C'est l'histoire....

il y a
2 min
28
lectures
0

C'est l'histoire...

 

C'est l'histoire d'un mec qui se rend au bureau de poste de son village.

C'est un petit bureau de poste, il n'y a qu'un seul guichet. Trois personnes sont avant lui. La première cliente est prête et en sortant elle dit bonjour aux deux autres.

Le second, un monsieur, pensioné et fier de ne pas montrer son âge . Il vient se renseigner au sujet du versement de sa pension. A ce moment là, notre ami , aperçoit la femme derrière le guichet. Elle est jeune et ravissante. C' est le coup de foudre ! Sur le coup, amoureux fou !. Il prie le ciel que le pépé prenne son temps afin qu'il puisse observer la beauté . Elle a les cheveux roux et crollés, elle porte un sweat-shirt noir et un grand collier . Hélas, le monsieur n'en n'a que pour quelques minutes.

Ensuite, une dame, l' aspect négligé. Il avait déjà cru apercevoir une odeur pourrie, provenant d'un manque d'hygiène ou d'un abus d'alcool. Elle désire faire des virements de comptes pour sa maman (la pauvre, avec une fille pareille), mais malheureusement, elle n'a pas de comptes à la poste ni les papiers nécéssaires pour faire le virement . La belle fonctionaire explique que les formulaires doivent être commandés et que.... oui, bien-sûr , oui, c'est possible,....oui, je veux bien les commander, etc... bla bla bla – notre copain ne suit plus la conversation . Son regard est fixé sur la belle dame

Au moment où Madame L'Odeur a l'intention de s'en aller, quelqu'un entre . Zut, il pensait avoir la jolie fonctionaire à lui tout seul, même sans savoir quoi dire sauf un bête ‘Voilà' en lui transmettant une enveloppe.

Celle-ci contient son plus grand trésor : une histoire de science-fiction qu'il a écrite.

Elle observe l'enveloppe, la pose sur la main et dit que ceci est consideré comme un paquet. Il hausse les épaules, signifiant, dommage , rien à faire. Deux tarifs sont prévus: le tarif normal (le double du prix) ou tarif express avec possibilité de suivre le paquet (presque le triple du prix). Il hésite, il ne veut pas avoir l'air avare, mais il se rend compte qu'il veut encore acheter une revue dans le magasin de journeaux , à côté. ‘Tarif normal', dit-il. Elle lit l'adresse sur l'enveloppe et à ce moment là, le mec subit une metamorphose...

- Oui, vous avez bien lu : c'est rédigé pour le magazine de science-fiction La Suprême Dimension. Je suis écrivain de science-fiction, mais je n'écris pas n'importe quelles histoires. Mes histoires ont lieu dans un futur proche.

Prenez celle que je viens de vous transmettre :

C'est l'histoire d'un mec qui se rend au bureau de poste de son village.

C'est un petit bureau de poste, il n'y a qu'un seul guichet. Trois personnes sont avant lui. La première cliente est prête et en sortant.....

 

[FIN

0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !