Image de Théophile Gautier

Théophile Gautier

1811 - 1872

Gautier est le dédicataire des Fleurs du Mal, le fameux « poète impeccable ». Son œuvre abondante est une recherche permanente de la perfection : dans la préface à Mademoiselle de Maupin, on trouve jetées les premières idées de l'art pour l'art, dont le Parnasse se réclamera. Au Club des Hachichins, qu'il fonde avec le psychiatre Jacques-Joseph Moreau, il expérimente, en compagnie d'homme de sciences et de lettres, quelques drogues, dont le cannabis, alors récemment importé en Europe. Baudelaire et Nerval sont les membres les plus assidus, mais Flaubert et Dumas fréquentent aussi le club.


Classique

Diamant du cœur

Tout amoureux, de sa maîtresse,
Sur son cœur ou dans son tiroir,
Possède un gage qu’il caresse
Aux jours de regret ou d’espoir.
L’un d’une chevelure noire,
Par un sourire... [+]

Classique

De profundis morpionibus

Refrain :
De profondis morpionibus
Et secatis roupettibus
Et excitat verolabus
tra la la la la, la la la la, la la la la
tra la la la la, la la la la, la la la la !
Ô muse... [+]

Classique

L'âme de la maison

I
Lorsque je suis seul, et que je n'ai rien à faire, ce qui m'arrive souvent, je me jette dans un fauteuil, je croise les bras ; puis, les yeux au plafond, je passe ma vie en revue.
Ma... [+]

Classique

Solitude

Je bande trop dans ma culotte
Je sors mon vit qui décalotte
Son champignon.
Être à midi, seul dans ma chambre,
En tête à tête avec son membre,
C’est du... [+]

Classique

La mille et deuxième Nuit

J'avais fait défendre ma porte ce jour-là ; ayant pris dès le matin la résolution formelle de ne rien faire, je ne voulais pas être dérangé dans cette importante occupation. Sûr de... [+]

Classique

Le coin du feu

Blow, blow, winter’s wind.
SHAKESPEARE.
Vente, gelle, gresle, j’ay mon pain cuict.
VILLON.
Around in sympathetic mirth,
Its tricks the kitten tries ;
The cricket chirrups in the... [+]

Classique

La vraie esthétique

Nous causions sur le Beau, lui savant, moi poète ;
Au galbe de l’amphore il préférait le vin,
Il appelait le style un grelot creux et vain,
Et la rime, un écho dont le sens... [+]

Classique

La Cafetière

J'ai vu sous de sombres voiles
    
Onze étoiles,

La lune, aussi le soleil,
Me faisant la révérence,
    
En silence,

Tout le long de mon... [+]

Recommandé Par Short Édition
Classique

Le chevalier double

Qui rend donc la blonde Edwige si triste ? que fait-elle assise à l’écart, le menton dans sa main et le coude au genou, plus morne que le désespoir, plus pâle que la statue d’albâtre qui... [+]

Classique

De l'obésité en littérature

L’homme de génie doit-il être gras ou maigre ? chair ou poisson ? et peut-il ou non se manger les vendredis et les jours réservés ?
– C’est une question assez difficile à... [+]

Classique

La chaîne d'or ou l'amant partagé

Plangon la Milésienne fut en son temps une des femmes les plus à la mode d'Athènes. Il n'était bruit que d'elle dans la ville ; pontifes, archontes, généraux, satrapes, petits-maîtres... [+]

Classique

La pipe d'opium

L’autre jour, je trouvai mon ami Alphonse Karr assis sur son divan, avec une bougie allumée, quoiqu’il fit grand jour, et tenant à la main un tuyau de bois de cerisier muni d’un champignon de... [+]

Recommandé Par Short Édition