La Disparition d'Ernest

il y a
4 min
155
lectures
12
Il faut que je vous raconte. Ça va pas, pas du tout du tout. Ah ça non ! Mon mari, Ernest, a disparu !

Je sais plus vraiment comment ça a commencé... j’ai plusieurs pistes mais... Ah si ! C’est probablement ce soir là le début ! J’aurais dû m’en douter ! Idiote ! Il est rentré rouge-tomate, furax ! Sa chemise foutue, il l’a jetée par terre et puis a claqué violemment la porte de la salle de bain: VLAN ! Et plus rien... Pas un mot pour moi, pas les petites attentions habituelles, pas le petit « Ça va ma Titoune ? T’as passé une bonne journée mon oranger ? », pas une caresse au chat... Nada j’vous dit ! J’ai collé mon oreille contre la porte pour écouter ce qui se passait. J’l’entendais souffler, pester, marmonner dans sa barbe absente des mots incompréhensibles. J’ai essayé de zieuter à travers la serrure mais j’ai bien failli manger la poignée quand il est sorti brusquement ! Il m’a à peine regardée, est allé dans la chambre à coucher, a fait glisser son pantalon et s’est recroquevillé sous les draps: « Bonne nuit ! » qui m’a dit... Pas un mot de plus, pas UN ! Je suis restée là les yeux grands écarquillés, la bouche béante-bavante et la narine qui reniflait: Mon rôti avait cramé !

Le lendemain matin c’est un brouhaha venant de la cuisine qui m’a réveillée. En panique, je cris: « Ernest ! On nous vole ! » Pas de réponse. Je tâtonne de son coté: plus là ! J’enfile un vieux pull et je descends voir ce qu’il se passe. Je me faufile jusqu’à la cuisine et BOOM ! Un paquet de céréales explose au sol ! Mon chausson glisse dessus et je manque une fois de plus d’être défigurée ! Là, je fulmine: « Bon dieu Ernest, tu vas m’dire c’qui l’en ai de tout ce raffut ? » Il me regarde, déterminé : « T’inquiètes Titoune, c’est décidé, je gère ! » Mais il gérait quoi dans l’étagère ? Il a pas voulu m’en dire plus, a récupéré deux grands sacs à poubelle remplis et est sorti les balancer. Mais qu’est-ce qui lui prenait à ce maboule, quelle mouche l’avait piqué ? De nouveau dans la salle de bain je lui ai lancé depuis la serrure: « C’est Didier qui t’a encore critiqué ta gamelle du midi mon laurier ? » J’entends qu’il mâchouille des mots mais n’en déroule aucun. Et puis: « Il où le mètre ? » me dit-il, paniqué. « Le mètre ? Mais dans ton garage mon ficus, à sa place ! » Et il me répond « Ah c’est bon ! File maintenant, je me concentre ! » J’étais abasourdie. Mon mari se concentrait dans la salle de bain, et moi, j’n’y comprenais de moins en rien !

Tous les réveils c’était pareil. Il bondissait du lit avec hâte, oubliait sa bise matinale et s’enfermait dans son nouvel endroit favori. J’me demandais bien ce qu’il pouvait y faire dans cette salle de bain ! On venait d’en refaire les carreaux mais ça justifiait pas de l’admirer béatement au levé du soleil quand même ! Il fermait toujours à clé, j’avais beau l’supplier, impossible d’m’y laisser entrer ! Une fois, dans sa hâte matinale, la clé est tombée. J’me suis approchée de la serrure et y ai glissé un oeil, le droit. Il était tout nu ! Mais oui ! Normal dans une salle de bain vous allez me dire, mais il tournait et se retournait dans tous les sens ! Toutes les secondes ! Il prenait des poses, se tortillait comme un ver de terre, se pinçait, mesurait toutes les parties de son corps, toutes ! Mais à quoi bon ? A un moment j’ai vu mon Ernest grimacer si fort et devenir si rouge que j’ai pas pu m’empêcher de crier « Ca va mon séquoia ? J’appelle les pompiers si ça va patraque ! » En retour, il a failli m’enfoncer la clé en plein dans la rétine, toujours la droite !

