9
min

De l'article 37-9 du Code de la Division des Relations avec le Monde Moldu

Image de Maia Acklins

Maia Acklins

518 lectures

428

FINALISTE
Sélection Public

- De l'article 37-9 du Code de la Division des Relations avec le Monde Moldu ou L'utopie d'un système d'intégration parfaitement rodé -

 

               Amahli Augury adorait son travail. Si on lui avait dit, à sa sortie de Poudlard, que passer quotidiennement de l’autre côté du Chaudron Baveur lui procurerait autant de plaisir, elle aurait probablement ri aux éclats, mais le fait était qu’elle adorait son travail. La Divisions des Relations avec le Monde Moldu était une section du Département de la Coopération Magique Internationale qui avait été créée après la guerre sous l’impulsion de Narcissa Malefoy.

 

               Amahli elle-même était originaire d’une famille de sorciers, et bien que sa grand-mère soit Née-Moldue, elle ne connaissait pas grand-chose à ce monde si proche du sien, et pourtant si différent. Elle ne l’avait découvert qu’en troisième année quand, comme tous les jeunes sorciers anglais, elle avait commencé les cours d’Etude de la Culture Moldue à Poudlard. Ceux-ci étaient désormais obligatoires jusqu’aux BUSES.

 

               Elle se souvenait encore de son premier cours : les élèves avaient été mélangés pour former des groupes de quatre, issus de maisons et de milieux différents. Les quatuors étaient changés régulièrement, ce qui lui avait permis de se faire de nombreux amis dans les autres maisons. En tant que Serpentard, entrée en première année en 1999, elle avait apprécié le changement de mentalité qui avait lentement accompagné l’évolution de ces cours. La maison paria, détestée de tous ou, au mieux, crainte, avait fini par faire peau neuve, à l’image de son emblème. En fin de septième année, si Amahli ne s’imaginait pas vivre dans le monde moldu, elle savait néanmoins s’habiller, utiliser un téléphone et compter des livres sterling sans hésiter.

 

               A sa sortie de Poudlard, à l’été 2007, elle avait d’abord été engagée en tant que Maître des Potions par le centre de recherche de Sainte-Mangouste pour développer de nouveaux remèdes, et avait eu, un peu par hasard, la chance de participer à la mise en place d’un programme de partenariat avec des laboratoires moldus. De nombreux projets similaires faisaient leur apparition et des dizaines d’entreprises sorcières se dotaient d’un département dédié au monde moldu, l’objectif étant de rendre la frontière entre les deux univers plus ténue, mais plus étanche.

 

               Forte de cette expérience, elle avait ensuite rejoint la Division des Relations avec le Monde Moldu. La majeure partie de l’année, son travail consistait principalement à superviser les relations entre Poudlard et le monde moldu, mais chaque été, comme une majorité d’agents, elle se retrouvait sur le terrain pour une mission très spéciale.

 

               Après un dernier regard à son reflet pour vérifier que rien dans sa tenue ne pouvait surprendre un Moldu, Amahli transplana dans une petite ruelle et apparut avec fracas sur le couvercle d’une benne à ordures, chassant par la même occasion quelques chats errants qui traînaient là. Remerciant Merlin que la benne n’ait pas été ouverte, elle rejoignit la rue principale d’un pas vif et se dirigea vers un immeuble grisâtre de la banlieue Est de Lancaster.

 

               L’escalier était vieux, sale et humide, et Amahli se retint de lancer quelques sortilèges de nettoyage pour assainir l’ensemble. Elle n’avait que quatre étages à gravir, mais elle fut soulagée d’atteindre son but et sonna poliment à la porte de l’appartement 431. Après avoir attendu quelques minutes, une petite fille aux cheveux emmêlés vint lui ouvrir, plantant son regard déterminé dans les yeux de la visiteuse.

 

« C’est pour quoi ? demanda-t-elle d’une voix aux accents durs mais qui trahissait son jeune âge.

 

-Bonjour, commença Amahli dans un sourire jovial, je m’appelle Mrs. Augury, et je suis envoyée par le Collège Poudlard au sujet de Mr. Paul Clint. Il habite bien ici ?

