La jeudemothèque de Félix

il y a
19 min
302
lectures
2

Toute ma vie a été bercée par la littérature, la poésie, et le théâtre. J'ai pris la plume très tôt, et bien que légère elle donna du poids à mes mots, qui devinrent des récits, des  [+]


Le rhéteur A est un arrêteur.
Casanova est le roi des cons !
Un pion qui s'adonne sans retenue à la colle ! Ça ne colle pas, c'est ce que j'ai retenu !
Tailler des pipes à Claude, c'est difficile, alors à Saint-Claude ! Que fait madame Claude ? Elle attend son aval. C'est un métier de bouche !
La qualité d'une pipe se mesure à la taille du tuyau et du trou de tirage ! Il y a les tenons et les aboutissants, et floc ! Après avoir cassé sa pipe, elle est mortaise aimant. Elle était culottée et avait besoin d'un bon rodage !
Heureusement que mon histoire de pipe ne fait pas grincer des dents ! Il faut tourner 7 fois la langue dans sa bouche avant de parler de pipes. Les dés sont pipés, ils ont de la chance !
Dans quel bois sont taillées les pipes ? Certainement pas dans du bois de palétuvier !
Casser sa pipe à Saint-Claude, c'est un comble ! Certaines pipes ne manquent pas de mordant.
On peut rester à Santa Fe sans Feta. Il n'y a pas de quoi en faire un fromage !
Le ciel sans nuage s'ennuage. Ciel ! Juste ciel. Juste un ciel sans nuage qui a tourné à l'orage.
Le mot râle à zéro, le mot tard accélère !
Escapade heure tu sors encore ? D'heurt en heurts.
Savoir aimer, c'est un coup à prendre.
La prostitution, c'est le métier qui rentre.
voyager sur le lac Titicaca en cacatiti mini.
Fès s'affaisse. C'est ça Fès !
Dilapidation des dix lapidations. Les dix lapidations sont lesdites lapidations.
Le vent c'est foehn.
Les rouspétantes.
Une ballade avec deux l devient une belle balade.
Chienne de vie que la vie de chien.
Avec les branches du Roucou, sans courroux, on peut faire un balai Achiote sans ballet et sans chiottes. Inutile de s'emballer, prends cent balles et voilà !
Il l'a découvert serrant dépité par sérendipité.
Homo : mâle baisé.
Elle m'a demandé de l'exécuter. Je m'exécute. Elle meurt.
Devant les arts les ares les arrhes les laids arts les laids arrhes les laids ares les lézards se sont égarés en route !
Je vois l'échassier en haut de la grue.
Une belle rubrique sur les fées étouffée bien étoffée qui mérite un trophée, même si c'est surfait je n'en ai pas trop fait ! Il y a aussi la fée des rations, qui veille à l'équilibre alimentaire, et la fée des râles, qui n'est jamais contente. Il y a les faitouts qui passent leur vie en cuisine.
L'un de ces papavéracées fleurs grandir ! De belles plantes qui feront partie de son jardin secret.
Boulangerie : calepin.
On a l'Hère et on a la chanson : Trala l'air, trala l'ère, trala l'aire l'hère l'erre !
Un daim vaut mieux que deux tue Laura. Je suis au daguet !
J'aime la boxe, un poing c'est tout.
Si je ne te fais pas grimper au rideau je n'ai plus qu'à tirer le rideau.
Ils ont tendu un guet-apens au boxeur gai ! Quel boxon !
Le lecteur marque l'aréopage.
Un écrivain qui vainc n'est pas pris de court sur le court.
Racine Tarée : Philosophe mathématicien.
Au septième ciel, nous attend le panarc-en-ciel !
Pédologie : clé de sols.
Télépathant !
J'ai des trous de mémoire. De mémoire de trou on n'avait jamais vu ça ! De mémoire de mémoire non plus ! J'ai une mémoire de trou. Trou c'est trou ! Un point c'est trou !
La nature a horreur du bide.
Tombe : trou de mémoire.
Le breuvage dit vin.
État dans l'État : état second. État en l'état. L'État gît en léthargie. L'état létal.
Les vacances en Tunisie, on ne peut s'y Sousse traire.
Profitez de mes premiers rayons de sommeil.
La Belgique version X Ixelles.
Fiancé : futur proche.
Encours de maths est une zone de non trois.
Ouvrez l'écailler. Les cahiers lait caillé l'écailler les cas hier l'écaillère délaissées.
Devenir un super-héros ? Cape ou pas cape ?
Dupont veut sortir Durant. Durant veut sauter Dupont.
Mes bougies sont messires.
Dans la vie c'est trou blanc ou trou noir ! Il y a des trous d'air, l'air du trou, c'est trou ou rien, je prends mon va trou, trou va bien !
L'homme fort du forum n'a pas besoin de vrai rhum. Tous les chemins mènent au rhum.
Mieux vaut tomber les masques que masquer les tombes !
On peut avoir des contacts à la carte.
Pour avoir du crédit je suis obligé d'avoir un très haut débit !
Le plantain, plains-t-en à plein temps !
Tapette et insecticide, la recette qui fait mouche... morte !
La guitare c'est dans mes cordes. La flûte c'est que du pipeau mais c'est dans le vent !
