Temps de lecture
1
min
poésie 62LECTURES

Au Duc d'Anjou

Precieux et Royal Bijou,
Second joyau de la Couronne,
Present du Ciel, beau Duc d’Anjou,
Me prendrez-vous, si je me donne ?

Ne me croirez-vous point un fou,
De vous presenter ma personne,
Moy qui suis moins qu’un sapajou,
Moy chetif, qui desja grisonne ?

Si pourtant vous le trouvez bon,
J’ose vous dire que ce don
Est tres-rare ; en voicy la cause :

Qui Diable, hormis moy, pauvre job,
Qui ne vai ni pas ni galop,
Vous peut offrir si peu de chose ?