 

-C’est mon frère, je vais le chercher, répondit l’enfant en claquant la porte. »

 

               Amahli sourit et attendit poliment qu’on lui ouvre à nouveau. Cette fois-ci se tenaient derrière la porte une femme aux traits fatigués et un jeune garçon au regard suspicieux.

 

« Mrs. Augury ! s’exclama la mère. Entrez, s’il-vous-plaît, c’est un honneur… »

 

               Depuis 2002, Poudlard était connu dans le monde Moldu comme un internat destiné à des élèves talentueux, recrutés dès l’école primaire, et qui, une fois entrés, étaient promis à un avenir brillant. Amahli pouvait imaginer que pour Mrs. Clint, qui vivait dans un appartement trop petit pour sa famille et qui peinait à joindre les deux bouts, envoyer un enfant à Poudlard représentait une chance inouïe de changer de vie.

 

               Mrs. Clint s’empressa de dégager un peu de place sur le canapé pour que l’envoyée de Poudlard puisse s’asseoir dans son salon encombré et envoya Paul chercher deux verres de limonade dans la cuisine avant de s’installer sur un tabouret bancal face à son interlocutrice.

 

« Vous êtes venue pour Paul, commença-t-elle timidement.

 

-Parfaitement, confirma Amahli dans un sourire amical. En lisant son essai de candidature, nous avons vu en lui toutes les qualités que nous recherchons, et notamment… »

 

               Elle se pencha en avant pour prendre un ton de conspiratrice, et Mrs. Clint s’avança également, la bouche entrouverte, en suspens.

 

« … un brin de magie, finit Amahli. Voyez-vous, Poudlard n’est pas une école ordinaire.

 

-Ah ça ! s’empressa d’acquiescer Mrs. Clint. C’est une école pas comme les autres !

 

-Oh, il en existe d’autres, dans d’autres pays. Mais voyez-vous, souffla Amahli sur le ton de la confidence, Poudlard est une école de magie. Et Paul est un sorcier. »

 

               Un silence de plomb tomba sur le salon et pendant quelques minutes, il semblait que chacun retenait son souffle en attendant une réaction qui ne venait pas. Puis, sans crier gare, Mrs. Clint se leva brusquement et pointa son doigt sous le nez d’Amahli :

 

« Je sais pas qui vous êtes, siffla-t-elle, fulminante, je sais pas qui vous a dit de venir chez moi, mais si c’est pour se moquer, vous pouvez partir ! On a pas la vie facile dans le coin, alors raconter des bêtises, et nous faire croire à des rêves qui arriveront jamais, c’est… c’est… c’est cruel, voilà c’que c’est ! »

 

               Amahli se leva doucement pour essayer de ne pas brusquer l’index vengeur qui s’agitait devant son visage, et s’apprêtait à lui donner des explications quand une petite voix se fit entendre :

 

« Donc tous les trucs bizarres que je fais… c’est de la magie ? »

 

               Paul se tenait à quelques mètres, un verre de limonade dans chaque main, un air un peu gêné et curieux sur le visage. Il rougit quand les deux femmes se tournèrent vers lui et posa les verres sur une pile de magazines avant de reprendre en se tordant les mains.

 

« La fois où toute la cour a été peinte en jaune, raconta-t-il doucement, parce que Tina a dit qu'elle détestait le jaune, c’était de la magie ?

 

-Je pense, répondit Amahli d’une voix douce.

 

-Et… Et quand je me suis envolé, reprit Paul d’une voix plus assurée et enthousiaste, et que j’ai fait un dunk pour gagner le match, c’était aussi de la magie ?

 

-Probablement, sourit Amahli, mais c’était peut-être vraiment un dunk.

 

-Et vous… vous êtes une sorcière ? finit-il avec un semblant d’espoir dans la voix.

 

-Tout à fait, conclut Amahli avec un grand sourire. Et j’ai été à Poudlard. »

 

               La mâchoire de Paul se décrocha, et il la dévisagea bouche-bée pendant quelques minutes avant que Mrs. Clint ne rompe le silence.

 

« Mais vous êtes complètement tarée ! Sortez de chez moi, ou j’appelle les flics ! »

 

               Amahli soupira. Elle détestait quand les parents réagissaient ainsi. C’était toujours beaucoup plus facile de leur parler quand ils étaient paralysés par le choc. Mais là, Mrs. Clint se dressait de toute sa hauteur devant son fils comme pour le protéger de l’intrue qui s’immisçait dans leurs vies, et Amahli savait qu’elle allait devoir réagir prudemment pour ne pas la brusquer davantage.