La vanne se pavane. Ça vanne pas la tête ?
La fée du logis, ainsi nommée car elle Nay bonasse à la maison.
Mime de rien je mime rien.
Faire l'amour est un art. Elles sont nombreuses à se disputer le bout de l'art.
Une nouvelle à la hauteur de la chute, avec une chute à la hauteur !
Quand il y a un pet, j'en fait pas des caisses. C'est tout un pet ta caisse !
Je te tue moi ou tu te tues toi ? Tu me tues moi, toi ? Si tu te tues toi le toi s'est tu.
Entre la poésie et moi c'est juste une muse au point.
L'athéisme radical et les agneaustiques.
Le chat lit le châlit. Que lit le chat ?
Je me suis fait piquer en train de me faire piquer !
C'est beau lérot. Le loir est cher.
J'ai foulé de mes mains la terre en glaise.
La vie étincelle qui l'allume.
Le moustique poursuit sa petite vie, en attendant le clap de fin !
On attend le clap du clip !
La vague est au bout du rouleau. Elle retourne chercher du réconfort chez sa mer.
La noyade, c'est pas la mer à boire !
Une experte en ex pertes.
Un chamelier expert en lamas tiers. Ne laisse pas les chats me lier.
Un écrivain de haut vol laisse souvent des plumes.
Bissez-moi ! Je vous bisse dessus !
Mon boulanger est un chaud le pain !
Ce médium fait preuve de beaucoup d'esprit !
Le blond houblon.
Il y a les jamborées et les gens bourrées. Il y a aussi les jamborées.
Soldes : coûts bas. Tous les coûts sont permis.
Le moteur est cahots, mais pas HS.
Un malentendant victime d'un malentendu c'est tout vu ! à bon entendeur...
Le sommeil d'or. Le silence et dort.
Putatif.
Il y a des vents pires que d'autres, ceux qui vous glacent le sang.
Fièvre : nouvelles du front, ou d'un trou du cul au front.
Je retire ce que j'ai dit. J'ai dit ce que je retire.
Je me désaltère et go !
Rome en photos ? Évitons les clichés. Les roms en faux taux ?
Mon prof de maths est un peu obtus. Il faut lui arrondir les angles.
La santé par les plantes, les jolies plantes ! Les jolies plantent...
Je suis Corsetrophobe ! La Corse est devenue trop petite pour moi, mais je ne suis pas assez grand pour elle !
Merci boncoup !
EIle va s'énerveiller !
Ils vont le mettre à quai et le matraquer.
La franc-maconnerie est aux premières loges.
Le paon sait déployer tout un éventail d'instruments de séduction, telle la flûte de paon !
Un cochon de laie, quelle drôle de bête !
Les muses font mumuse ! Avant que leurs corps ne m'usent !
La muse neuvain pas en vain, elle muzain peu.
Il a fait un tour en enfer mais il n'y a vu que du feu !
Un poète qui perd pied est un poète qui père sévère. Il perd ses vertus.
Tue allergène et reux commence.
Je suis un obsédé sept ciels.
La nuit est Lunineuse. La Luninosité de l'astre de la nuit.
L'athéorème de la foi.
J'ai vu l'athée téter. L'athée t'es où ? Cet athée ne se fait pas prier ! Il a la foi à mi-temps, c'est un athée-rimaire !
Larguer de l'étoffe la couturière connaît et en déconnait. la fourlançure ou lardure, le pas de chat, la rosée vide, le pas d'Angleterre et le pas d'araignée, le tisserand qui se rend chez la couturière connaît !
Un parano a de la suite dans les idées !
Le poète à temps complet n'est pas un intérimeur.
Un auteur qui fait des coquilles doit les corriger. Je poussin peu mais il doit sortir de la coquille !
Les beaux jours de l'emploi. C'est le retour du plein-temps ! Plains-t-en !
Le juge a fait main basse sur la mainlevée.
Le livreur a la mainmise sur les remises en mains.
Le savon lui a été remis en main propre.
L'axoa.
L'écoumène à la conquête des espaces.
Anthropizzation de la nourriture.
Je sais la terre en trop pisé.
Mon chagrin a disparu ! Peine perdue à peine perdu il est revenu, transformé en joie.
Les secrétaires doivent taire leur secret !
Je pense Aëlle ! Je suis Aëlle ! Ellëa moi !
Rien de telle que l'allopathie pour soigner la dépendance au téléphone !
Le slamouraï. L'Islamouraï.
Au karaté ça va être le kata ! Le kata raté du karatéka qu'a raté le kata c'est la cata ! C'est là qu'attaqua le karatéka ! Gare à tes cas ! ****************
Inutile de se voiler la face, il faut plutôt la sauver !
Dans le jeu des masques, l'homme est un " loup " pour l'homme.
Harleylujah !
Les écrivains sont des durs de la feuille.
Pour faire cours mes courts ne sont pas longs !
Ce moustique va me rendre dingue !
J'entends le macchabée cacaber. Je sais le macchabée m'accabler.
Les femmes ont beaucoup de fil à retendre.
Dans cette école de karaté il n'y a pas de lézards martiaux.
Ma foi, je suis athée.
Un écuyer qui monte sur ses grands chevaux ni va pas par le dos de l'écuyère.
