Éconduite...

il y a
1 min
10
lectures
0

''Étrange époque où il est plus facile de désamorcer un atome que de vaincre un préjugé'' Einstein  [+]

J'etouffais. Impossible de respirer. Elle s'était attaché à moi. Impossible de m'en défaire. J'aurai dû être flattée. Être fière de moi. Elle ne savait plus quoi faire pour attirer mon attention. Multiplier les attentions. Quitte à se rendre désagréable. Elle voulait provoquer en moi une réaction. Mon indifférence lui était, décidément, insupportable. Je n'avais pourtant rien fait. Ou si peu. La regarder dans les yeux. Être à son écoute. Lui offrir des cadeaux. La prendre dans mes bras. Alors tout était bon. Dispute, cris, mépris, sourire, mensonges... Elle aurait tout donné pour exister à mes yeux. Elle finissait par se lasser. Le feu sans bois finit par s'éteindre. depitée et frustrée, elle finissait par me rendre la paix. C'est tout de même terrible. Ce manque de réciprocité. Ce manque de connivence. Comme une amoureuse éconduite. Malheureuse au fond.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

Influenza

Chris

« Saloperie de berde ! Je be suis salebent enrhubé ! »
Au rythme d’un million par seconde, les microbes prospéraient. À cette cadence, ils auraient raison de mon cerveau en moins de... [+]