 

« Très bien, si vous le souhaitez, concéda-t-elle d’une voix douce en se levant du canapé. Mais avant de partir, je suis dans l’obligation de vous remettre ceci… »

 

               Elle ouvrit son sac doucement et en sortit une lettre fermée à la cire noire. Sur la tâche sombre se détachait le sceau de Poudlard, inimitable de finesse et de détails, qui représentait tant de promesses et de rêves et, pour Amahli du moins, des souvenirs nostalgiques de ses années passées dans le château écossais.

 

               Quelque chose changea alors sur le visage de Mrs. Clint, et elle arracha l’enveloppe d’un geste vif, les yeux dubitatifs mais emplis d’espoir. C’était peut-être vrai finalement, Paul irait peut-être à Poudlard… Celui-ci se dressait d’ailleurs de toute sa hauteur, debout sur ses pointes pour essayer de jeter un regard par-dessus l’épaule de sa mère.

 

« Collège Poudlard, école de sorcellerie, lisait-elle à voix basse. Cher Mr. Clint, nous avons le plaisir de vous informer que vous bénéficiez d’ores et déjà d’une inscription au collège Poudlard. En vertu de l’article 37-9 du Code de la Division des Relations avec le Monde Moldu (DRMM), vous êtes conviés à rejoindre des séances de préparation à partir de septembre 2018, avant votre rentrée à Poudlard en septembre 2020. Veuillez agréer nos plus sincères… »

 

               Mrs. Clint s’arrêta et Paul en profiter pour récupérer la lettre des doigts de sa mère.

 

« C’est vrai alors ? demanda-t-il en parcourant le papier des yeux. Je vais à Poudlard ? »

 

               Amahli hocha la tête et sortit une pochette bleu canard de son sac et la tendit au jeune garçon tandis que Mrs. Clint s’asseyait sur le canapé.

 

« Paul pourra rejoindre Poudlard en 2020, reprit Amahli doucement en s’agenouillant devant la jeune mère. Mais avant ça, vous et lui devrez assister à des cours pour mieux comprendre et connaître le monde de la magie. Nous allons vous expliquer comment nous fonctionnons, pour que vous puissiez vous intégrer et cacher notre existence sans ostraciser votre fils. Il y a plein d’informations dans ce dossier – comment se rendre à nos cours, ce que vous allez apprendre, qui contacter si vous avez des questions… C’est un programme très complet, vous verrez. »

 

               Mrs. Clint hocha la tête quelques secondes et tendit la main vers Paul pour récupérer la pochette, qu’il lui tendit en tremblant légèrement.

 

« Madame, demanda-t-il d’une voix timide pendant que sa mère scannait la paperasse du regard, qu’est-ce qu’on apprend à Poudlard si c’est une école de sorcellerie ?

 

-Plein de choses, sourit Amahli. En première année, tu auras des cours de Sortilèges et Enchantements, de Métamorphose, de Botanique, de Potions, d’Astronomie, de Défense Contre les Forces du Mal…

 

-Les forces du mal ?! releva soudain Mrs. Clint, vaguement paniquée.

 

-Oui, grimaça légèrement Amahli. Il existe des criminels et des créatures dangereuses dans notre monde, comme dans le vôtre. L’objectif de ces cours est d’apprendre à s’en défendre. Il y a… commença-t-elle avant de soupirer. Il y a eu une guerre, reprit-elle d’une voix grave. Des gens qui voulaient s’en prendre aux Moldus – ce sont les gens comme vous, qui n’ont pas de pouvoirs magiques. Heureusement, nous avons gagné cette guerre. Et nous avons mis en place ce programme. Le Code de la Division des Relations avec le Monde Moldu est un ensemble de règles nous permettant de resserrer nos liens avec votre communauté pour éviter de nouvelles tensions. »

 

               Un lourd silence retomba sur le petit salon, un silence chargé de tous les non-dits qu’Amahli s’était bien gardée de révéler, et Mrs. Clint fronça les sourcils devant tous ces secrets.

