Image de Charles d' Orléans

Charles d' Orléans

1394 - 1465

Charles d'Orléans compose toute son œuvre en prison pendant plus de vingt ans. Les anglais le retenaient captif et la France n'avait pas de quoi payer la rançon demandée. Il sera libéré contre 220 000 écus (soit environ 5 368 000€ !) et rentre immédiatement épouser Marie de Clèves, âgée de 14 ans. C'est durant sa captivité que Jeanne d'Arc mit fin au siège d'Orléans, Charles n'ayant plus de pouvoir sur son duché. Ses poésies, nombreuses et variées, nous sont parvenues dans leur quasi intégralité, chose rare cette époque.


Classique

Escollier de Merancolie

En verrai ge jamais la fin,
De voz œuvres, Merancolie ?
Quand au soir de vous me deslie
Vous me ratachez au matin.
J'aimasse mieulx autre voisin
Que vous qui sy fort me guerrie ;
En... [+]

Classique

En la forest d’Ennuyeuse Tristesse

En la forest d’Ennuyeuse Tristesse,
Un jour m'avint qu’a par moy cheminoye,
Si rencontray l’Amoureuse Deesse
Qui m’appella, demandant ou j’aloye.
Je respondy que, par Fortune... [+]

Recommandé Par Short Édition
Classique

Bien moustrez, Printemps gracieux

Bien moustrez, Printemps gracieux,
De quel mestier savez servir,
Car Yver fait cueurs ennuieux,
Et vous les faictes resjouir.
Si tost comme il vous voit venir,
Lui et sa meschant retenue
Sont... [+]

Classique

En la forêt de Longue Attente

En la forêt de Longue Attente
Chevauchant par divers sentiers
M'en vais, cette année présente,
Au voyage de Desiriers.
Devant sont allés mes fourriers
Pour appareiller mon logis
En la cité... [+]

Classique

En la nef de bonne nouvelle

En la nef de bonne nouvelle
Espoir a chargié Reconfort
Pour l'amener, de par la belle,
Vers mon cueur qui l'ayme si fort.
A joye puist venir au port
De desir et, pour tost passer
La mer de... [+]

Classique

France, jadis on te soulait nommer

France, jadis on te soulait nommer,
En tous pays, le trésor de noblesse,
Car un chacun pouvait en toi trouver
Bonté, honneur, loyauté, gentillesse,
Clergie, sens, courtoisie, prouesse.
Tous... [+]

Classique

J'ay fait l'obseque de ma dame

J'ay fait l'obseque de ma dame
Dedens le moustier amoureux,
Et le service pour son ame
A chanté Penser doloreux.
Mains cierges de soupirs piteux
Ont esté en son luminaire ;
Aussi j'ay... [+]