Les jours passaient et je voyais bien que quelque chose changeait chez mon bonhomme. Je savais pas quoi mais ça changeait. Son comportement bien évidemment, mais c’était autre chose. Une modification plus subtile, ou un ensemble de ridicules petites choses qui mises bout à bout en faisaient une grosse. Mais quoi ?

Je me rapprochais au fur et à mesure de cette terrible réalité qui me serait révélée quelques semaines plus tard...

Un midi où on mangeait tous les deux, ce qui n’arrivait vraiment pas souvent, je remarquais encore quelque chose de nouveau dans son comportement: il mâchait. Ben oui et alors vous m’direz ? Mais si vous l’aviez vu ! Une vache allait plus vite ! Il tournait et retournait sa bouchée, il n’en finissait plus de réduire le tout en bouillie... Même avec la purée ! C’en était interminable... Il est resté deux heures vissé à sa chaise à remuer sa mâchoire, je me serais crue à la foire aux bestiaux de Cognac ! Je lui ai dit « Bah mon amandier, ça a du mal à glisser ? » et lui comme si je débarquais de Jupiter me répondit: « 30 fois Titoune ! Faut mâcher 30 fois minimum ! Moi j’préfère 60, c’est plus sûr ! » Il me regarda tout fier en continuant sa mastication frénétique. Plus sûre de quoi ? De s’démettre la mâchoire ? Je me suis écroulée sur ma chaise, désemparée: Plus j’posais de questions et plus les réponses me perdaient ! J’étais foutue ! Mais c’était pas fini...

Non seulement il se prenait pour une charolaise mais à présent il se tâtait... Oui, il se tâtait ! Pas moi, ah ça non non non... Mais lui oui ! Tout le temps, tout le corps ! Son comportement que j’avais entre-aperçu dans la salle de bain se propageait à présent dans toute la maison ! Mon Olivier avait des TOC de plus en plus sérieux ! Il vivait dénudé la moitié du temps, prenait des poses sur le bar de la cuisine, la table du salon, même devant la fenêtre de la chambre ! Lui qui détestait le regard des autres se mettait à le chercher... pour se tâter ! Je commençais sérieusement à m’inquiéter: qu’arrivait-il à mon mari ? Mais quel sort lui avait-on jeté ? Je m’empressais de répandre du gros sel tout autour de la maison, savait-on jamais !

Mais ceci fait, son comportement empirait encore... Il me fallait des indices, de quoi me mettre sur la piste mais j’avais beau fouiller ses affaires, ses poches, son téléphone, la poubelle de son bureau et même dans son oreiller: RIEN ! Aucunes révélations, aucuns renseignements... Et puis il y a eu ce fameux soir où il est revenu tout sourire avec un sac en plastique noir dans la main... gauche !

J’aurais dû m’en douter, j’avais la solution en face de moi depuis des lustres mais je ne voyais rien... Pourtant, mon mari allait disparaître le lendemain !

Ce matin là, il se leva encore plus tôt que d’habitude. Moi qui ne dormais quasiment plus, j’étais au bord de la crise de nerfs... Et là, soudain, je l’entends hurler de joie: « WHOUUUUHOUUUU ! ENFIN ! » Je me lève d’un coup et titube jusqu’à la salle de bain... Je toque à la porte, à deux doigts d’exploser et lui dit: « Mais par pitié mon figuier, quand vas-tu me dire ce qui te passe ?! » Et là, il ouvre la porte en grand. Apprenant de mes erreurs, j’étais bien à deux bons mètres de l’ouverture... Mais ce fut un grand choc quand même ! Je tombe à la renverse sur le parquet et balbutie: « Mais... mais... Ernest... C’est toi ? » Et lui: « Ben oui ma Titoune ! Regarde ! 20 kilos de moins ! Je peux enfin le porter ce t-shirt en résille ! »

Mon souffle coupé, mes yeux qui pleuraient et la mâchoire décrochée, je réalisais enfin: On avait remplacé mon mari par un maigrelet en filet !