 

« Mais avant d’aller à Poudlard, relança Amahli avec un grand sourire à l’intention de Paul, tu dois aller à des cours de préparation. Tu en auras un par mois – tu recevras des lettres qui t’expliqueront où aller – et tu pourras rencontrer d’autres sorciers de ton âge. Certains seront des Nés-Moldus, comme toi, c’est-à-dire que leurs parents n’ont pas de pouvoirs, et d’autres auront des parents sorciers. Vous allez apprendre à contrôler vos explosions de magie naturelle pour qu’il n’y ait plus d’incidents comme celui de la cour repeinte en jaune, et on te donnera quelques cours sur la culture et la société sorcière en Grande-Bretagne. Tu vas découvrir notre sport national, le Quidditch, et les différents métiers que tu pourras exercer en sortant de Poudlard.

 

-Est-ce que je pourrai devenir pilote d’avion ? demanda Paul plein d’espoir.

 

-Pas vraiment, admit Amahli, nous n’avons pas d’avions. Des balais, des tapis et des voitures volantes, mais pas d’avion. Tu pourras quand même passer un brevet de pilote si tu le souhaites, Poudlard offre des diplômes qui fonctionnent dans le monde Moldu si tu en fais la demande.

 

-Il pourra passer ses A-Levels ? demanda Mrs. Clint d’un ton surpris.

 

-Evidemment ! sourit Amahli. J’ai moi-même des A-Levels en Anglais et en Economie. Mais ne vous inquiétez pas, nous vous expliquerons tout ça pendant les séances de cours, et en attendant, il y a quelques brochures à ce sujet dans le dossier. D’ailleurs, si vous voulez bien remplir un petit formulaire... ajouta-t-elle en fouillant dans son sac. Tenez, je l’ai !

 

-C’est pour quoi ? demanda la jeune femme en fronçant les sourcils.

 

-C’est un groupe de parrainage. Vous n’êtes pas obligée d’y participer, mais l’idée est de vous aider à avoir des contacts dans notre monde, des gens qui peuvent vous aider pendant la scolarité de Paul et après, détailla Amahli en songeant à l’aide inestimable que pouvait représenter ce réseau à la sortie de Poudlard, quand tous les élèves cherchaient un premier stage ou un emploi. Nous trouvons des sorciers qui ont un enfant de l’âge du vôtre, que vous rencontrerez lors des séances de préparation, et qui pourront répondre à toutes vos questions. Il vous suffit de nous donner quelques informations, de renvoyer le formulaire à l’adresse indiquée, et nous vous trouverons un parrain. Vous verrez, ajouta-t-elle en voyant le regard dubitatif de Mrs. Clint, ce sera très utile quand vous voudrez rejoindre le monde magique. La plupart des points de passage sont ensorcelés pour que les Moldus ne les voient pas, et même si Paul peut vous aider à entrer, avoir des adultes habitués est assez rassurant. »

 

               Mrs. Clint hocha la tête, et Amahli se tourna de nouveau vers le jeune sorcier, qui les observait d’un air concentré, comme s’il cherchait à tout comprendre et à s’imprégner de cette magie sur laquelle il mettait un nom pour la première fois.

 

« Et vous, demanda-t-il, vous faîtes quoi comme métier ?

 

-Je suis responsable des interactions étudiantes – c’est un nom très ennuyant pour dire que je m’occupe de tout ce que les Moldus savent au sujet de Poudlard et je m’assure que tout ce qu’ils ne doivent pas savoir restent un secret.

 

-C’est un peu nul comme travail, remarqua Paul en fronçant les sourcils. Moi je pensais que vous faisiez tous… Je sais pas trop quoi, mais des trucs avec la magie. Genre lancer des sorts ou faire des potions.

 

-Avant, j’étais Maître des Potions à l’hôpital, concéda Amahli en souriant. Et beaucoup de gens font des métiers où ils lancent des sorts. Moi, un peu moins, mais j’utilise la magie aussi.

 

-Je pense que je préfèrerais devenir pilote d’avion quand même, déclara Paul en haussant les épaules, et il prit un des verres de limonade abandonnés avant de s’asseoir sur la moquette.

