Et m'en venant au tard de nuit

1 min
95
lectures
0

Unique représentant de la poésie scientifique, c'est-à-dire tournée vers l'avenir, il s'oppose à Mallarmé après avoir été de ses partisans. Sa pensée est un constant souffle poétique  [+]

En m'en venant au tard de nuit
se sont éteintes les ételles :
ah ! que les roses ne sont-elles
tard au rosier de mon ennui
et mon Amante, que n'est-elle
morte en m'aimant dans un minuit.

Pour m'entendre pleurer tout haut -
à la plus haute nuit de terre
le rossignol ne veut se taire :
et lui, que n'est-il moi plutôt
et son Amante ne ment-elle
et qu'il en meure dans l'ormeau.

En m'en venant au tard de nuit
se sont éteintes les ételles :
vous lui direz, ma tendre Mère,
que l'oiseau aime à tout printemps...
Mais vous mettrez le tout en terre
mon seul amour et mes vingt ans...
0
0