Je vous laisse mon cuer en gage

1 min
81
lectures
0

Christine de Pizan gagna sa vie en écrivant : elle fut la première femme à vivre de sa plume. Son chef-d'œuvre, La Cité des Dames illustres, est une allégorie où différentes figures  [+]

Doulce, dame, a Dieu vous command,
Aler m'en fault, dont il me poise,
Cent fois a vous me recommand,
Et vous suppli, doulce et courtoise,
Ne m'oubliez ou que je voise ;
Et pour retour de ce voiage,
Je vous laisse mon cuer en gage.

- Amis, vostre departement
Petitement mon cuer renvoise,
Et se m'oubliez nullement,
Il ne sera nul qui racoise
Mon dolent plour. A basse noise
Vous di a Dieu, et pour partage,
Je vous laisse mon cuer en gage.

- Belle, sachiez certainement
Que, pour dame ne pour bourgoise,
Ne vous oublieray vraiement ;
D'autre amour ne donne une boise,
Tost revendray comment qu'il voise,
Et de vous renvoier message,
Je vous laisse mon cuer en gage.
0
0