Temps de lecture
1
min
poésie 59LECTURES

Las! que feray, doulce dame, sanz vous ?

Helas ! ma dame, il me fault eslogner
De vo beaulté, dont le cuer trop me deult.
Si m'assauldront tous maulz sanz espargnier,
Car plus vous aim que Tristan belle Ysseult,
Belle, ou sont tuit mi ressort.
Or deffauldront mi gracieux deport;
Car vous estes mon reconfort sur tous,
Las! que feray, doulce dame, sanz vous ?

Et tous les jours faudra en plours bagner
Mon pouvre cuer, qui trop de mal recueult ;
Car autre bien ne convoite a gaigner
Fors vous, belle, ce demande et ce veult.
Si suis en grant desconfort;
Car je ne puis vivre sanz vous au fort,
N'estre de mort par nulle autre rescous,
Las ! que feray, doulce dame, sanz vous?

Le departir je doy bien ressongner,
Par quoy perdray ce qu'esjoir me seult
C'est vo doulçour quant lui plaist a daigner
Moy conforter, et doulcement m'acueult;
Or n'en aray reconfort,
Dont grief doulour trop durement me mort;
Or suis je bien de tous biens au dessoubz,
Las! que feray, doulce dame, sanz vous ?