Ladies Swimmer of the World

il y a
1 min
96
lectures
0
Finaliste
Jury
Et la vie ? N'est-ce pas la vie que j'ai menée dans ce lieu qui a décidé de tout ?
Ici, t'en souviens-tu, Mina, ma jeune amie, de cet été de mes neuf ans où j'ai failli perdre la vie, noyée dans les vagues qui frappaient la plage de Newcastle ? Non, bien sûr, tu ne t'en souviens pas, tu n'y étais pas, mais je te l'ai racontée si souvent, cette bataille contre l'eau. La vie et la mort dans une même joute. Dans le bateau du pêcheur, on m'a laissée moribonde.
Et puis il y a eu l'ordre intimé par ce souffle d'avant : une impulsion, un tremblé, une vibration, un désir du corps à trouver une réponse. Même pas une lutte, pas encore.
Et après encore, le corps bouleversé, contrarié de toute façon, mais je n'avais plus peur de l'eau. Mon corps est devenu très fort malgré moi, et je ne pouvais pas ignorer cette force.
J'ai nagé, mais je n'ai rien choisi, tu comprends, Mina ?
J'étais démunie, je me suis emparée de cette vie comme d'une autre.
Pourquoi la refuser, d'ailleurs ?
Comme il est loin, le temps de nos leçons à Sunset Pool, sur Coogee Beach. La première piscine mixte d'Australie ! Dans nos costumes de bain, nous menacions la « moralité ».
Plus tard, nos records seront considérés comme des outrages. « Grossières » fut l'adjectif employé pour nous, devenues membres de l' « Équipe Dames Olympique de Natation », Annette en premier lieu, toi, Mina, et moi, Fanny.
Nous, dangereuses ?
Nous avons nagé, librement.
Nous avons ouvert des voies.
Nous avons tout surmonté.
Dis-moi, Mina, as-tu eu peur toi aussi, de glisser dans ta vie sans rien déranger de l'ordre du monde ?
Maintenant, je peux te l'avouer : la compétition, la performance, le mérite, je les ai en aversion.
La rivalité avec toi, ce sont les chimères des jaloux.
Maintenant, grâce à toi aussi, il n'y a plus de bataille.
Nous avons gagné, Mina, gagné pour l'éternité.


(Sarah "Fanny" Durack est née le 28 octobre 1889 à Sydney de parents irlandais immigrés en Australie. À l'âge de neuf ans, suite à un début de noyade, ne pouvant pas se payer des cours de natation, elle apprend seule à nager en observant les nageurs des bains de Sunset Pool. Elle fut la première championne olympique féminine de natation sur l'épreuve du 100 m nage libre aux Jeux Olympiques de Stockholm en 1912.)

0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,