Temps de lecture
1
min
poésie 43LECTURES

Helas ! que j'aray mautemps !

Dites moy, mon doulz ami,
S'il est voir ce que j'oy dire,
Que dedens la Saint Remi
Devez aler en l'Empire,
En Alemaigne, bien loings,
Demourer, si com j'entens,
Quatre moys ou trois du moins?
Helas ! que j'aray mautemps !

Ne me puet jour ne demi
Sanz vous veoir riens souffire,
Et quant vous serez de mi
Loins, quel sera mon martire !
De mourir me fust besoings
Mieulx que le mal que j'atens ;
Rungier me fauldra mes froins.
Helas ! que j'aray mautemps !

Mon cuer partira par mi,
Au dire a Dieu j'en souspire
Souvent et de dueil fremi.
Car je fondray com la cire
Des soussis et des grans soings
Que pour vous aray par temps;
Se je vous pers de tous poins,
Helas ! que j'aray mautemps !