1
min

La fée des grèves

15 lectures

1

La Fée des Grèves
Comme tous les matins, je me promenais sur la digue qui domine la grève. Ce jour-là, le temps était très sombre. Je vis, comme en un songe, apparaître une silhouette dans la brume. En m’avançant, d’après la description qu’on m’en avait faite, je devinai qu’il s’agissait de la jeune fille dont on m’avait parlé. Elle errait souvent en ces lieux (elle y avait gardé des moutons autrefois), l’ âme en peine, depuis que son fiancé l’avait quittée peu de temps après son retour de la guerre d’Algérie et qui, sur le point de l’épouser, avait trouvé un plus riche parti.
Les gens du pays qui ont un penchant naturel à grossir la plus banale histoire
affirmaient qu’elle était devenue folle ou « simple d’esprit » tout au moins. Il est vrai que sa meilleure amie qui avait un fichu caractère, et qui en était quelque peu jalouse, à laquelle, pourtant, elle confiait souvent ses petits secrets, déclara qu’elle ne venait plus la voir chez elle et contribuait, comme il se doit, à ternir sa réputation. D’aucuns disaient qu’ils l’avaient vue hurler avec le vent de mer, se livrer à des transports violents, s’arrachant les cheveux, déchirant ses vêtements.
Lorsque j’arrivai à sa hauteur, je me rendis compte qu’elle était autrement plus jolie que ce qu’on m’en avait dit. Grande et mince, elle ne correspondait guère aux canons de la beauté qui avaient généralement cours en ces lieux où l’on appréciait surtout les petites boulottes. Certes, son sourire fut d’abord un peu triste mais elle me parut plutôt raisonnable . Elle s’appelait Maryvonne et avait néanmoins, quelques années auparavant, été élue « Fée des Grèves ».
En dépit d’une certaine nostalgie, revivre le souvenir du jour où, pour la première fois, on nous vit ensemble à la fête du village et revoir la tête des autochtones me plonge dans un ravissement incommensurable.

Thèmes

Image de Nouvelles
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Claudine Lehot
Claudine Lehot · il y a
comme quoi il ne faut pas se fier à l'apparence...
·