ClassiqueClassique
Image de Jehan Rictus

Jehan Rictus

1867 - 1933

Jehan Rictus est le surnom de Gabriel Randon. Ce poète de la langue des faubourgs, faite d'argot et de parler populaire, chante la vie des simples, des pauvres, des ouvriers. Rictus a basé toute sa poétique sur l'oralité et le langage des petites gens qu'il nomme les « tits fans-fans ». Toute son œuvre se distribue en des plaquettes à faible tirage avant d'être collectée en volume
Image de Louis Chadourne

Louis Chadourne

1890 - 1925

Louis Chadourne est le frère de Marc Chadourne, tous deux hommes de lettres. Le pot au noir, publié en 1922, est son oeuvre la plus célèbre. Exotique, engagé, humaniste, et poétique, Louis Chadourne se fait autant reporter que poète. Il ne peut hélas faire grandir sa production littéraire ; emmuré vivant dans l'écroulement d'une tranchée pendant la guerre 14-18, il contracte une
Image de Lucie Delarue-Mardrus

Lucie Delarue-Mardrus

1874-1945

Lucie Delarue Mardrus, surnommée « Princesse Armande », est une femme de lettres, journaliste, historienne mais aussi sculptrice et peintre. Sarah Bernhard et Edmond Rostand furent les premiers à saluer les vers de celle qui signait ses textes Luce Dalrue. Son mari Joseph-Charles Mardrus, traducteur célèbre des Mille et une nuits et admirateur des vers de sa femme « la muse de Mardrus »
Image de Marcel Proust

Marcel Proust

1871 - 1922

La fresque de la mémoire et du temps que constitue À la recherche du temps perdu est l'œuvre phare de la littérature française du début du XXe siècle. L'écriture et la publication s'étendent sur plus de vingt années. Proust écrivait allongé dans son lit, et si, longtemps, il s'est couché de bonne heure, c'est parce qu'il passait ses nuits à écrire. Dans les papiers retrouvés
Image de Maurice Maeterlinck

Maurice Maeterlinck

1862 - 1949

Poète, romancier et essayiste d'expression française, Maurice Maeterlinck est le seul auteur belge à ce jour à avoir reçu le prix Nobel de littérature. D'abord tourné vers le symbolisme, il rédige poèmes et pièces de théâtre puis se tourne vers des essais de nature métaphysique et entomologique. Au plus fort de ses revenus, il achètera aux enchères une villa, située au cap de
Image de Max Elskamp

Max Elskamp

1862 - 1931

Ce poète belge, natif d'Anvers, s'inscrit dans le courant symboliste mais se tient en marge. Son style très personnel, au rythme saccadé, est fait de vers courts. La proximité avec la langue néerlandaise l'inspire fortement, mais il reste attaché au français et est élu à l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique en 1921. À côté de son œuvre poétique
Image de Odilon-Jean Périer

Odilon-Jean Périer

1901 - 1928

Odilon-Jean Périer est un poète belge d'expression française. Issu d'une famille bourgeoise et d'un milieu cultivé, il s'intéresse très tôt à la poésie. Il publie en 1920 Combat de la neige et du poète, qui reflète déjà son talent littéraire. Comme un bijou précieux il le travaille encore après sa publication pour finalement le rejeter totalement.  Avec La Vertu par le chant et
Image de Oscar Venceslas de Lubicz-Milosz

Oscar Venceslas de Lubicz-Milosz

1877 - 1939

Oscar Venceslas de Lubicz-Milosz est né en Lituanie historique en 1877. Il passe son enfance dans le domaine ancestral là où il peut rêver à des fantômes et autres créatures.
C'est une noble lignée que les Milosz !
Oscar est emmené à Paris à son adolescence et découvre Lamartine, Edgar Poe, Baudelaire... Il fréquente Oscar Wilde, Moréas, Suart Merrill et se lance avec Le Poème
Image de Pablo Neruda

Pablo Neruda

1904-1973

Pablo Neruda, auteur chilien, est l'une des plus belles voix de la poésie contemporaine d'Amérique latine. Il ne s'est pas contenté du Chilie dans ses vers, il a chanté tout un continent. Inclassable, Neruda touche à tout, il est ; romantique, surréaliste, épique mais il est aussi celui qui voit dans les choses quotidiennes la beauté de l'instant. Federico García Lorca dressait ce
Image de Paul-Jean Toulet

Paul-Jean Toulet

1867 - 1920

Paul-Jean fait ses études à Pau, Bayonne et Saintes et retourne à ses dix-huit ans paser quelques années à l'île Maurice où ses parets son établis. C'est une vie d'oisiveté qui l'attend, entre les femmes, l'opium, les lectures et les soirées mondaines. Lors de son retour en France, il s'arrête à Alger et y reste un an. Il rédige des chroniques, des sonnets et mêmes deux comédies