Temps de lecture
1
min
poésie 71LECTURES

Fins de siècle

I’s sont comm’ ça des tas d’crevés,
Des outils, des fiott’s, des jacquettes,
Des mal foutus, des énervés
Montés su’ des flût’ en cliquettes ;
I’s touss’, i’s crach’, i’s font du foin !
I’s éternuent : – Dieu vous bénisse,
Minc’ que vous en avez besoin,
Allez donc dir’ qu’on vous finisse !

Tas d’inach’vés, tas d’avortons
Fabriqués avec des viandes veules,
Vos mèr’ avaient donc pas d’ tétons
Qu’a’s ont pas pu vous fair’ des gueules ?
Vous êt’s tous des fils de michets
Qu’on envoy’ téter en nourrice,
C’est pour ça qu’ vous êt’s mal torchés...
Allez donc dir’ qu’on vous finisse !

Et dir’ qu’i’s song’ à fair’ du plat !...
Quand on les voit avec un linge
On s’ dit : – Sûr que cette gonzess’-là
Si a pond a va faire un singe !
Tas d’ saligauds, tas d’abrutis,
Bon’ à rien, gonciers d’ pain d’épice,
Avant d’ songer à fair’ des p’tits,
Allez donc dir’ qu’on vous finisse !