Une caissière doit savoir encaisser.
J'attends cette paysanne de pieds ferme !
Tirer vers cible s'est irréversible ! Liaison dangereuse !
Psylogisme.
Le hazard n'existe pas. Le hasard a pris sa place.
La boulangère vend du pain pour gagner son pain... et aussi pour gagner sa croûte !
Punch line : farce de frappe. ( Deux petites frappent )
La banque joue cache-cash avec mon fric.
As-tu tête, tu agis à tue tête en décapitant !
Au pôle nord je vis au frais de l'état !
Mettre la lumière en lumière, c'est une lumineuse idée.
Mes choix m'échoient. C'est l'art des choix.
La fin de la faim c'est le fin du fin.
Tu veux que je te fasse un dessin ? Fais-moi les deux !
Le nerf de la guerre c'est la guerre des nerfs !
J'évite de lui dire qu'elle n'est pas branchée pour ne pas l'accabler !
Un avocat qui se fait l'avocat du droit est dans son bon droit, et dans le droit chemin. Le droit à des droits. Le droit adroit adroite à droite.
Vous êtes une belle découverte, Sandra.
Le paysan n'aime pas le coût du lopin.
Je vais vivre ma vie tout foutre en l'air, retourner en arrière, franchir les barrières, éviter les galères, baiser à en perdre Hélène.
Elle s'appelle Hellène.
Le personnage du campeur est bien campé. Campeur il y a le campeur décampe.
L'homo suspens. ***********************************
Le salaire d'un cadre ? Mais, un cadre n'a pas de salaire !
Présentateur télé est un travail à la chaine !
Un animateur radio est toujours fidèle à son poste.
Il ne faut pas prendre pour argent comptant ce qu'un comptable dit à un banquier. Mon banquier joue à cache-cash avec mon argent. Il parle du cash cash et me clashe. Le cash cache bien son jeu.
Le dilemme de l'espèce-temps : Avoir du temps et pas d'argent. Avoir de l'argent et pas de temps.
Scène 7 boulevard.
Jean Delettre et Marc Page. Deux cadres qui savent accrocher leurs lecteurs.
Le flingue Shui.
Le cadre à Gênes erre avec son doctorat de biologie, c'est un cadre à gènes.
Femme de ménage : corps de ballet.
Tu me gonfles à chaque fois que j'ai un coup de pompe. J'en ai plein le cul.
Quand je crie au génie ça jette un froid ! C'est chaud !
Joyeux annéeversaire !
Le triangle des berbèremudes.
La princesse embrasse la grenouille, et l'anoure trouve l'amour. La grenouille va faire l'anoure.
Je connais un athée de bonne foi.
Je suis un Haïkulique. Je dois passer un Haïkutest.
Un maghrébin s'est fait arabekiri au Japon.
La France est bien gaulée !
S'appeler Pierre, ça en jette ! Saint Pierre.
Sous tous ces airs, cette jeune fille est ma petite bouffée d'oxygène.
J'ai une peur bleue du ciel.
Le coiffeur d'Einstein est un coiffeur qui frise le génie.
La ponctuation arrive à point nommé.
Dans ce fleuve j'ai fait l'amour comme un tigre.
Je connais une jolie plante acéracées qui s'est à l'arécacées.
Être tireur c'est irréversible.
Un bateau qui navigue dans import export.
Pour trouver chaussure à son pied faut pas être dans le cirage.
J'ai acheté un régime minceur. On m'a fait un prix de gros.
Je me suis fait allumer à cause d'un sobriquet.
Les seins adores les bralettes.
Elle est ma source elle m'ensourcelle.
Cliptomane. Clebtomane.
Farniente : l'art de rien.
Les oublies sont tomber dans les oubliettes. Les pâtissiers en pâtissent.
Fabienne n'a jamais aimé l'hiver. Elle n'a aimé que l'été, de jeunes hommes.
Dans ce point de vente il n'y a point de vente.
Franco-marocain : jambon beur.
Prostituée : femme de chambre dans la chambre des métiers.
Costaud Rico.
Le caducée, c'est faire K du C sans se faire KC. C'est du cas !
Les Kinés, il n'y en a pas des masses ! Ceux qui sont dévoués à leur métier sont complètement à la masse ! Ils sont à la re-masse mais pas à la ramasse !
La dense du ventre.
La Corse est le pays du sommeil levant.
Un moustique qui fait mouche. Une mouche qui fait mouche et se mouche ça t'en mouche un coin. Il n'y a pas de tapette chez les mouches !
Gémissements : musique de chambre.
Showbiz : micros cosme.
Elle s'est évapeurée.
Celui qui prend la tête prend la tête. Celui qui perd la tête est second.
Monnaie : sous-espèces.
Comme convenu tu es le premier.
Mine de rien, l'encre sympathique ça le fait !
Le cordonnier battait la semelle. Elle n'était pas perdu pour tout le monde.
Je viens de tirer la sornette d'alarme.
Brioche allégée : brioche qui ne fait pas prendre de brioche. Brioche qu'on ne prend pas.
Les farces du Mall.
Il s'est fait plumer et il s'est retrouvé à poil.
Il ne me reste plus câprier.
Depuis que j'ai arrêté la poésie je me suis mis au vert.
Les feux de l'humour.
Devant un rond point, je tourne pas rond ! je fais demi-tour.
Un poisson a fini en sandre.
Un chauffard a été libéré pour bonne conduite aux USA. On n'a pas pu l'électrocuter, car il été mauvais conducteur.
Chassez le surnaturel, il revient au galop.
Les patates ça fait grossir ! J'en ai gros sur la patate !
Poudre aux yeux : fard à paupières.
Petit Pampa Noël.
M'autorisez-vous à motoriser la moto risée de tous ? L'auto est autorisée, la moto est motorisée.
Les casques me font perdre la tête. J'ai acheté un casque parce que j'ai perdu la tête, sans prise de tête. Je dis ça parce que je me couvre, chef.
Pour acheter un casque à 500 euros, il faut être tomber sur la tête.
Je dois souffler dans le ballon pour savoir si j'ai siffler un ballon.
Vous êtes un gendarme déroutant ! En route, vous êtes sur la bonne voie.
Je suis amoureux des mots. Il m'arrive se douter des lignes et des pages.
Depuis que ma boulangère s'est fait rouler dans la farine elle est dans le pétrin.
La loi des ratures, elle donne envie de se barrer.
Est-ce tant piller que de voler de ses propres L ?
Le jazz band, je bande avec lui, pour lui.
La bouche des goûts.
Il court la prétentaine après trentaine. On l'appelle Guy le doux, le coureur de guilledou.
L'athée était Galatée.
L'amour gros tas rif est.
N'énervez pas le bonhomme de neige ou il va se mettre en boule ! Le voilà qui déboule au pied du sapin qui a les boules. Ils s'enguirlandent ! S'alanguir Landes.
Les yeux vont deux par deux. On a une paire d'yeux, d'ont une part d'eux.
Avec les femmes à lunettes vous n'allez pas en croire vos yeux !
Quand je pense au futsal j'en redemande.
Rendez-vous avec la boulangère : je vais voir ma mie de pain. (femme de classe inférieure). Je pète les boulons, j'erre.
Est-ce on pet qui s'estompe ?
Vous ne pouvez pas conduire en l'état. Vous n'êtes pas en état de conduire.
Le feu rouge s'est mis au vert. Il ne marche plus.
La liseuse de bonne aventure.
Présence d'esprits.
Ben Hure le sanglier.
C'est l'heure de lire de l'art, de lire et d'élire délire de l'art. C'est de l'art sain !
Arbracadabranches ! Arbracamadabras !
Il était presque une fois, les maths. Il était une fois et demi, l'algèbre.
Dans le monde du prêt à chausser c'est la loi du talon.
On ne peut faire fi du nombre d'or.
Le régime me pèse.
À vos marques ! Prêt-a-porter ? Soldez !
Avec la banque, c'est le prêt apporté.
Le pépé DG.
Entre terre et mère.
Dame nature est allé voir ailleurs si l'herbe est plus verte.
Rien ne frêne le bouleau.
Le Grand Bé et le petit Bé. Deux îles qui nous laissent bouche bée.
Le demi qui réduit les quarts. Alcool festif. Poil au Q. On se poile au Q.
Douelle vient ?
Elle a pris un coup de vieux. Elle a besoin d'un coup de jeune.
Je vais monter en puissance... à double sens.
Des gags à gogo ont rendu les gagas gogos.
Un livreur s'est livré. Il a été délivré.
Pour trouver un terrain d'entente entre le vouvoiement et le tutoiement, c'est vous tu ! Vous tu pour voutu !
Le chef de chorale fait un brassage de voix.
Èvatar.
Tata est hantée par sa tare tard. La tarente tâta, il n'y a pas de lézard. C'est la tare à tata.
Un sou tenu est un soutenable. C'est soutenu mais insoutenable.
Kamasutra : prises multiples.
Les voiles, c'est ce qu'on voit sous vents.
J'ai cru que vous étiez fou, tu, dit le vous. Vous avez joué votre vous tu !
Une nouvelle qui nous vaut un nouveau dans l'édition ! Avez-vous lu " Manivelle " ma nouvelle qui tourne ?
Je me voyais partir. J'ai failli y rester.
Va te faire encovider. Ta mère la covid.
Pénis au dessert : torche aux marrons. ( au plat de " résistance " )
Chaud devant, voici le plat de résistance.
Chaude devant, il y a de la tarte au dessert.
Maquis : plat de résistance. Maquis tu es, maquis tu resteras. Le maquis m'acquit. Le maquis de sad.
Le silence est d'art. Un silence qui s'ébruite. Un silence qui va faire du bruit.
Quand il s'agit de parler des canons, les tireurs sont toujours sur le coup. 
Il était trois fois, dans un pays lointain...
Basée sur des fées presque réels.
Elle revient de loin, elle est à surveiller de près !
Elle a plié bagages et elle s'est fait la malle !
La bonne je l'ai à la bonne ! Voir la bonne mentir ? L'abonnement tire à sa fin !
Mme Paule a du chien et elle est canon! Mais elle ne pose jamais un doigt sur la queue de détente du fusil des clients de peur que son armurier de mari ne la chasse... elle préfère de loin les détentes des queues !
Masturbation : faire des pieds et des mains.
La mort : un jour cette femme fatale nous fera succomber.
Hat dog. Coqtrail.
Vous récitez l'alphabet ? Bravo ! Je vous bisse au q !
Un tireur est mort. Il a passé l'arme à gauche ! Une belle passe d'arme.
Tout feu tout femme.
Je suis art concours.
Femme de ménage, tu n'es que poussière et tu retourneras à la poussière !
Une histoire sur les femmes de ménage qui ne fera pas retomber la poussière !
Les adossassins.
Mode : la rentrée des classes. Moda Culpa.
Mon frère est masseur. Masseur est mon frère. Qui est mon frère ? Masseur. Qui est masseur ? Mon frère.
J'ai envie de baisers.
Ailée m'enterre.
C'est une chaude lapine, elle a mis du rouge à lièvre sur son bec de lièvre !
Un vœu pieu ou un vieux pieu ?
Si ça se trouve ils sont perdus.
Ne plus habiter ici fait partie des idées qui m'habitent.
Un berger joue à saute-moutons.
Faire la bio du bio.
Si tu ne veux pas crever reste dans les clous.
Il n'y a rien d'anomale.
De toutes les belles plantes je préfère l'amarante.
Un agriculteur à la bourre ça craint. Il bosse comme un robot. On l'appelle l'automate aux tomates.
Mon petit bisou est le seul qui puisse courir deux lèvres à la fois.
Je me suis fait du blé, je l'ai mis en plein dans le mil.
Fruit de la passion ou passion pour les fruits ? Passion pour les fruits de la passion !
Un mille-feuille doit toujours être à la page !
Devant ma boulangère je me sens un peu tarte !
On parle des forces de l'ordre car il n'y a pas d'intelligence de l'ordre.
Depuis qu'elle m'a mis dans le bain on est resté en bons thermes !
La cocaïne est son héroïne. Une héroïne espérée et une héros inespéré.
Quand c'est le tour du potier les poteries. Il a du pot !
Un tien vaut mieux que deux tu l'auras.
Un dément dément sa démence. D'ici dément décidément  des sis déments un seul ment. C'est dément.
La démente, si elle dément c'est démentiel.
Course cycliste : la petite reine a pignons sur rue.
Hole sweet hole.
C'est un blabla coule.
Lorsque les gros partent en vacances c'est du tourisme de masse.
Le lamaneur est la mineure ou la majeure ?
Le rouge-gorge voit rouge, on veut lui faire rendre gorge ! Je soutiens-gorge et je retiens rouge vaut mieux que l'inverse !
Pour mourir d'amour, il me suffit de me pendre à ton cou !
L'amour sang mêle.
L'inspiration me tient en haleine. Qu'elle ne vienne pas me couper le souffle sous les pieds !
La bougnoulangerie.
La Corse, elle est île.
Jeu télépathe.
Incendie : feu de bois, feu de tous bois.
Jumelage : Benglardèche.
J'inspire à l'expiration !
En me donnant une pièce, vous m'avez tendu la main !
J'ai trompé ma diététicienne. C'est un 5 assiettes !
Le bon thé, marque de bonté. Le bon thé c'est la bonté même. On ne parle pas des mêmes bontés mais des mêmes bons thés. Bons thé divins, bonté divine.
Moi la madone je m'adonne aux calculs sans retenue. Il n'y a pas maldonne.
Lot : un affluent influent au flux fluent. Un sous affluent sous influence m'influence sans m'influencer. J'aime son flux assez flou. C'est fou.
Big Twin you and me.
Un pompier qui déclare sa flamme attend un retour de flamme. Il bout flammèche !
Ami chemin, je suis âme usée de te parcourir sans fin.
Paires de sandales : le kit pieds tongs. Pas besoin d'appairage.
Pour maigrir, j'ai fait le plus gros.
Un espion a mis tout le monde à s'épier.
Faire Mu-Muse avec les mots, où :  quand les muses s'amuse ça m'use !
Si jeune ma muse si je n'm'amuse pas avec !
Chez les obèses, un amidonné empesé et dépourvu de naturel.
Le harem bi.
L'octocollant.
C'est elle qui porte le pantalon, même si elle n'est pas très fute-fute !
Comme musicienne, elle n'est pas très flûte-flûte non plus !
Depuis qu'elle a découvert le poteau rose elle se fait payer en peau devin.
Poto rose : l'effet minet. L'effet miné.
Il y a des aléas saéla.
Ève apeurée évaporée Éva pourrait le dire.
Au ski, une Valsalopett c'est pas une valse à trois temps. Là où tu Valsalopett et ça pue !
Il est incapable de s'arrêter s'encalmer la course !
On l'appelle la grande lanterne ou le falot crate.
Le port de Tréport est très port.
Qu'est-ce que tu féal bert ?
Lucifuge tige ses copines.
Lamellophone, l'âme est l'aphone.
Je suis un artfèvre. Mon or est mon art, il vaut son pesant d'art. Pesant dard ?
Radio FM : l'onde de choc.
Si tu veux arrêter, fonce ! Ralentir c'est défoncer !
Café théâtre : un café et l'audition.
Tartruffe.
Je ne suis pas né de la dernière pluie et pourtant je suis pluvieux !
Pour gagner de l'argent de ses propres mains, il ne faut pas avoir peur des petites coupures et des grosses coupures.
