3
min

La pêche,

Image de Alain Derenne

Alain Derenne

40 lectures

8

hello! Hello!..en notre temps où les sports sont à la mode, un seul développe
me direz-vous, oui: la photo, mais un autre seulement apporte sérénité, calme
et repos du corps et de l'esprit dans un monde où tout va de plus en plus vite et
stressant, ce sport qui est reposant et recommandé aux personnes stressées n'est
autre que.....c'est,......c'est....eh oui, la pêche à la ligne......ah! Ah! Vous ne vous
attendiez pas à celle-ci, ben si....
Oui, qui y a-t-il de plus délicieux que les heures matinales sur les bords d'une
petite rivière où en barque bercée par un petit clapotis du à un vent léger sur un
petit étang entouré d'arbres...tandis que la splendeur du soleil monte au ciel, où
encore, aux heures mélancoliques d'un soir qui doucement vous enveloppe et
vous surprend?
Les petites demoiselles, frémissantes qui s'élancent de tiges légères en tiges
légères voltigent et se balancent au sein des roseaux et qui zigzaguent autour de
vous, déjà installé et immobile et qui pousse parfois l'audace jusqu'à se poser sur
votre bouchon.
Pendant ce temps un martin-pêcheur fait courir sur l'onde claire, l'éclair chatoyant
de son vol rapide, et de ses plongeons, alors qu'autour de vous, le calme est d'une beauté toute simplement exquise.
C'est ce qui remémore en moi une aventure arrivée à mon Papa qui ne l'était pas
encore, histoire qui fit la grande hilarité d'une bande de jeunes gens dont j'ai à ce jour oublié les noms...
Voici les faits tels que mon Père me les a rapportés :
Mon Papa, avait un bon travail dans une entreprise du verre dont je ne citerai pas
le nom, et qui partageait son existence de jeune homme entre deux hobbies, la pêche et la lecture, voilà le cadre de l'histoire est posé, nous dirons donc que mon Papa est doté d'une jolie somme de patience et que le tapage n'est pas son fait.
Cependant ces deux passions dominatrices ne l'occupent pas tout entier aux mêmes époques de l'année, n'ayant que ces deux passions, elles ne le possèdent que tour à tour, une l'hiver pour la lecture et pour les beaux jours, la pêche.
Donc pour mon Papa, dès qu'avril reverdi les coteaux, enguirlande d'aubépines
fleuries les haies, et émaille les prés de tout un tas de fleurettes aux couleurs si
différentes, il quitte sa petite chambre de bonne pour sa passion d'été, il s'en va
de bon matin, comme d'habitude ses jours de repos, armé de ses canes vers son
lieu de pêche favori...
Sur le chemin, il rencontre un ami qui l'invite à venir déjeuner au prochain petit
bouchon qu'ils rencontreraient.
Là une fois installés, un bon déjeuner englouti et si bien arrosé, car les mets bien
épicé et le vin si engageant, qu'a la fin du repas leur raison se trouva en miettes
au fond de leurs verres et des bouteilles vides, et qu'en sortant de là, mon Papa
aurait dû comme son ami, raisonnablement aller faire un petit somme, mais,
possédé plus que jamais par la maladie de la pêche, il tint à rattraper le temps
perdu et tandis que son ami, plus sage ronflait à poings fermés sous la tonnelle
au frais, mon enragé Papa se dirige cahin-caha vers la rivière où, après s'être assis sous un saule, il chargea sa ligne d'un petit ver bien plus gaillard que lui, et jette à l'eau ce tortillard accroché à son hameçon...et il s'endormit....
Une barque qui passait par là avec à son bord deux couples de jeunes en goguette vit mon Papa endormis et le bouchon de sa ligne monter et plonger dans l'eau, un poisson avait avalé notre brave petit ver, l'un des deux jeunes avec d'infinis gestes tira le fil, décrocha le téméraire et le remis sur l'hameçon, mais par la queue et le tout à l'eau, puis ceci terminé, ils s'éloignèrent à force rames et
s'arrêtèrent à quelques brasses, hélant mon Papa d'une façon bruyante, celui-ci se réveilla en sursaut et tira non moins brusquement sa ligne de l'eau et resta ébahi en voyant un poisson accroché d'une telle insolite manière. replongea
Les couples de jeunes riant aux larmes de la surprise du dormeur.
Quand mon Papa s'aperçut enfin qu'il était le jouet des jeunes gens, entra dans une colère sans bornes et leur lança en guise de projectiles tout ce qui se trouva à sa portée, hélas il était encore tellement sous l'effet du bon vin, que faisant deux ou trois pas en trébuchant pour ramasser un pavé et le jeter à la tête des rieurs, il tomba à l'eau.
C'était à prévoir!
Et, si par malheur les jeunes gens n'étaient pas venus à son secours et si l'un d'eux ne l'avait pas empoigné par son gilet, au moment où il reparaissait pour une deuxième fois à la surface, mon pauvre Papa eût été infailliblement noyé.
Et moi, me direz-vous, où serais-je aujourd'hui...eh ben, pas là, je ne vous aurais
pas narré cette anecdote d'une vie, la sienne puis la mienne?...
Et Papa ne serait pas devenu mon Père.
Il n'est plus là à ce jour, mais comme je pense à lui souvent, souvent...

Thèmes

Image de Nouvelles
8

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
Bien sûr que j'aime cette œuvre, Alain, bien sûr !
Tu évoques une rivière.... te souviens tu de l'étang, ce matin.... le ponton.... la petite barque.... deux cannes à pêche.... la cabane en bois et toi, tu avais ajouté une bonne bière bien fraîche.... bé, ça alors.... je n'avais pas encore lu ce texte. Ton anecdote est émouvante. Cocasse et pleine de drôlerie affectueuse et le moment de la camaraderie et celui du partage et le petit tour de moquerie... oui, cela fabrique un texte qui mérite qu'on prenne le temps de le lire les pieds dans l'eau, chatouillés par les petites herbes et les cailloux que l'on peut déplacer pour construire un barrage.
Merci

·
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Merci à toi Sylvie
·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
Plouf
·
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
plouf...
·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
en plus ça caille mais on s'en fiche !!!
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Joli texte plein de souvenirs, merci pour la balade Alain.
·
Image de Dominique Hilloulin
Dominique Hilloulin · il y a
Comme quoi la pêche à la ligne n'est pas de tout repos ( à moins que ce ne soit le vin..). Encouragements.
·
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Merci Dominique, bonne soirée.
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un grand bravo, Alain, pour ce beau récit charmant qui évoque ce superbe milieu campagnard
si paisible! J'aime bien! Mon vote! Vous avez voté une première fois et je vous en remercie! “En Plein Vol” est en
Finale pour le Grand Prix Automne 2016 et je vous invite à le soutenir si le cœur vous en dit! Merci d’avance et bonne journée!

·
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
merci...
·
Image de Dizac
Dizac · il y a
C'est joli et tendre, le décor est bien évoqué et surtout, papa est encore là grâce à vos souvenirs. Je vote surtout pour la dernière ligne. ..
·
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Grand merci pour lui dans mes souvenirs...
Vote à charge de revanche.

·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Un beau tableau champêtre comme décor d'une belle histoire....
·