Intérimaire

il y a
4 min
682
lectures
292
Finaliste
Jury
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Un portrait saisissant, qui frappe, bouscule le lecteur et porte avec force la question de la précarité. Le style simple, factuel, s'ajoute à

Lire la suite
Image de Été 2020

J’travaillais bien, alors j’enchaînais les missions.

Des fois, je ne savais pas le lundi s’ils me garderaient toute la semaine ou seulement les deux jours prévus. Souvent ils prolongeaient ; ça arrivait que ça dure un mois, quand y avait plusieurs absences – un ouvrier malade ou en vacances.

C’était comme ça. Pour moi, « vivre au jour le jour », c’était pas qu’une expression et ça voulait pas dire que je me sentais libre – un truc du genre « je suis parti en Inde, depuis j’ai appris à plus profiter du présent » comme j’ai entendu quelqu’un le dire dans un reportage à la télé. Le présent, je le passais à me demander si j’allais avoir du travail demain ou après-demain. Le présent, c’était d’assurer un maximum pour être sûr qu’ils me gardent encore un peu ; pour qu’ils disent au moins du bien de moi à l’agence et qu’ils me donnent encore des missions.
Les autres ils s’en foutaient. Ils avaient leur appartement ; des maisons même pour les plus anciens. Ils avaient leur femme avec les enfants et tout et tout. Moi je devais habiter chez mes parents et j’osais pas draguer les filles tellement j’avais honte.

Y des mois, j’pouvais m’faire un bon salaire. Seulement c’était pas assez et j’avais pas de garanties avec mon père qui touchait le RSA et ma mère qui faisait des ménages. J’me plaignais pas, ils m’ont habitué comme ça, mes parents. Pourtant j’en voulais un d’appart à moi ! Ma sœur, elle s’était mariée, elle avait eu des enfants alors elle pouvait avoir un HLM – elle avait attendu longtemps quand même ; après, quand elle est partie, on a eu plus de place à la maison. Mais, ça m’suffisait pas, j’rêvais d’un un truc à moi, même un petit studio.

Un jour ma mère m’a appelé parce que mon père avait fait un malaise. J’ai eu le message pendant la pause de quatre heures, quand on débraie pour souffler 20 minutes. J’ai voulu partir pour les rejoindre à l’hôpital, mais le chef voulait pas, j’avais qu’à téléphoner pour prendre des nouvelles. J’ai balancé mon téléphone portable. Il a dit « sur lui », mais c’était pas vrai, j’l’ai pas visé, j’ai visé personne, seulement le mur derrière son bureau. Mais à l’agence, le type a fait « ouais, c’est pareil » et j’ai compris qu’ils ne m’appelleraient plus.

Mon père est revenu à la maison, il avait le côté droit de la tête qu’était paralysé. Quand ma mère faisait des ménages, c’est ma sœur qui venait pour lui donner à manger. J’pouvais plus leur donner d’argent parce qu’on me donnait plus de travail et toute la journée, j’courais les agences d’intérim, mais, j’sais pas, c’est comme si elles se connaissaient toutes et qu’elles s’étaient passé le mot : y avait jamais rien.

Le mari de ma sœur, y m’a dit : « tu devrais essayer les marchés ». J’suis tombé sur un type, y faisait deux heures de route pour vendre ses légumes. J’arrivais à 5 h du matin pour l’aider à monter tout son bordel et je revenais à 13 h pour remballer et quand y avait encore du monde, j’lui filais un coup de main avec les clients. Y me payait bien, il était régulier, mais c’était que deux fois par semaine.

Après ma sœur, on a eu une dame qui venait pour aider à la maison. On a reçu un courrier de l’assistante sociale qui disait qu’on avait le droit à 1 heure et 33 minutes – un courrier sérieux, c’était même écrit en noir foncé et souligné. Moi j’allais avec ma mère, on allait plus vite pour le ménage, elle pouvait en faire plus. Ca me faisait peine à 60 ans de la voir comme ça, fatiguée et tout, parce que faut pas croire, le ménage, c’était fatigant pour son âge, comme à l’usine.

On en voyait plein des appartements, mais c’étaient pas des appartements de riches, c’étaient des gens normaux qui habitaient là ; ils pouvaient juste se payer une heure ou deux de ménage, c’est pour ça que ma mère elle devait en faire beaucoup pour se faire sa journée. Y avait une femme très gentille, c’est elle qui avait fait les papiers pour avoir l’aide à la maison – on y connaissait rien, nous.
Et puis c’est arrivé. Un patron là où j’avais déjà travaillé, il m’a demandé pour un boulot, il me voulait moi. Le type de l’agence, il a rien dit, il m’a appelé tout de suite. À la fin, je pouvais avoir un contrat, un vrai. D’habitude, y me disaient toujours « on est contents de toi, mais on peut pas te prendre, pas maintenant » ou alors « faut qu’j’en parle au chef, on verra » et j’voyais jamais rien. Alors quand le patron m’a dit « cette fois-ci, c’est la bonne » à cause d’un gars qui partait à la retraite, j’y ai pas trop cru tout de suite.

Quand j’ai été embauché, ce qui m’a fait le plus plaisir, c’est le sourire de mon père, même si y avait que la moitié de sa bouche, et ma mère qui a pleuré. J’ai pas voulu les laisser tout de suite, parce qu’ils avaient besoin de moi et qu’ils avaient bien été là quand j’ai eu besoin d’eux. Au bout d’un moment, j’ai cherché un appartement, mais on nous a dit que l’usine allait fermer alors j’ai laissé tomber.

Le samedi j’ai toujours continué d’aller travailler au marché. Le maraîcher – parce que je savais maintenant qu’on disait comme ça – il avait l’air vraiment triste pour moi. Y m’a dit « j’suis en train de penser qu’il me faut un commis pour m’aider pour la terre » – c’est vrai qu’y commençait à se faire vieux – « ça t’intéresse ? ».

J’y suis resté deux ans, dans sa campagne. Au fond de son terrain, y avait une petite maison, une cabane presque, mais dedans il avait bien bricolé, c’était confortable – c’était chez moi, pour la première fois. Y avait pas la cuisine, mais je mangeais tous les jours chez lui, y avait personne d’autre depuis que sa femme était partie. J’crois que comme il avait pas eu d’enfants, j’étais un peu comme son fils, mais ça, je sais pas, c’est compliqué ces histoires ; il m’aimait bien c’est tout et il avait besoin d’un gars solide pour l’aider.

J’y suis resté deux ans et il est mort ; un matin y ne s’est pas levé et c’était fini. C’est la banque qu’a récupéré ses affaires, une partie. Moi je n’avais plus rien à faire là alors je suis rentré chez mes parents. J’avais 30 ans et j’ai repris l’intérim. J’me disais, faut pas se plaindre, parce que mes parents, eux, ils étaient encore vivants.

Mais j’me disais aussi que la vie, si j’avais pu choisir, j’pense pas que j’aurais dit oui.

Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Un portrait saisissant, qui frappe, bouscule le lecteur et porte avec force la question de la précarité. Le style simple, factuel, s'ajoute à