 

-Tu ne diras peut-être pas la même chose après être monté sur un balai volant, sourit Amahli. »

 

               Une demi-heure plus tard, après avoir rassuré Mrs. Clint au sujet de la dangerosité du monde magique et promis à Paul qu’il pourrait essayer un balai volant quand il serait à Poudlard, Amahli Augury redescendit les quatre étages de l’immeuble et rejoignit de nouveau sa petite ruelle encombrée de bennes à ordures pour transplaner.

 

               Elle avait encore quatre familles à visiter, et pas une minute à perdre.

PRIX

Image de Harry Potter 2018

Thème

Image de Fanfiction
428

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ousmane Waraba Sanoh
Ousmane Waraba Sanoh · il y a
Le texte méritait vraiment d'être en finale.
Je l'ai bien aimé.
Je vous invite à lire et soutenir le mien https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/la-quete-du-depassement-de-soi

·
Image de Maia Acklins
Maia Acklins · il y a
On ne peut pas toujours y être, et je suis toujours ravie de voir de nouveaux auteurs :)
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Une belle production ! Bien travaillée le fond comme la forme aussi ! Avec un style bien particulier ! J'adore vraiment bravo !
J'aime !
Si l'envie vous prend je vous invite à découvrir mon oeuvre en compétition, catégorie des nouvelles, "Jeunes écritures".
https://short-edition.com/fr/auteur/assmoussa

·
Image de Maia Acklins
Maia Acklins · il y a
Merci beaucoup pour votre commentaire Assmoussa ! Je passerai vous lire avec grand plaisir !
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un très bon texte bien fouillé et logique d'un bout à l'autre. Bravo,Insulae ! Je clique sur j'aime.
Vous avez aimé Mumba et je vous en remercie. Je vous invite à une petite ballade dans les dunes si vous avez le temps : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/me-chienne-ianna-dans-les-dunes

·
Image de Maia Acklins
Maia Acklins · il y a
Aaaah Mumba, comment ne pas l'aimer ? Je m'y baladerai sans tarder :)
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Bonjour Insulae. Vous avez soutenu Ianna qui est désormais en finale. La soutiendrez-vous encore ? : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/me-chienne-ianna-dans-les-dunes Bonne journée à vous.
·
Image de Adlyne Bonhomme
Adlyne Bonhomme · il y a
Mes voix et bonne chance
Je vous invite https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/je-tresse-lodeur

·
Image de Maia Acklins
Maia Acklins · il y a
Je passerai avec plaisir !
·
Image de Adlyne Bonhomme
Adlyne Bonhomme · il y a
Bonjour Maia, je vous saurais gré de renouveler votre soutien à mon poème finaliste merci. https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/je-tresse-lodeur
·
Image de Barbara Reibel
Barbara Reibel · il y a
Toutes mes voix ! Vous pouvez me soutenir si vous le souhaitez, je concours pour le Prix Faites Sourire : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/l-inconnu-du-starbucks. Bonne chance à vous !
·
Image de Maia Acklins
Maia Acklins · il y a
Merci beaucoup, je passerai vous lire !
·
Image de Violaine Biaux
Violaine Biaux · il y a
Bravo pour ce texte et bon courage pour la finale ! Si vous avez le temps, mon texte est par ici https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lettre-a-maman-2
·
Image de Maia Acklins
Maia Acklins · il y a
Merci, j’irai le lire avec plaisir !
·
Image de Violaine Biaux
Violaine Biaux · il y a
Bravo pour ce texte et bon courage pour la finale. Si vous avez le temps, mon texte est par ici https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lettre-a-maman-2
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Je renouvelle mon soutien. Bonne chance, Insulae.
·
Image de Maia Acklins
Maia Acklins · il y a
Merci à toi !
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Encore bravo Insulae pour ta fanfiction très addictive (dans le bon sens du terme : on est obligé de lire jusqu'au bout !) Je te renouvelle toutes mes voix !
·
Image de Maia Acklins
Maia Acklins · il y a
Merci à toi Fred, je suis toujours contente d'avoir ton avis sur un de mes textes !
·
Image de Maia Acklins
Maia Acklins · il y a
Avant la fin du concours, je me permets de promouvoir mes deux coups de cœur : « Ce crime dont vous êtes le héros » d’Ombre Blanche et « La malédiction des sables » d’Esteban !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur