Enchaînés à l'enfer

il y a
1 min
72
lectures
6

Magyarophone, Aspie, chrétien, il paraît aussi que je suis poète  [+]

Poison qui se les amalgame,
On nomme gloire un alambic... –
Dans le silence on joue un drame,
Triste morsure d’un aspic !

On nomme gloire un alambic,
Plongeon dans le néant du vide –
Triste morsure d’un aspic,
Sous le regard d’une impavide !

Plongeon dans le néant du vide
D’un lieu sur la terre infernal ! –
Sous le regard d’une impavide,
Notre main prit l’argent vénal...

D’un lieu sur la terre infernal,
Je parle aujourd’hui l’âme lourde... –
Notre main prit l’argent vénal,
D’une honte coupable et sourde.

Je parle aujourd’hui l’âme lourde !
De la volute au cœur soufré... –
D’une honte coupable et sourde,
Du sournois d’un faux enivré

De la volute au cœur soufré,
Dans l’exigu de la piscine... –
Du sournois d’un faux enivré
S’attache à l’homme et s’enracine.

Dans l’exigu de la piscine
Quelque cent jeunes enfermés ! –
S’attache à l’homme et s’enracine
Comme un venin de gars paumés.

Quelque cent jeunes enfermés
Prenant cette dose de came –
Comme un venin de gars paumés,
Poison qui se les amalgame.
6

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !