3 lectures

2

PERSONNAGES CENTRAUX DE L'EPISODE :

Valeria Erzec
- Age physique : entre 40 et 45 ans
- Nationalité : allemande
- Peau : blanche
- Taille : 1,55 mètre
- Trapue et musclée, cheveux noirs en brosse, yeux bleus
- Elle est rustre, très masculine, couverte de tatouages, c’est une dure à cuire

William Erzec
- Age physique : entre 50 et 55 ans
- Nationalité : allemande
- Peau : blanche
- Taille : 1,85 mètre
- Très mince, cheveux bruns, yeux bleus
- Il est sociable et bienveillant, c’est l’archétype du bon samaritain


1943, 23h13, Camp d’Auschwitz-Birkenau
Le, ou plutôt la, Obersturmbannführer Höss rejoint le bloc 13 du camp, là où les nazis enferment et torturent les prisonniers politiques ou prisonniers de guerre dont ils veulent soutirer des renseignements.

Elle qui dirige le bloc passe en revue les cellules, les unes après les autres ; elle prend son temps, marche lentement, ses lourdes bottes martelant le sol à une cadence militaire. Puis, elle s’arrête net devant l’une d’entre elles...
Obersturmbannführer Höss : « Tu es bien muet... Oui je sais, tu es encore dans le passé à me reprocher de t’avoir envié tant de fois »
Le prisonnier : « Que crois-tu en faisant cette croisade ? Depuis que tu as eu « la croix de fer » en 1913, tu prends pour roi un homme qui ne sème que l’effroi ! »
Obersturmbannführer Höss : « Longtemps, j’ai navigué, j’ai sillonné toutes les mers de ce monde, Lilas cherchait sa « maman B », je l’ai aidée, mais cela m’a éloignée de toi. Et puis je t’ai enfin retrouvé »
Le prisonnier : « Le poids de ta foi te pousse sur la voie du mensonge ! »
Obersturmbannführer Höss : « Oui c’est moi qui transmettait les lettres de Lilas à Agathe, je faisais le messager, mais je ne lui ai jamais révélé où elle se trouvait ! »
Le prisonnier : « Pourquoi ? »
Obersturmbannführer Höss : « ce n’était pas les bons étés »
Le prisonnier : « Il n’y a que toi pour croire cette loi ! »
Obersturmbannführer Höss : « Ce qui est fait est fait ! De toute façon, elles ont fini par se retrouver près de « La baie des Anges » »
Un long silence s’ensuit.

Le prisonnier : « Ton roi est en proie à la paranoïa »
Obersturmbannführer Höss : « Je sais, mais bientôt arrivera « le bon été », j’irai jusqu’à son bunker de Berlin pour le tuer »
Le prisonnier : « Tu es bien sûre de toi, tu m’as menti trop de fois, je ne te crois plus ! »

L’officier déverrouille les chaînes qui lient le prisonnier à sa chaise.

Obersturmbannführer Höss : « C’est du passé tout ça ! Je vais te libérer pour te prouver que ta petite sœur peut dire la vérité »
Le prisonnier : « Jusqu’où crois-tu que cette mission va te mener  ? Une fois de plus, le poids de l’histoire ne repose pas que sur tes épaules ! Si tu me libères, je prendrai cette voie avec toi, tu n’auras pas le choix ! »

Elle sourit et accepte.

Le prisonnier : « Viens avec moi, on va retrouver les nôtres. Et en attendant, allons libérer ces pauvres terriens qui n’ont rien demandé à personne ! »
Obersturmbannführer Höss (embarrassée) : « Je suis désolée, on ne peut pas relâcher les autres prisonniers. J’aimerais bien, mais si on le fait, on se fera remarquer et le plan des alliés échouera »

Le prisonnier William Erzec et sa sœur Valéria, l’Obersturmbannführer Höss, sont contraints et forcés de s’évader sans venir au secours des quelques innocents enfermés qui appellent à l’aide.
Plus qu’une unique porte avant de sortir du bloc... et se retrouver face à une unité de soldats SS, armés jusqu’aux dents.
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,