L'électricien a peur des coupures d'électricité. 
Point de chute.
Un braquage réussi haut la main est un braquage ou l'on dit haut les mains !
Qui verra Voiron auras tout vu ! C'est tout vu pour les m'as-tu-vu !
ce plombier est inflexible sur les flexibles.
La mère est une encyclie-pédie !
Une onde de chic se répand à travers les couloirs. Manon arrive !
La naissance à un sens. La renaissance n'a pas de sens. On peut donc renaître dans n'importe quel sens... du thermes. ***************************
Deux livres ça fait un beau volume. Quatre livres pèsent deux livres.
Une sirène toute ouïe. 
Les pas perdus ne sont pas perdus pour tous.
Dans la vieille demeure, la plus vieille des deux meurt.
Elle de beauté.
Le Tarek rondo et le schkoun-fu.
J'appréhende les heures douces avec douce heure.
Entre les presbytes et les astigmates, il y a les astigmabytes. 
Les presbytes sont casse-couilles. (case couilles)
Pandémie et pendez-moi sont dans un bateau.
Il est amoureux d'une bergère. L'amour l'a rendu chèvre. Depuis il joue à saute-moutons.
Ils sont chiens comme des malades.
Héraclette. Héraclitoris.
Partie de jambes en l'air : liaison aérienne. 
Un régime qui me pèse.
Pour dégommer la gomme j'ai mis la gomme !
La bonne je l'ai à la bonne.
La bonne bonne n'est pas une bonbonne ! Tu as fait un bond bonne.
Mon inspiration arrive à expiration. On me pompe tout. Plus j'inspire, plus j'expire.
Quand on est accro au téléphone on ne peut plus décrocher !
Un nouveau-né né à nouveau, c'est nouveau, n'est-ce pas ?
Roule ma foule !
Téléphonie : Le forfait est loin d'être forfait ! Qui fait l'effort fait les forfaits !
Le curé prend la poudre d'escamprêtre. 
L'egolatrie.
Tu me bottes Annick, on se fait uncinés ? Je veux vivre à tes crochets.
Cueillir la fleur d'une belle plante.
Pour décrocher un boulot, il faut s'accrocher.
Obésité juvénile : l'enfance de lard.
René est né. Il est René depuis sa naissance. Si René renaît se sera alors sa renaissance. Déjà que René a du mal à donner un sens à sa naissance, alors à sa renaissance !
Une jolie poule qui signe des œutographes.
Le tube qui fait un carton en boite.
Schrödinger autorise la première sortie d'un chat noir en boite de nuit.
Le temps aura ma peau. Il donne le temps peau.
Merci à ce compliment qui me va droit au cœur comme un gant.
À Nîmes, il y a le bois des Espeisses et les espèces de bois.
Le serrurier est l'homme clef de la situation.
Un crayon avait mauvaise mine. Il s'est taillé.
Science-friction : Quand la réalité dépasse la friction.
À chaque pipe je me fais couilles au nez.
J'ai écris un poème en vers lent.
Le protoschool. Protocolaire.
Il est content et tant con.
Les mots qui en disent long prennent le large.
Prosepectus. Prosepection.
Avant de se marier en grande pompe il était dans ses petits souliers.
On l'appelle double Axel, c'est un bipolaire.
Ton cul se la pète.
Couvée : famille moineau parentale.
Votre silence me parle. Il en dit long, je n'en même pas large.
Je suis un touche art tout.
Anne a un beau nez. Un bonnet sur tête et un en plein milieu de la figure.
Le bonnet est à sa place, je le jure, sur la tête d'Anne... ça se voit comme le nez au milieu de la figure !
Faire un pied de nez au bonnet, je trouve sabot.
Mon passé, je ne peux plus m'en passer. Il me colle à la peau comme une ride ! Il ne fait que passer.
Chèque en attente de provision ou provisions en attente de chèque ?
Mon boulanger est attaché à sa ficelle.
Si tu gobelin, tu gobes l'autre !
Paradoxe : les branleurs sont des gens qui branlent rien.
Le rigolo fait des guilis au gala.
J'ai l'érèbe été.
Les belles souris ont le chic pour apâter le chat lent.
Les Calètes des rois. Camphrez-vous ?
Que l'on vous raccroche au nez, vous n'y couperez pas, ne coupez pas.
*******************************************************************************************
Qui est responsable de la délallation de ce bébé qui fait des bébétises ? Il faut un tête-à-tétine !
La quinte est sens.
Il faut se serrer les coudes, se remonter les manches et ne pas baisser les bras en attendant qu'on nous tendent la main. 
Une main tendue aujourd'hui ce n'est pas demain la veille. ( Une main tant due. Demain la vieille. )
Un moustique qui fait mouche.
Plagiat : un poème pas piqué des vers.
Dealeur l'heure est venue.
Pour arriver à l'heure pile il faut avoir une montre à quartz !
Le district nécessaire.
À bras qu'a deux bras !
Caries : les racines du mal.
On respire un Bellerophon.
Ondes de chic.
Boxe : après un KO il dort à poings fermés. Tout vient aux poings à qui c'est ta tendre ?
Le vérétille à moitié vide ou à moitié plein ?
Double Sens de circulation des mots.
L'avaleur sûr.
Le Sud perd le Nord.
L'appétitcaire.
Vous êtes malmené car bien mené. Voilà où le mal mène quand le mâle mène. C'est le mal même mais pas le même mal qui mène.
J'ai besoin d'un tuyau pour être boucher. Il paraît qu'il y a pas mal de débouchés.
J'ai mon thé sur la table, je suis monté sur la table.
Acteur porno est une vocation. Il est né sous X.
La conne bière.
Aide ma baraque. ( ma bourrique )
Habibas : marque de babouches.
C'est là que le bas bouche.
Téléphonie mobile : attention ! Si l'abonnement est gratuit, il n'y a pas de coût de fil ! Voilà qui m'en file un coup !
Trombinoscope : entête à têtes.
Gangster : fait la braque.
Nous ne commandions jamais de vin. Elles détestaient les hommes qui boivent. Elle en a évincé plus d'un. Elle a mis beaucoup de saouls de côté.
Je ne le savais même pas et elle savait que je n'étais pas devin. Le vin, c'est pour les caves, et je n'en suis pas un.
Ma banquier m'a demandé de l'épargner. Je l'ai mise de côté.
Un confinement sélectionné, aux confins de la galaxie des cons !
La cuisine qui fait recette.
Un poème qui vaut son pesant d'art.
Serais-tu en train de me verser un pot de vin ? Je ne sais pas, je ne suis pas devin, tu n'as pas de pot !
Humilité : les jeux sont faits.
Merci de ne pas avoir descendu mon thé en flèche !
L'eau vive. Vive l'eau. Vive l'eau vive !
Des brèves de comptoir, voilà le bar atteint.
Vous venez d'oser doser !
Prostituée : femme bien sous tous rapports. Elle passe la première dans ma vie, met la seconde quand je débraye, est la troisième dans mon couple.
J'ai demandé à ma banquier de m'épargner les détails.
Un soleil couchant la première fois, c'est génial ! Une belle nuit.
Un pèse-personne ne pèse rien dans la balance, et ce, même si c'est un pèse-personne de taille !
En écrivant en vain sur le vent j'ai eu vent qu'il y avait du vin. L'écrivain qui vend du vin n'est pas devin mais devant le vin le devint, et devant le vent
le divin divan d'Yvan l'incite à faire une pause.
Cécile, c'est s'il te plaît, Cécile me plaît s'il te plaît, ces cils me plaisent.
Qui veut la fin justifie les moyens. Hélas, face aux froussards, les jolies fantômes que sont Anna et Irène se retrouvent dans de beaux draps et sans espoirs de pouvoir hanter les rêves de Tom et de Bastien ! Un texte plein d'esprit !
Si je ne te fais pas grimper aux rideaux je n'ai plus qu'à tirer le rideau !******
Baignoire, un mot qui met l'eau à la douche.
Le directeur de la publicité est un invité de marque.
Un leur ça compte pour du beur. Un beurbeur.
Les van-canciers.
Il y a envoutant de charme !
Tu as fait la guerre du Tchat. Sans mobile apparent tu as commis ton forfait.
Si je me fends la poire avec une bonne poire, il faut couper la poire en deux ! Je suis le Jules de la Guyot !
Un vrai casse-tête c'est le pied. Un vrai casse-pieds ça prend la tête !
Les femmes font tout pour attirer le mâle.
S'enlacer, c'est le pied !
Mon N micellaire.
J'ai dit je t'hématome, pas je t'aime atone.
Un herboriste en herbe c'est un débutant.
Bougnole : arabe qui boit de l'alcool.
Le jour s'achève, il se donne la mort. La nuit est son linceul.
Airitier.
Elle a une belle carrosserie mais elle l'a échappé bielle !
La paréidolie dans toutes ses formes !
Rien ne t'épile, rien ne t'efface.
Ontogenèse.
Niveau mensonge je m'en tire bien.
Question réponses je suis imbattable !
Castourama.
Confit shop.
La magie des branleurs : abranlecadabra... guette. Abracadabranlette !
Un pompier déclare sa flamme à une douanière. 
Un dragon déclare sa flamme à une cracheuse de feu.
Ce drôle d'oiseau a une belle plume.
Tu es sur le bon bateau Mick.
L'artdinateur. L'art dinatoire.
Je veux être menuisier.  (Je) touche du bois.
Quand tu vois des lunetiers bien.
Le ferrailleur va se faire faire ailleurs ! 
Un sage de passage.
La liberté, ça crée des liens.
Les tireurs sensibles sont long à la détente. ( les campeurs sont longs à la deux tentes )
La vieille vit là dans la vieille villa. Elle vit la vieille villa et la vieille vit la vieille vie là.
Aubade boy. 
Ma poésie douce.
Paf auto : y'a pas photo !
Inonder est un verbe qui déborde de N.
Compliment alimentaire : tout flatteur vit aux dépens de celui qui l'écoute.
Plus de N. Plus que 25 lettres dans l'alphabet.
Si on nous attend au tournant ça risque de tourner court et de mal tourner.
Ce film risque de mal tourner.
Gare au train ! Le train entre en gare sans crier gare ! Le train avant et le train arrière.
Gare au loup.
Mon facteur est un homme de lettres qui ne manque pas d'adresse. Même s'il est complètement timbré, il est recommandé.
Mon corps de cent kilos s'ankylose.
Je braque à deux bras !
L'école de la vie. L'école est gratuite mais les cours se payent cher. Il n'y a pas de place pour les cancres. Tous les cours sont permis.
La banque de sperme suis les cours des bourses mondiales.
Le thon c'est de l'argent. Lisez bien les étiquettes avant de choisir. NB : dans les boites il n'y a pas que des thons, il y a aussi des requins-marteaux !
Bon thé divin, bonté divine.
La dame pipi contrôle les laissez-pisser et les mot de pisse ! Elle n'a pas de passe-partout mais des pisse-partout.
Statosphère : univers des statistiques.
Le temps se dilatant se dit le temps.
C'est un stylo stylet stylé qui ne paye pas de mine !
Il versa dans le vice, et vice-versa.
J'écris des vers, cela va de soi.
Passeur : le sage-pas.
Le masseur est passeur, pas sûr.
Troué par les étoiles, la nuit est une vraie pas soir.
Les thons jouent de la musique un ton en dessous.
L'araignée et la reine des insectes. Elle est appelée à régner !
Je vais à la discothèque. Je sors de boite.
J'en ai ma claque des claques !
Quand on est payé en liquide on peut boire sa paye !
Sainfoin cinq, vingt-cinq ! Esparcette méthode que les gens cultivés calculent le nombre de filles en fleur ?
Présence d'esprits.
Romain n'a niamor ni amour. Il est pourtant romaintique.
J'ai la temptaine, je cours la prétentaine. Temptaculaire est le temps.
Pet : courant dergeot. Cyrano de derge raque.
L'homme fort du forum aime le vrai rhum. Le rhum fort, le fort rhum.
Le nécrophile : Il a baisé la mort et la morte en même temps.
Râter le bus ou barrer le Russe ?
J'aime franchir les dos d'Anne.
Mine de rien, les crayons se taillent. Mine de rien, vie l'encre invisible, elle est bien sympathique !
Avec mes accents de bon en orthographe je ne vais point à la ligne.
Tous les chiffres sont neufs.
Faites l'amour, pas la guerre. Je suis sur le pied de guerre, je peux faire les deux.
C'est tassette que l'on appelle la petite plaque d'acte articulée dans les armures.
Staffény.
Prière de voter en silence. Le tapage d'urne est interdit !
Je suis maboule de ma boule, ça me fout les boules, et du coup je ne suis plus aboule, c'est ma boule qui me suit.
Métamère dans le segment des anneaux successifs.
Tu t'es trompé d'arénicole. 
Faisons la ola olé mains !
Les friandises font partie de mon jardin sucré.
La mise en bière sert aussi à se faire mousser.
Je prends le train tous les jours. C'est mon train-train quotidien, mon train de vie, mon arrière train. Le train traîne. Ça va bon train.
L'étronger.
Lettre ou pas lettre. Telle est la question.
Crème passionnelle. ( cream )
I scream ice cream.
En voici une qui caracole et qui en aucun cas racole !
Voici un poème qui n'est pas écrit avec les pieds !
Les lettres pour éclairer l'être.
Sagouin, sagouins, sa couine ça couine et ça baragouine dans les bars à gouines.
Si tu me bloques c'est que tu débloques.
Devant le gai pied le gai part.
Voilà un plagiat pas piqué des vers.
Le pas de danse préféré des anti-chasse, c'est la pas chassé.
Ce squelette fera de vieux os.
On ne fait que passer, mais on ne refait pas le passé.
La France a plus d'un tour à nous montrer.
Il est devenu garde par mes garde. ça le regarde ringarde. Regarde ce qu'il est devenu. Il garde un rein. Il se garde de nous le faire savoir. Un secret bien gardé.
On ne peut être et avoir été ; Pour être je me suis fait avoir.
Si je suis votre raisonnement, je ne suis pas votre raisonnement je suis votre raisonnement.
Cybera Tak. Talk. Talc.
Les vers s'enchaînent et se déchaînent sans chaînes. Cent chaînes à la une !
Les vers me servent et me desservent. Parfois ils me cassent les pieds.
L'inspiration me sert un vers, je suis ivre mot.
Les disettes d'Odette, un café bien tassé dans un joli poème.
Escarre peint.
Le pet de départ.
L'albinisme oculo-cutané.
Emma a une âme. L'âme d'Emma aima Emma. Elle m'a dit ce que l'âme a dit. Lame de fond, qui fond en lame et fond en larme, l'âme absolue.
Giro phare. Girafe hors.

                                           Le retour de l'ouïe.

On l'a pas entendu partir. Son départ est arrivé sans un bruit, son retour rompra le silence. Pourtant Louis sait se faire entendre, même au sein de la grande muette.

Après la sortie de ce cours j'ai pris la sortie de secours.
La boîte à rimes ferme. Le poète ne doit pas se laisser enfermer dans sa cage de vers.

2

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

Salim et moi

Nicolas Brns

Toute histoire commence un jour, quelque part. Situation initiale, passion guimauve, trahisons tordues, nœud de problèmes comme on aimerait pas en vivre ; des hauts et des bas, des déclarations... [+]