J'espère que cela ta ouvert l'appétit

il y a
4 min
5
lectures
0
Je marche dans une ruelle sombre, je porte à mes pieds une magnifique paire d'escarpins, le bruit des talons retentit dans la nuit, de plus je suis pressée de rentrer avant d'attraper froid. Je songe déjà a la bonne douche chaude que je vais prendre en rentrant. J'ai passé une journée de travail longue est fatigante, Je viens de décrocher un nouveau job et je me donne à fond pour le garder, et faire mes preuves. J'approche de mon véhicule lorsque mon téléphone sonne, au bout du fils un collégue de travail qui m'averti que j'ai oublié mon dossier sur mon bureau, je dois étudier ce dossier ce soir pour rendre mon rapport demain à la première heure, je ne peux pas rentré sans!
Je rebrousse chemin en hâte pour remonter dans mon bureau sans trop perdre de temps. Me voilà arrivé, j'aperçois mon dossier je le prends et le glisse dans mon sac, mon collègue, entre dans la pièce, il me dit d'un ton légèrement moqueur "madame à la tête ailleurs ont dirais". Je le remercie de m'avoir prévenu.
-Que fais-tu ce soir ? me demande-t-il,
- Je dois rentrer, j'ai encore du travail qui m'attend à la maison.
- On pourrait commander pizza et rendre notre rapport ensemble, on irait plus vite et tu n'auras pas à te cuisiner un repas en rentrant qu'en dis-tu ?, le tout avec un magnifique sourire.
- On pourrait commander pizza et rendre notre rapport ensemble, on irait plus vite et tu n'auras pas à te cuisiner un repas en rentrant qu'en dis-tu ?, le tout avec un magnifique sourire. Je le trouve très sympathique, j'accepte donc son invitation.
Nous nous mettons au travail, les bureaux sont assez mal chauffés j'ai un peu froid, je me lève pour aller chercher un café au bout du couloir. Nous disposons d'une salle dite "salle de détente" avec un bar, de joli fauteuil, et une machine à café.
Je suis surprise car en me retournant je suis nez à nez avec Romain, que je n'ai pas entendu entrer.
- Peux-tu m'attraper les clés des sanitaires derrière le bar Stp ?
Je me penche afin de saisir les clés, je sens alors sa présence derrière moi, je ne les trouve pas, il se rapproche encore de moi de façon beaucoup plus appuyer. Son bassin se retrouve alors collé à mon fessier. Je suis gênée et pourtant je dois avouer que j'aime beaucoup ça.
Après tout je suis célibataire depuis déjà un moment, romain est très séduisant, je me laisse aller à ce contact.
Je ne le vois pas, et pourtant je suis sure qu'il sourit de voir que j'apprécie ça. il tente de s'appuyer encore plus en me collant contre le bar, je porte une jupe serrée qui dessine particulièrement la forme de mes fesses, je sens désormais son érection grandissante contre moi. Que dois-je faire ? Me laisser aller ?.. Je le connais si peut, à la fois il est vrai que j'aime ça et que je meurs d'envie de me laisser tenter.
Sa main se pose sur ma cuisse, puis il remonte doucement ma jupe en glissant sa main sur mes fesses, tout juste habillé d'un string.
Je peux sentir son souffle dans ma nuque, je frisonne
Je veux voir son regard sur moi, je me retourne face à lui retirant délicatement sa main de mon fessier. Je m'assieds sur un fauteuil, écartant légèrement de façon volontaire mes cuisses, il s'avance devant moi, ces yeux meurent de désirs.
Il glisse une de ces mains dans mes cheveux, et m'embrasse langoureusement, il embrasse si bien.. Ses lèvres se posent désormais sur mon cou, j'ai envie de sentir encore son érection, il porte un jean moulant qui dessine parfaitement la forme de son sexe, je pose ma main dessus, il continue de se pencher au-dessus de moi.
D'un geste brusque il saisit le col de mon chemisier, et tire très fort jusqu'à en arracher mes boutons et ainsi l'ouvrir. Ce geste a la fois violent, me semble si viril, si excitant!
Il sourit, puis dépose ses lèvres sur ma poitrine, sa main se fait désormais très insistante sur mon antre jambes, jusqu'à glisser très délicatement ces doigts sur le tissu fin de mon string, je les sentis effleurer mes lèvres vaginales, déjà bien humide.
Je presse à mon tour son sexe, j'ouvre sa braguette je veux la sentir mieux, je veux la dévorer des yeux, mais pas que...
Il me retire mon string, tout en gardant son visage et son souffle chaud proche de ma poitrine, mes tétons pointent,
Je sursaute! Ses dents mordillent mon téton
Avant que je n'aie le temps de le sortir de son pantalon et saisir à pleines mains ce pénis qui me fait tant envie, il se recule puis s'agenouille devant moi, il écarte davantage mes cuisses,
Je devine rapidement, ses intentions. Il dépose un délicat baiser sur mes lèvres, puis de ces doigts il les écarte, c'est désormais sa langue que je sens en moi, il est très doué, ça fait bien longtemps que je n'ai pas eu affaire à un connaisseur comme lui!
Je me retiens de gémir, c'est tellement bon, sa langue tourbillonne autour de mon clitoris, ces doigts me pénétraient en même temps qu'il joue avec sa bouche, mes orteils se rédissent, l'orgasme monte en moi, j'essaie de ne pas jouir, pourtant je sens que je mouille abondamment, il a l'air d'adorer ça!
Je ne peux me retenir, je pousse un gémissement, il me mordille le clitoris un peu fort je sursaute à nouveau, cela est à la fois douloureux et a la foi délicieuse!!
Je le repousse gentiment il se redresse, il se demande pourquoi je le repousse ? pourquoi maintenant ?
Cette fois c'est moi qui lui souris, j'ai envie de jouer moi aussi!
Je lui fais signe de se ravancer, je sors son sexe de son pantalon, je peux enfin le contempler, j'aime le voir bien dur de désirs, j'approche mon visage. Jusqu'à ce que ma langue effleure son gland, je le sens soupirer de plaisir, je rentre son sexe dans ma bouche et commence un va-et-vient, cela me procure une excitation que je ne peux dissimuler!
Je descends ma main et pénètre mes doigts en moi, j'aime me caresser tout en lui offrant cette fellation, cela doit l'exciter aussi car il pose une main derrière ma tête et enfonce plus profond son sexe, son bassin bascule jusqu'à faire des va-et-vient beaucoup plus rapides.
Je continue de me caresser, je me titille à la fois, mon clitoris encore sensible de ces divin coup de langue qu'il a reçu, j'adore ça!
Je sens par expérience qu'il ne va pas tenir longtemps je le sens presque trembler de plaisir.
C'est pourquoi je continue, je me prépare à recevoir son jus en bouche, j'en gémis déjà rien que de me l'imaginer c'est alors que je sens son sperme chaud jaillir, lui lâche un gémissement, je lèche bien tout je n'en perds pas une goutte, je le mordille de façon très douce et délicate, son sexe sensible, cette fois c'est lui qui sursaute.
Je me redresse, on se regarde, je souris, lui aussi.
Un bruit surgit dans le couloir, là juste derrière la porte, on se rhabille en hâte.
Le livreur de pizza est là.
J'espère que cela ta ouvert l'appétit, dit-il d'un ton rieur ?
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

La Bretagne

Wynn

15 août 1606, Combrit, Bretagne, dans un champ de blé
La terre est lourde, le soleil cogne contre sa nuque. Encore et toujours, inlassablement, dans cet immense champ. C'est comme s'il en... [+]