4
min

Forfaits « Dépaysement »

Image de Adé

Adé

367 lectures

100

Qualifié

Venez-vous faire chouchouter avec les formules « Grève en Île-de-France ». Sensations garanties !

Vous rêvez d’aventures et de dépaysement ? Votre vie vous paraît morose, quotidienne et sans entrain ? Vous souhaitez retrouver la sensation de vivre pleinement et intensément ? Nos séjours « Grève en Île-de-France » sont faits pour vous !

Forfaits all inclusive, venez vivre le meilleur de la grève en Île-de-France. En formule « Découverte », « Intrépide » ou « Premium » vous aurez le choix de l’expérience qui sera, de toute façon, mémorable.

Idéale pour observer les us et coutumes des habitants de l’Île-de-France, la formule « Découverte » vous plongera dès 5h45 du matin dans le folklore de la grève. Réveillé par votre radio, vous serez surpris d’entendre une douce mélopée hurlant « Zen, soyons zen » à la place des sempiternelles mauvaises nouvelles du matin. Après une « Maladie d’amour », vous entendrez la voix suave préenregistrée vous expliquer que « en raison d’un mouvement de grève, nous ne sommes pas en mesure de vous diffuser l’intégralité de nos programmes. » D’un mouvement joyeux, votre main ouvrira alors votre douche, dont l’eau coulera froide, car le syndicat des souffleurs-sur-les-braises-qui-réchauffent-l’eau s’est mis en grève, lui aussi, pour lutter contre la concurrence déloyale des danseurs-sur-le-sol-qui-chauffent-l’eau-avec-leur-dioxyde-de-carbone. Votre allégresse n’en sera que décuplée et vous enfilerez votre jean et vos baskets pour arpenter les rues avec vos enfants en direction de leur école, vu que les bus sont, eux aussi, en grève.

Vous aurez préalablement préparé le traditionnel sandwich pain-de-mie-double-fromage pour vos enfants, sachant que la cantine est susceptible d’être fermée, mais que ce ne sera annoncé qu’à 11h15 pour 11h30, histoire de conserver le suspense.

Arrivé aux portes de l’école, vous dresserez l’oreille, à l’affût d’une information sur l'ouverture potentielle des classes et vous découvrirez avec ravissement que votre cadet n’a pas école vu que sa maîtresse est coincée depuis 6h45 ce matin dans le RER D alors que votre aîné n’a école que la matinée parce que Météo-France annonce du verglas pour l'après-midi et que les écoles doivent donc fermer. Vous expérimenterez alors le rituel de la négociation francilienne en cherchant à voir si un service minimum est assuré. Après un échec cuisant – vous ne maîtriserez ce rituel qu’après un ou deux séjours, sachez-le –, vous rentrerez chez vous avec votre cadet et un sandwich pain-de-mie-double-fromage un peu amoché après le coup que vous aurez asséné à un autre parent d’élèves avec le sac de pique-nique de votre fils suite à son affirmation que le droit de grève est un droit inaliénable.

Plus vivant que jamais, vous vociférerez sur tout le chemin en jurant contre la SNCF, la France et les chauffeurs de bus – surtout quand votre cadet se roulera par terre parce qu’il ne veut pas marcher et que c’est loin et qu’il fait froid et que lui il voudrait bien aller à l’école parce qu’il est en pleine partie de Pokémon et que les autres, ils vont lui piquer sa place. Fort de cette première expérience, quinze minutes après être enfin arrivé chez vous, vous repartirez avec votre cadet en direction de l’école pour récupérer votre aîné qui n’a pas école après la cantine qui, elle-même, n’a finalement pas eu lieu. Meilleur moyen d’associer découverte culturelle et pratique sportive, ce séjour vous procurera des souvenirs inoubliables – et pas mal d’ampoules aux pieds, il faut bien l’avouer.

En quête d’un voyage au plus profond de vous-même, la formule « Intrépide » est faite pour vous ! En plus des activités de la formule « Découverte », vous aurez l’opportunité de vivre les délices des transports un jour de grève en Île-de-France. Ayant réussi in extremis à faire garder vos enfants par un voisin blasé qui aura posé deux jours de repos pour faire face aux grèves, vous vous dirigerez plein d’allant vers la station de RER la plus proche. Arrivé sur les lieux, vous aurez le plaisir de découvrir que votre Pass Navigo n’a pas besoin d’être validé et que, de toute façon, vous voudriez le valider que vous ne le pourriez pas, vu la quantité d’autochtones présents sur le quai. Après un moment d’hésitation, vous déciderez de rebrousser chemin et d’aller chercher votre véhicule pour accélérer les choses.

Une fois extrait de votre place de parking, obtenue de haute lutte la veille au soir, vous filerez alors lestement sur les routes pour rejoindre votre lieu de travail. C’est là que vous vivrez une aventure inédite, et particulièrement enrichissante, car les bouchons dépasseront votre espérance la plus folle. Allumant la radio et après un « No Woman No Cry », on vous annoncera que les forains se sont alliés aux chauffeurs routiers et aux agriculteurs pour bloquer les routes. Si vous avez de la chance, une belle averse de neige accompagnera votre escapade dans cet imbroglio des routes d’Île-de France pendant que Waze hurlera toutes les cinq secondes que de nouveaux itinéraires sont disponibles pour éviter la cohue. Formule pour les valeureux, ce séjour vous permettra de mettre en perspective la souffrance que vous ressentez à l’idée d’inviter, chez vous, le dimanche suivant, huit enfants pour les cinq ans de votre cadet.

