Appetitoso !

il y a
1 min
703
lectures
55
Finaliste
Jury

L'écriture est pour moi une révélation, mon arme : un stylo. Imaginatif et rêveur, j'écris depuis une vingtaine d'années. Un recueil de poèmes à mon actif ( Sans maux dire ) et depuis 2011  [+]

Lisa observait depuis déjà quelques minutes ce jeune homme assis sur les marches de l'église. Elle était là depuis maintenant deux bonnes heures, applaudissant sans conviction cette union entre sa sœur et Giorgio, jeune parmesan trentenaire indolent. La fête battait son plein, mais son cœur était pour lui. Leurs regards, une sensation unique, à vous faire vibrer.
Mario, son époux, ne la regardait même plus, entretenant une liaison avec Fabiola, sa belle-sœur.

Elle dégageait une sensualité, Lisa, le parfum qu'elle vient de s'asperger coulait à la commissure des seins. Il ne pouvait en détacher son regard. Une robe légère, une large poitrine, et des jambes d'une beauté surprenante.
La courbure de ses hanches laissait tout présager. Elle passa la main dans ses cheveux et défit son chignon, sa longue chevelure blonde reposa sur ses épaules.
Elle s'imagina avec ce jeune éphèbe. Tous deux dans sa décapotable, lui, lui caressant lentement la cuisse en remontant vers son désir, les cheveux au vent.
Elle s'imagine, tout en l'observant, portant une chemise blanche ouverte sur un torse imberbe et tout en muscles. Ses mains affleurent la peau, ses doigts le caressent de peur de l'abîmer.
Le bruit de la musique l'étouffe ; elle rêve d'être avec lui, elle s'offre à lui. Ses mains, son désir, son envie.
Et si l'imaginaire devenait réalité, et si…
Son souffle sur son épaule la fait frissonner. Sa bouche descend le long de son corps nu. Elle tremble mais pas à cause de la peur. Il appuie son visage contre son ventre, elle s'offre à lui, sa langue cherche son intimité et il sent ses gémissements au fond de sa chair. Elle appuie fortement sur sa tête, le labourant de ses ongles nerveux.

Elle ouvre les yeux, la musique résonne, et n'en pouvant plus, elle parvient à s'en échapper. Elle frôle les murs, elle court, la robe voletant. Elle le cherche, le voudrait, se laissant glisser le long des murs.
Soudain une voiture, blanche, décapotée, ouverte sur un visage ferme et anguleux. Le dos contre le mur, elle l'attendait, surprise ou non !
Il est enfin là, son fantasme.
Dans la voiture, elle laisse enfin libre cours à sa sensualité laissée depuis quelques temps à couvert.

Appétissant !

55
55

Un petit mot pour l'auteur ? 17 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Le destructor
Le destructor · il y a
Belle écriture un brin subjectif ! je vote of course !! as tu lu mes poèmes ? sinon cours y vite !
Image de Anne S. Giddey
Anne S. Giddey · il y a
Belle atmosphère érotique à l'italienne, je vote !
Image de Vincent Zochowski
Vincent Zochowski · il y a
Merci Anne !!
Image de Céline Laurent-Santran
Céline Laurent-Santran · il y a
a voté aussi! ;-)
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Appétissant comme une pizza avec parmesan.
Et la décapotable décapotée, c'est pas très...préservatif ! Peut-être pas intentionnel, mais j'y ai vu une intention au second degré.

Image de Vincent Zochowski
Vincent Zochowski · il y a
Merci pour ce commentaire Mirage !!
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Votre texte est vraiment bien écrit ! Tous les éléments sont réunis pour créer une situation érotique, en retenue et toute en suggestion ! Bravo, je vote !
Image de Haigman
Haigman · il y a
Entre fantasme et réalité ... Tout en finesse et c'est bien agréable ..
Image de Vincent Zochowski
Vincent Zochowski · il y a
Merci beaucoup !!
Image de Colette Frère
Colette Frère · il y a
Moi aussi j'ai aimé....
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
On est bien dans le fantasme, là...Bel italien, décapotable... et ça fonctionne plutôt bien, alors + 1 !
Image de Vincent Zochowski
Vincent Zochowski · il y a
merci beaucoup !!
Image de Sylvaine Rapaud
Sylvaine Rapaud · il y a
Ce vent quand même ! :-)
Image de Elsa Saint Hilaire
Elsa Saint Hilaire · il y a
chaud comme dans une rue de Palerme... ♥
Image de Vincent Zochowski
Vincent Zochowski · il y a
oui oui bouillant même !!! ;)

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

La dernière cigarette

Valoute Claro

II y a quinze ans, mon mari et moi prenions toujours une semaine de vacances au mois d’août. Depuis cinq ans, trois jours semblent nous suffire.
Cette année ce sera… une nuit.
Ça me va. Il me... [+]