vivais sous la peine! Oh AICHA la reine de mon EDEN. Pourtant je l’aimais, sans stupeur elle me brisait le cœur, au bout de trois années de plénitudes c’est en chagriné que j’obtins ma gratitude! D’ailleurs je l’embrassais plusieurs fois, si je devais tout dire à la fois, les détails réveilleraient vos effrois. On finissait à l’amiable et elle s’en allait au diable. Je me sentais seul et j’en souffrais, mais si SIFA m’aimait elle m’aurait extirpé d'où je m’étais engouffré! Certaines voix intérieures disaient sans haut-parleur, que la créature cadette de DIEU est un océan de secret, si cela se disait en tout lieu, nos têtes ne s’y seraient jamais ancrées! Bon s’en était fini avec AICHA, mais le confinement continuait sur KINSHASA .SIFA, pourtant elle m’aime, sans le dire même, je le lisais en elle! Bonne fut-elle la nouvelle, c’était une fille de teint claire, j’ai encore souvenance de sa mère, mes habitudes semblaient lui plaire. Si j’osais avec elle, ça engendrerait la une et la nouvelle se propagerait dans la commune et déjà ma conscience m’importune! Ah les femmes, qui sont ces âmes? Fines comme des lames qui tuent comme des armes. Je voudrais combler ce vide, et si j’allais si vite, je perdrais ma cible. Oh DIEU invisible, pourquoi ceci m’arrive et comme les filles m’enivrent, montre-moi ce livre qui ne parle pas d’amour mais plutôt d'humour. Je préparai mon avenir en fouillant mes souvenirs, à la hauteur d’Himalaya, j’y voyais SORAYA ! Ma copine d’enfance, elle gardait son innocence, si d'ailleurs j’étais sans place, dans son cœur je ferai la classe. La distance ferait défaut mon amour revivait à nouveau. Le cœur d’un homme n’est pas une bombe, et si la somme était envisageable on ne cernerait jamais le nombre de victimes. Le CREATEUR avait accès à ma conscience, ce n’est pas au nom de la science or Ça créerait un embargo, la première victime serait Victor HUGO. Tout est désormais tablé, je ravivais mon pouvoir d’aimer et la pauvre SORAYA serait ma dulcinée. L'amour n’a rien de vengeance, mais quand la souffrance s’agence il faudrait quitter la dance. Mon quart d'heure s’épuisait, je revenais à la réalité, face à cette anxiété je déclarais la nullité de toutes mes amitiés, la solitude est dure à supporter et quand on veut s’agiter on finit par s’éjecter. Pour le diner, mon MAFE flambait sur table de la salle à manger. J’entrais à l’intérieur de la maison, heureux et ennuyeux, il y faisait sombre, je n’y voyais pas mon ombre. En se dirigeant vers ma chambre, mon portable sonnait mais qui pouvait bien m’appeler? Comme la sonnerie du portable n’était pas différente de celle qui quotidiennement me faisait voir le jour, je remarquais sans recours déjà en larmes que c’était l’alarme qui me rappelait qu’être aimé vaut mieux qu’aimer...
11
11

Un petit mot pour l'auteur ? 7 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ange Pascal Kabelu
Ange Pascal Kabelu · il y a
C'est charmant mon cher charmeur
Image de Obed Mwilambwe
Obed Mwilambwe · il y a
Merci cher Pascal
Image de Nelson Lupiya Chisha
Nelson Lupiya Chisha · il y a
It's beautiful
Image de Obed Mwilambwe
Obed Mwilambwe · il y a
Thank you big bro ! I'm grateful to hear this from you.
Image de Paul Banza
Paul Banza · il y a
C’est beau 😊
Image de Obed Mwilambwe
Obed Mwilambwe · il y a
Merci infiniment 🙏💕
Image de Mike Mushibwe
Mike Mushibwe · il y a
C'est intéressant, j'aime bien. C'est à féliciter l'auteur!

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

Redpoul

Seb Sarraude

La vieille Acadiane, jadis bleu ciel, s’immobilise in extremis devant le café du village, manquant d’éclater les jardinières de géraniums de la patronne... [+]