Le pittoresque et l’exotisme sont au programme de la formule « Premium ». Formule réservée à ceux qui ont les nerfs solides, vous vivrez en plus des expériences des formules « Découverte » et « Intrépide », une plongée dans la vie professionnelle un jour de grève en Île-de-France. Une fois extrait des routes bloquées, vous arriverez vers 14h50 à votre travail pour régler un dossier urgent. Là, vous serez confronté à des collaborateurs hagards qui auront vécu la grève avec beaucoup moins de sérénité que vous. Votre premier geste sera de les réconforter avec la bonne histoire sur la mamie qui s’est cassé le col du fémur devant vous en glissant sur une plaque de verglas quand vous avez ouvert la portière pour houspiller le conducteur devant vous qui n’avançait pas alors que la route se dégageait – vous aurez appris après que ledit conducteur avait vidé son réservoir après trois heures de surplace. Les réactions enjouées de vos collaborateurs vous donneront alors la force d’affronter votre bureau glacial – panne de courant – et sans ordinateur. Assis sur votre fauteuil, vous redécouvrirez l’intérêt du stylo bille et entamerez votre journée de labeur avec enthousiasme.

Vers 15h30, le gel sur le bout de vos chaussures vous réveillera et vous conduira à vous enquérir du dossier que vous attendez depuis hier. Ce à quoi on vous répondra que, ben, le courrier n'est pas arrivé à cause de la grève, alors on ne sait pas trop où est le dossier actuellement. Revivifié par ce nouveau défi, vous regarderez votre montre et après un calcul savant, vous déciderez qu’il est l’heure de rentrer si vous voulez être à votre domicile à 19h comme convenu avec le voisin sympa. À 15h45, vos pieds toucheront alors l’accélérateur de votre voiture mais feront rapidement preuve d’une initiative modérée à la vue de la file de véhicules stationnés devant le vôtre.

Idéale pour observer l’incidence des particules fines sur l’environnement, cette position vous entraînera progressivement dans l’idée que l’Île-de-France, c’est « un choix de vie », comme on dit. Aux petits soins pour vous, cette formule se clôturera en apothéose quand, rentré chez vous, moulu, exténué, vidé, vous découvrirez que le chauffage a été coupé et que vous avez laissé vos duvets chez vos beaux-parents le week-end dernier.

Avant de vous endormir, transi et éclairé à la bougie, vous aurez alors tout le loisir de sélectionner notre formule « Cocooning en Cantal au coin du feu » pour votre prochaine escapade dépaysante.

PRIX

Image de Hiver 2018 - 2019
100

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lyriciste Nwar
Lyriciste Nwar · il y a
Mes voix pour toi
Bonne chance
Prière de lire mon texte pour la finale du Prix Rfi des jeunes écritures
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/plus-quune-vie?all-comments=1&update_notif=1546656533#fos_comment_3201198

·
Image de Adjibaba
Adjibaba · il y a
Une imagination vraiment débordante.
Mais j'ai particulièrement apprécié le style. Le récit construit avec humour, fluidité et simplicité dans l'écriture. Et c'est justement ce qui rend le récit si agréable.
J'aime et je m'abonne avec plaisir.
Au plaisir de Vous relire...
Mais en attendant je vous invite à découvrir mon oeuvre présentement en compétition et à me soutenir si elle vous plait : https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/entre-justice-et-vengeance

·
Image de Marie-Françoise
Marie-Françoise · il y a
belle imagination, originalité et humour tt pr me plaire je vote mon lapin brun est en finale jusqu'à demain viendrez-vous le soutenir ?
·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
hé hé...on dirait bien que vous êtes passée par là ! mes voix
en lice Imaginarius, et Poésies Hiver , si vous aimez

·
Image de Aristide
Aristide · il y a
Comme personne ne relevait le défi... j'ai fait une "Fablounette" sur ce sujet... je parle des gilets jaunes !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/fablounette-numero-005-la-soupe-aux-cailloux

·
Image de Aristide
Aristide · il y a
Tu pourrais pas faire un pamphlet du même tonneau sur le mouvement des gilets jaunes... en attendant voici mes 4 voix.
·
Image de Adé
Adé · il y a
;-) Merci pour tes voix Aristide! Au plaisir de te lire
·
Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
Un texte ironique et polémiste... Pourquoi pas ?
·
Image de Vercors
Vercors · il y a
La formule "vivre à Poitiers", que ce soit en formule découverte, intrépide ou premium permettrait tellement d'éviter ces tracas.
·
Image de Adé
Adé · il y a
Oh cher Vercors, je suis sûre qu’il a bien d’autres tracas à explorer dans cette belle ville de Poitiers! J’en ai moi même quelques souvenirs délectables ... Mais il est vrai que l’accueil des autochtones et le Goulibeur compensent largement! Au plaisir de lire vos créations.
·
Image de Mazi
Mazi · il y a
Gilet jaune, une formule à rajouter à l'offre existante :)
·
Image de Aristide
Image de Aristide
Aristide · il y a
Ravi d'être votre premier abonné... il ne vous reste plus... comme Pierrot... qu'à écrire un mot !
·

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème

NOUVELLES

Le 2 avril 2017, après plusieurs mois de doutes et d’investigations poussées devant le miroir de sa salle de bain, Martin Walker, trente-cinq ans, dut se rendre à l’évidence : ce qu’il ...