Temps de lecture
1
min
poésie 49LECTURES

Si le simple enfançon, & le fol irrité

Si le simple enfançon, & le fol irrité
Ne craignent de la mort l’indomtable puissance,
Sages, aurons nous moins de force & d’asseurance
Qu’en fournit leur sottice & leur simplicité ?

L’homme engendré du tems, voit de necessité
Empires, & Citez fleschir leur arrogance
Sous l’arrest de la mort, moy-mesme je m’avance
Pendant que je devise, au trespas limité.

Chacque heure, chacque point de ceste foible vie
Ostant l’homme à soy-mesme, au tombeau le convie
Ce pendant sur la terre asseurant ses discours.

Bien que par le menu à tout coup il trespasse
Redoute incessament qu’une fois ne se face
Ce qu’il souffre à toute heure, & se fait tous les jours.