Lire la suite
292

Un petit mot pour l'auteur ? 136 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jocelyne Giafféri
Jocelyne Giafféri · il y a
Mon Dieu ce n'est pas possible de lire cela dans le pays qui 6 ème au rang des plus riches du monde ! ce garçon est si courageux ,il ne demande pas la lune ! bon, je suis bouleversée par son sort ,et je prie pour qu'il s'en sorte .Fiction ou plutôt réalité ? je penche pour la2 ème option .
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Fiction très proche de la réalité de certains, hélas ! Merci pour ce commentaire !
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Encore un grand merci pour vos encouragements, votre soutien, vos retours sur ce texte... La finale est terminée, le plus beau, ça a été de vous lire et de voir qu'il y a eu une rencontre entre les intentions du texte et vos réactions. A bientôt !
Image de Dranem
Dranem · il y a
Je découvre ce texte... la petite phrase finale bien sur, presque métaphysique... écrire sur cette survie vaut bien mes 5 voix pour cette finale !
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci pour votre soutien !
Image de VéroLucie Bossu
VéroLucie Bossu · il y a
Une description très réaliste de cette situation malheureusement très courante depuis longtemps. C'est triste et c'est un sujet compliqué mais on lit très facilement et on est entrainé par cette histoire. Donc je vote.
Image de Jérémie Torval
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
Oh je découvre et c'est un superbe récit, poignant et plein d'émotions ... j'ai adoré la fin ...la petite phrase finale clôt magnifiquemet l'histoire . Belle chance à vous !
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci Viviane pour ces encouragements qui me touchent, à bientôt
Image de Vero. La Comete
Vero. La Comete · il y a
Je vote et je m'abonne
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci Véro. J'espère ne pas vous décevoir pour la suite !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Mon plein soutien à ce récit sobre et poignant sur un monde bien déprimant, qui pousse au désespoir des gens en pleine force de l’âge.
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci Fred pour votre retour ! La plupart arrivent à ne pas désespérer, c'est ce qui est le plus beau !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Félicitations Jérémie pour votre macaron de recommandation !
Image de Gaelita Primavera
Gaelita Primavera · il y a
Pourquoi la société n'arrive pas à l'accueillir. Elle devrait pas l'obliger à se résigner. Belle écriture pour démontrer la galère de certains.
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Bonne question ! Merci Gaelita pour ce retour.
Image de Michel Le Caladois
Michel Le Caladois · il y a
Mes 5 voix pour cette nouvelle qui m'a plut, c'est tout...
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
C'est tout mais c'est beaucoup pour moi. Merci Alain !
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Réalisme et émotion se mêlent dans ce texte puissant malgré la simplicité des mots, j'aime beaucoup !
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci Chantal d'avoir pris le temps de ce partage, un commentaire qui fait plaisir ;-)
Image de François Paul
François Paul · il y a
Raconté d'un ton monocorde ce récit est très imagé. A un moment on craint que cela dérape genre taxi driver mais non, c'est triste mais sain. Bonne finale.
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci François ! "Taxi Driver", c'est pas mal aussi ;-)
Image de Napoléon Turc
Napoléon Turc · il y a
Un style qui va bien avec la vie du personnage. On croirait l'entendre.
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Un retour rassurant, j'ai en effet essayé de rendre le mieux possible la "voix" du personnage. Merci pour ce retour !
Image de Nelson Monge
Nelson Monge · il y a
Un réalisme remarquable, parfaitement en phase avec l'écriture.
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci Nelson pour ce retour !
Image de Elisa Comte
Elisa Comte · il y a
Touché ! Mes 5 voix!
Bel hommage à la vie des gens que l’on dit ordinaires ...

Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci beaucoup Elisa, ça fait plaisir de voir que les lecteurs reconnaissent la voix des gens ordinaires; c'est ce que j'ai essayé de donner !
Image de Philippe Arx
Philippe Arx · il y a
Très beau texte tout en justesse et sobriété. Le poids de la vie, la fatalité et ce qu'il faut de force pour les endurer. Je suis impatient de lire d'autres reproductions du même acabit. Bonne continuation
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Je vous remercie Philippe pour ce commentaire (un peu de pression pour la suite ;-) j'espère que ce qui viendra vous plaira autant !)
Image de Rupello O
Rupello O · il y a
Effrayant de réalisme ! Une vraie claque. Mes voix.
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci beaucoup Rupello !
Image de De margotin
De margotin · il y a
Je vote
Et

Je vous invite à découvrir mon nouveau recueil de poèmes en lice au grand prix du manuscrit 2020.
veuillez cliquer sur ce lien http://www.lajourneedumanuscrit.com/Stigmates
Pour lire l'extrait et sur j'aime pour connecter, puis sur j'aime à nouveau si vous voulez le soutenir au grand prix de la journée du manuscrit. Merci beaucoup
Salutations chaleureuses

NB: veuillez connecter Disqus au bas de la page si vous voulez laisser un commentaire.

