L'instant T

il y a
1 min
129
lectures
1

J'ai 22 ans et la vie me semble éphémère, je cherche à faire de la poussière des grains de lumière que je sème au gré du temps. Comme vous le constaterez vous-mêmes, je m'abreuve de beaux ... [+]

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

On peut passer des années à l’attendre, L’instant T, au murmure si tendre quand on sait l’écouter, mais pour l’entendre, il faut s’écouter, c'est-à-dire bien s’entendre avec son entièreté.
L’instant T est néant et anéantissement, l’instant T est attirance et engloutissement, reconnaissance et aveuglement.
L’instant T, dans la vibration d’une lueur brisée, débris d’une mémoire oubliée, est point de fuite pour l’éternité.
L’instant T est mutisme dans le mouvement, soupir sur la partition, larme fondant dans l’océan.
L’instant T est intouchable contact, inexorable impact ; un jour ta lampe claque et ton sol craque.
C’est là que l’instant T que tu traques sans le savoir t’attrape et troque ton jeu de cartes ; l’instant T dans lequel tu plonges, sous ses airs d’ange dévoile ton Je.
L’instant T, as du cœur, te pique ton valet de trèfle, afin qu’auprès de la dame de cœur, atout en tête, tu joues enfin pour le bonheur d’être.
C’est dans cette atmosphère que lentement se trame l’Instanté, toujours latente, en suspens, mais quand enfin en vie, on en vient à la toucher, dans le souffle d’un silence, au creux d’une errance et guidé par la Prospérité,
On tient alors, Or, un morceau de vérité...
Mais l’instant T, qu’est-il sinon Tout, sinon quête subtile ?
Une autre illusion de ce monde volatile ?
Une chose est sûre, de l’Instanté, jamais vous n’aurez d’instantané,
Car l’Instanté, insolent, est soleil insoluble.
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,