Fin
12
12

Un petit mot pour l'auteur ? 18 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Déjanté mais drôle ! Et les petits noms donnés par la protagoniste à son mari sont croquignolets !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Ne vous fiez surtout pas aux résultats que vous obtiendrez ici. C'est le seul conseil que je puisse vous donner. Quant au texte, vous n'écrirez jamais aussi bien que moi, mais je suis allé jusqu'au bout du vôtre, et suis encore vivant, donc merci :)
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Quelle aventure !
Image de Tranquillou974
Tranquillou974 · il y a
Bonjour LéoLio,
Comme vous avez bien fait de passer par le forum pour nous inciter à vous lire !
Votre humour me plaît vraiment beaucoup :)))
Il faut absolument continuer car votre style est original et personnel.
Merci pour cette découverte et à bientôt je l'espère,
Tranquillou974

Image de LéoLio
LéoLio · il y a
Merci à vous Tranquillou974 ! Je vais continuer bien entendu !
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
Globalement, j'aime bien... de l'imagination et une chute bien trouvée...
Effectivement, et comme le souligne Sylvie - sur le forum - des textes courts ont plus de visibilité dans la rubrique bleue TTC... Pensez-y pour une prochaine fois! Et continuez sur votre lancée... vous avez du potentiel et il ne faut pas vous décourager... Perso, refus ou acceptation sur Short, je n'y ai jamais rien compris...

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
J'aime bien le style humoristique :D :D :D et le style est bien! Surtout pour un début d'écriture!! Il faut continuer :)
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
Y a de l' idée et de l'humour.
Image de LéoLio
Image de Abi Allano
Abi Allano · il y a
Je ne suis pas experte mais je vous donne mes astuces. Écrire au présent, faire des phrases pas trop longues. Et pour les dialogues, allez à la ligne avec - "...."
Afin d'alléger et structurer le texte.
Mais franchement vous avez du potentiel, votre histoire est amusante. Bravo!

Image de LéoLio
LéoLio · il y a
Merci Abi ! Je prends bien note de vos conseils !
Image de J.H. Keurk
J.H. Keurk · il y a
De l'humour et une "chute inattendue." Peut-être des relectures seraient utiles. Persévérez, vous avez des capacités.
Image de LéoLio
LéoLio · il y a
Merci LBC ! Je vais persévérer.
Image de Adèle
Adèle · il y a
J'ai vu que tu demandais des conseils et des avis sur le forum :)
Je vais commencer par les choses qui m'ont moins plu, il y a des fautes d'orthographe par ci par là qui attirent l'oeil. Ensuite peut être quelques erreurs dans les choix des temps, présent/passé simple/imparfait... Il faut harmoniser !
Maintenant les choses positives : il y a de l'humour, la chute est originale, et on s'imagine assez facilement les scènes.
En tous cas continue c'est en écrivant qu'on apprend !! :)

Image de LéoLio
LéoLio · il y a
Merci beaucoup Adèle d'avoir pris le temps de me lire et de me commenter ! Je vais corriger ces maudites fautes et harmoniser les temps, merci c'est encourageant !
Image de Skimo
Skimo · il y a
Refus parce qu'il y a trop d'arbres. !!
Image de J.H. Keurk
J.H. Keurk · il y a
Ils ont fait de l'ombre lol !
Image de LéoLio
LéoLio · il y a
Je me disais bien !

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

Le Lundi

Elodie Coste

Huit heures. Le réveil sonne. Ébouriffée et déjà très énervée, je le fusille du regard. Il continue de sonner. Il me provoque, il augmente le volume. J’enrage ! Je lui file un grand... [+]