Image de Jérémie Torval
Image de Boubacar Mamoudou
Boubacar Mamoudou · il y a
Texte très touchant !
Image de Jérémie Torval
Image de Amandine B.
Amandine B. · il y a
On s'y retrouve... je suis touchée par ce narrateur, comment les choses sont ditescsimplement sobrement, avec amour, respect, de la pudeur aussi. Réaliste, lucide mais pas cinglant. Ça fait du bien !
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Un grand merci Amandine pour ce commentaire si touchant également ;-)
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Un post sur facebook: le texte a plu, et à moi aussi pour l'émotion qu'il dégage, en toute simplicité. *****
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Un grand merci pour ce soutien !
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci à tous pour vos commentaires, ressentis, encouragements. Cela m'a beaucoup touché... et d'avoir des retours aussi positifs sur cette histoire que j'ai essayé d'écrire avec le plus de vérité possible. Je suis ravi de voir que ça parle... A bientôt sur vos oeuvres
Image de Stéphane Sogsine
Stéphane Sogsine · il y a
Terrible et terriblement vrai
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci Stéphane !
Image de Nicolas Auvergnat
Nicolas Auvergnat · il y a
P'tain, un de ceux que j'ai lu sans forcer, fort et prenant comme de ces autobios du genre ''l'oeil du lapin'', ou ''les ritals'' de François Cavanna, mais en plus moderne. J'ai beaucoup aimé. Je mets mon max de voix. Bonne finale!
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Waouh, voilà un témoignage qui fait plaisir... La comparaison me touche, j'aime beaucoup Cavanna (mais n'aurai pas la prétention de me mettre à son niveau) ! Merci ;-)
Image de Nicolas Auvergnat
Nicolas Auvergnat · il y a
Ton niveau est au moins le sien.
Image de JD Valentine
JD Valentine · il y a
Un texte bien senti et criant de vérité. Bonne finale à vous.
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci beaucoup !
Image de Yannick Pagnoux
Yannick Pagnoux · il y a
Bon qu'ajouter à ce qui a été dit, votre nouvelle est l'écho d'une véritable vie.
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci beaucoup Yannick !
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
J'ai beaucoup apprécié le cheminement de l'histoire ainsi que votre écriture . Très touchant et réaliste.
Mes voix !

Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci beaucoup pour ce retour positif qui fait plaisir !
Image de Joëlle Diehl-Lagae
Joëlle Diehl-Lagae · il y a
Je m'incline tout simplement et vous dis un grand bravo. Cet hymne à la famille et au respect, ce combat au jour le jour, ces rêves. C'est du vrai, c'est du ressenti. Et le tout dans la langue pesée sortie de l'émotion, sans rancune, sans être envieux des autres. Merci pour ce bain d'humanité. s'il y avait eu 6 votes vous les auriez eus.
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Votre commentaire m'a beaucoup touché... Merci d'avoir pris le temps de ce retour.
Image de Bubo Bubo
Bubo Bubo · il y a
Un soliloque écrit dans un langage vrai et cru. Tout mon soutien pour cette finale.
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
un grand merci Bubo Bubo !
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une triste réalité bien évoquée par cette œuvre bien construite et bien menée ! Mon soutien ! Une invitation à venir vous dépayser dans “Dépaysement au Royaume des Animaux” qui est en FINALE pour le Prix Short Paysages –Isère 2020. Merci d’avance et à bientôt!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/depaysement-au-royaume-des-animaux

Image de Jérémie Torval
Image de Marie Juliane DAVID
Marie Juliane DAVID · il y a
Triste réalité !
C'est très touchant votre texte !
Vous avez bien peint la vie amère de ce pauvre malheureux.
Bravo et bonne continuation à votre plume !
Bonne chance pour la finale également !

Image de Jérémie Torval
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Les sans grade, les sans voix auront désormais la votre. Je suis moi-même en finale sur deux catégories, vous pouvez pousser mes portes, sans obligation. Mes voix.
Image de Jérémie Torval
Image de SEKOUBA DOUKOURE
SEKOUBA DOUKOURE · il y a
Bravo 'pour ce beau texte ! Vous avez mes 3 voix.
' ET merci de passer faire un tour chez moi et soutenir mon texte si vous avez le temps. 🙏🙏
*Le lien du vote*..'
👇👇👇👇.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-village-doukourela

Image de Jérémie Torval
Image de Jeanne en B
Jeanne en B · il y a
Quand on est dans la m.... il est bien difficile d'en sortir et l'effet boule de neige n'en est que plus rude. La lueur d'espoir avec l'embauche et finalement l'usine qui ferme, un sale coup. Bravo pour ce texte.
Si vous avez la possibilité/le souhait de demander une rectif, un A s'est échappé de votre phrase "Y des mois, j’pouvais m’faire un bon salaire". Bonne finale !

Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Un grand merci pour votre lecture (attentive !) et votre retour... Sincèrement
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Je suis heureuse de t'offrir un nouveau soutien et mes vœux de bonne chance...
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
MERCI Joëlle !
Image de Chris B
Chris B · il y a
De ceux dont on parle rarement, ceux qui n'ont pas choisi, ceux qui tiennent et prennent soin, tout près, des leurs. C'est fort d'écrire sur eux et de le faire si bien.
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Votre commentaire m'a beaucoup touché, merci !
Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Une chronique désabusée de la misère quotidienne à valeur documentaire. Le ton et le registre sont celui de l'oral des petites gens et sonnent justes. La phrase de conclusion est terrible, mais vue la succession de galères, elle s'impose.
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Un grand merci pour votre ressenti après lecture, ça a été un plaisir de lire votre analyse
Image de Yves PALAYAN
Yves PALAYAN · il y a
Beaucoup de sympathie pour ce "p'tit gars qui n'en veut".
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Et merci pour ce commentaire sympathique !
Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Un très bon scenario pour un film. Un récit poignant et riche, compliments !
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci beaucoup. Aucun studio ne m'a encore contacté ;-)
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Il y a des vies, comme ça, et nombreuses ! Vous dessinez parfaitement le personnage par son soliloque, bravo !
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Un grand merci pour votre compliment
Image de Christopher Olivier
Christopher Olivier · il y a
Très belle histoire une tranche de vie qui est très émouvante
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci pour ce retour qui fait plaisir !
Image de gillibert FraG
gillibert FraG · il y a
pauvre homme !
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Mais plein de courage ;-)
Image de Julia Chevalier
Julia Chevalier · il y a
Magnifique texte, le style, l’ambiance l’histoire, les émotions sans larmoiements. Merci pour ce très beau moment de lecture
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci à vous Julia d'avoir pris le temps de le lire et ce très beau retour !
Image de Tess Benedict
Tess Benedict · il y a
Une sincérité totale, sans fioritures ni pathos.
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci pour ce commentaire rassurant, éviter le côté pathos était mon obsession ;-)
Image de Pénélope
Pénélope · il y a
Un style sobre, sec et efficace pour une dure réalité de la vie.
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci pour votre commentaire Pénélope
Image de Cerise R.
Cerise R. · il y a
Ce texte est une immersion dans ce que notre société a de violent, une violence qui s’appelle précarité et survie quotidienne... Le ton sert totalement le propos, c’est bouleversant sans en avoir l’air et on se prend la chute comme un uppercut ! J’aime beaucoup et je suis heureuse de l’avoir découvert ce soir et de le soutenir.
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci Cerise, ça me touche beaucoup
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
L'union de deux énergies qui transforment la vision du monde.
Je vous souhaite une bonne finale .

