Image de Pernette du Guillet

Pernette du Guillet

1520 - 1545

Cette femme, dont la poésie est à rapprocher de celle de Louise Labé, est l'auteure d'un recueil unique, Rymes de gentille et vertueuse dame. Très cultivée et polyglotte, Pernette a seize ans lorsqu'elle elle devient la muse du poète lyonnais Maurice Scève, de dix-neuf ans son aîné, mais leur relation est obscure. Toutefois il est clair qu'ils s'inspirent mutuellement sans faire apparaître le nom de l'autre dans leurs textes. Elle meurt dans l'épidémie de peste de 1545. Elle n'a alors que 25 ans. Ses textes seront publiés de manière posthume, la même année, puis réédités une nouvelle fois en 1546.