Image de Jérémie Torval
Image de Mireille Bosq
Mireille Bosq · il y a
Poignant et juste de ton. mon soutien.
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Un grand merci pour le commentaire et votre soutien !
Image de Eva Dayer
Eva Dayer · il y a
Un bon texte sur la vraie vie...
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci beaucoup !
Image de Léna Bernacez
Léna Bernacez · il y a
Si j'avais un jardin avec une cabane confortable, je l'embaucherais ... il le mérite !
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci pour lui Léna ;-)
Image de Kevin Eymin
Kevin Eymin · il y a
Rien à ajouter. Bravo!
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Un grand merci ! Je suis sûr qu'ils auraient eu beaucoup à se dire avec Francky ;-)
Image de Kevin Eymin
Kevin Eymin · il y a
Francky!;) Et oui, sûrement!
Image de Dranem
Dranem · il y a
Un texte vrai sur la précarité... c'est bien que ce genre de récit puisse être en compétition !
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci beaucoup pour votre commentaire, Dranem... de là où je suis, à quelques kilomètres de Lyon ;-)
Image de Joan E.
Joan E. · il y a
Une magnifique nouvelle. Une fiction ou réalité, je ne sais pas, mais un destin que beaucoup connaissent , hélas.
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci, Joan, pour ce retour !
Image de Joan E.
Joan E. · il y a
Mon soutien dans cette finale pour cette nouvelle que j'avais beaucoup apprécié.
Image de Danse~hirondelle
Danse~hirondelle · il y a
C 'est la réalité, je suis intérimaire aussi, très touchante histoire, ça me parle !
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Un grand merci pour votre témoignage sur Intérimaire et Saturation ;-) !
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
C'est épouvantablement triste ! Et la réalité dépasse sans aucun doute parfois (voire souvent) votre fiction !!! :( :( :(
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Oui, et pourtant, Joëlle, j'aime comme toi plutôt voir le bon côté des choses ;-)
Image de cendrine borragini-durant
cendrine borragini-durant · il y a
Votre texte décrit parfaitement (hélas) ce que vivent un grand nombre de personnes à l'heure actuelle. Dans une écriture sobre et efficace.
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci beaucoup pour ce retour Cendrine
Image de Eva Dayer
Eva Dayer · il y a
Presque un reportage. Un réalisme sans pathos. On est dans la vraie vie.
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci pour votre commentaire... surtout par l'auteure de "pourvu qu'il y ait du bleu" que j'ai beaucoup aimé
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Une écriture qui donne à la fiction une authenticité plus vraie que nature, et la rage de se dire que la réalité dépasse hélas souvent la fiction.
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci M. Iraje !
Image de Lyne Fontana
Lyne Fontana · il y a
Un texte émouvant et sobre qui dit l'essentiel.
Image de Jérémie Torval
Image de Lasana Diakhate
Lasana Diakhate · il y a
magnifique texte , très riche, attirant et bien rédigé . J’aime bien ce texte .Bravo 👏🏽
Je vous invite à lire mon œuvre et n’hesitez pas à apprécier l’oeuvre par vote après la lecture. Merci d’avance
Cliquez sur le lien
👉🏾👉🏾https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/elle-sen-va

Image de Jérémie Torval
Image de Jérémie Torval
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Un triste constat. La tonalité si distante comme méfiante donne davantage de relief à cette narration désabusée.
Image de Eric diokel Ngom
Eric diokel Ngom · il y a
Un magnifique itinéraires.. l'émotion de l'un et de l'autre est incroyable.. merci de soutenir mon œuvre en lice au prix jeune écriture. Votre retour me ferait du bien
Image de Jérémie Torval
Image de Manon Corouge
Manon Corouge · il y a
C'est un beau texte, très touchant dans sa simplicité et sa véracité.
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci beaucoup Manon pour ce retour !
Image de Firmin Kouadio
Firmin Kouadio · il y a
Le succès qui fait sourire Papa et fait couler des larmes à maman. J'avoue que cela m'a touché... C'est un très beau texte ! Au passage, je vous invite à découvrir "en mal d'humanisme" en compétition aux jeunes écritures. Votre retour m'aiderait à m'améliorer.
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Il fait un petit écho à Safairien, non ? ;-)
Image de Gari Gari
Gari Gari · il y a
Bonjour Jérémie,
Je partage les avis d'Aurélien et de Chantal. Belle histoire contemporaine qui nous ramène à notre si fragile condition humaine. Votre travail écrit est de très bonne qualité car le style cadre (à mon sens) parfaitement avec le genre. Merci

Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci Gari Gari, ça me fait vraiment plaisir...
Image de Marie Lacroix-Pesce
Marie Lacroix-Pesce · il y a
Simple et tellement vrai...
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Et je suis sûr qu'il aurait aimé "le postérieur" : ça aurait été une minute de bonheur !
Image de Liam Azerio
Liam Azerio · il y a
Émouvant, sonne vrai.
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Même si c'est une autre vie, Gamble et lui auraient pu être amis ;-)
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Sacré parcours et on sent que ce n'est pas fini...Au moins cet homme s'accroche, chapeau bas, j'aime votre texte !
Image de Jérémie Torval
Jérémie Torval · il y a
Merci beaucoup ! Et de prendre le temps de m'avoir lu pour une auteure aussi prolifique !

Vous aimerez aussi !