122 lectures

9

D’une perle d’or sur son œil d’argent,
Je vois briller l’ombre humblement superbe -
Il paraît qu’un cœur tendre et diligent,
Le désir le touche avec un peu d’herbe !

Je vois briller l’ombre humblement superbe
D’un regard sur moi qui vient me combler !
Le désir la touche avec un peu d’herbe ;
Son ouvrage lent parvient à troubler.

D’un regard sur moi qui vient me combler,
Je vois cette flamme entraîner ma vie -
Son ouvrage lent parvient à troubler ;
Mon âme de bête est déjà ravie !

Je vois cette flamme entraîner ma vie :
Quelque passion me prend de ses airs -
Mon âme de bête est déjà ravie,
Mes atours humains sont voilés d’éclairs !

Quelque passion me prend de ses airs,
Tandis que je crois mon corps leste et libre !
Mes atours humains sont voilés d’éclairs,
Pour quelque volute au mortel calibre !

Tandis que je crois mon corps leste et libre,
Il devient formé d’un air négligent -
Pour quelque volute au mortel calibre
D’une perle d’or sur son œil d’argent !
9

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Dédé
Dédé · il y a
« Je vois briller l'ombre d'une perle d'or sur son œil d'argent »... d'accord, mais la logique syntaxique des deux vers suivants m'échappe ; qui est « la » ?
·
Image de Vianney Roche-Bruyn
Vianney Roche-Bruyn · il y a
Merci je corrige J'ai accordé avec attraction avec herbe..
·
Image de Abi Allano
Abi Allano · il y a
Moi, je le trouve joli votre poème. Après , j'ai du mal à suivre l'enchaînement de certains vers. Mais le pantoum est un exercice difficile.
·
Image de Vianney Roche-Bruyn
Vianney Roche-Bruyn · il y a
Merci beaucoup ! Les règles de métrique sont difficiles mais passionnantes à maîtriser
·
Image de Abi Allano
Abi Allano · il y a
Oui, je suis d'accord et j'adore la poésie classique.
·
Image de Vianney Roche-Bruyn
Vianney Roche-Bruyn · il y a
Tant mieux alors parce que c'est ma forme préférée
·
Image de Blin
Blin · il y a
Je n'aime pas votre texte mais je respect e votre travail. Bien a vous.
·
Image de Vianney Roche-Bruyn
Vianney Roche-Bruyn · il y a
Ce qui, entre nous, veut à peu près tout dire... Ou pas grand-chose en fait. C'est facile de respecter le travail de quelqu'un. Plus difficile à ce que je vois d'expliquer ce qui ne va pas dans ce travail. Bonne nuit.
·
Image de Blin
Blin · il y a
Dommage que vous receviez mon commentaire avec arrogance. Cela n'encourage pas à lire vos prochains textes. Mon message était d'une grande politesse (ou courtoisie) et en aucun cas, malveillant. Mais cela n'a pas eu l'air de vous effleurer. Dire à quelqu'un que l'on respecte son travail n'est pas, comme vous dites, "facile". Le respect est un sentiment noble, en voie de perdition (hélas,) et je constate que ce mot ne semble pas vous convenir. Sachez, monsieur, que ne pas aimer un texte n'empêche pas de respecter le travail qu'il a impliqué. Votre ton péremptoire à mon égard alors que j' ai consacré du temps à vous lire est non seulement irrespectueux mais d'une grande maladresse. Quand on prend la responsabilité de rendre son texte public, on accepte les commentaires élogieux, les commentaires mitigés et les mauvais commentaires. Pour ma part, je ne m'en suis jamais pris à quelqu'un qui n'aimait pas mon travail. Pourquoi ? Parce que j'estime que l'on doit toujours être reconnaissant vis à vis de quelqu'un qui vous a lu. Ensuite, si une critique mitigée ou mauvaise sur un texte met l'auteur dans tous ses états, alors c'est que le dit auteur a un ego tellement surdimensionné qu'il en perd toute lucidité. Des gens comme vous qui s'offusquent parce que l'on a osé mettre une réserve ou, tout simplement, osé dire que l'on avait pas aimé leur texte, j'en ai côtoyé des centaines dans ma vie. J'ai fréquenté de nombreux auteurs (connus et inconnus), j'ai même écrit pour certains d'entre eux et vous savez quoi ? Les auteurs les plus élégants et qui avaient le plus de classe étaient ceux qui venaient me serrer la main, même lorsque j'avais trouvé leur livre ou leur texte moyen ou mauvais. C'étaient des gens rares, subtils, intelligents, éduqués. Maintenant, je vais vous dire pourquoi je n'ai pas aimé votre travail : je trouve votre écriture uniquement orientée vers la technique (ma brillante collègue Cyrille Marais vous a fait une grande et belle démonstration technique sur votre travail et ma foi, c'est très bien). Mais, pour ce qui me concerne, une démarche créative n'ayant que la technique poétique pour seul et unique moteur perd quelque chose de CAPITAL dans l'écriture : L'EMOTION. Oui, monsieur, ne s'appuyer que sur les subtilités (au demeurant tout à fait respectables) du langage poétique n'est, pour moi, qu'un mode d'emploi ennuyeux qui, finalement, ne passionne qu'un microcosme d'auteurs dont certains, élitistes ou snobinards, ont un mépris entretenu pour la littérature populaire. Secundo , votre texte porte en lui (même si je sais que c'est le principe du pantoum quoique un bon pantoum ne provoque pas ce que je vais vous dire), oui, votre texte porte en lui une redondance assez insupportable qui pèse trois tonnes dans le rythme de votre écriture. Donc, vous auriez tout intérêt à travailler la rythmique de votre écriture qui du fait de sa redondance, en devient lourde et alambiquée. Et enfin, dernier point : le sujet de votre pantoum est confus, souvent abscons et d'un intérêt limité. Je vous répète que ce regard sur votre travail n'est que MA vérité et qu'elle ne représente que bien peu de choses. D'ailleurs, vous avez tout à fait le droit, si vous en lisez quelques uns, de détester mes textes. En effet, les mauvaises critiques (quand elles sont intelligentes) m'apportent beaucoup et me permettent d'avoir un échange sincère avec mon "bourreau" (petit rire) Oui, car, voyez-vous, la plus grande obsession que doit avoir un auteur (qu'il soit connu ou non) c'est L'HUMILITE. Par conséquent, je ne vous donne qu'un conseil si vous souhaitez progresser : TRAVAILLEZ comme un titan. Ceux qui vous diront, de façon péremptoire, que l'écriture ne doit être qu'un flot spontané et qu'elle n'implique que peu de travail, sont, soit des menteurs, soit des inconscients, soit des idiots. Bonne chance à vous.
·
Image de Bellinus
Bellinus · il y a
Bonjour. En lisant votre critique à Vianney, je repensais à la critique de M. de Colombe à Marin Marais : " Monsieur, vous faites de la musique… mais ce n'est pas la Musique." (in 'Tous les matins du monde', superbe texte de Quignard avant de devenir un film esthétique mais un peu pesant.) D'accord avec vous : l'Art = 1% d'inspiration, 99% de transpiration. (A mon avis, votre critique aurait eu plus de force si vous aviez corrigé quelques mots inutilement blessants parce que condescendants : "... votre morgue de jeune chien arrogant.") Bonne journée à tous les deux.
·
Image de Blin
Blin · il y a
Comme je sais aussi ecouter les sugestions, je viens de supprimer la phrase qui vous heurte
·
Image de Vianney Roche-Bruyn
Vianney Roche-Bruyn · il y a
En attendant vous avez lʼair de bien vous connaître


Que la poésie ne soit pas réservée à une “élite” jʼen doute fortement Écrire est donné à beaucoup Savoir écrire est donné à peu Et oui l'écriture poétique tient quand même pour une grande part du talent littéraire Mais bon pour le savoir il faut avoir travaillé comme vous le dites et être passé par des échecs Ce qui n'empêche pas de ne pas regretter sa jeunesse dʼécrivain Bref vu votre message victimaire j'ai compris que je perdrais mon temps à vous l'expliquer Sur ce je retourne dormir

·
Image de Blin
Blin · il y a
Votre arrogance vous jouera bien des tours, mon pauvre vieux ! Tournez sept fois la langue dans votre bouche avant de dire (ou plutôt d'écrire)des âneries dans vos commentaires. J'espère que vous valez mieux que cette attitude de roquet.

"Ecrire est donné à beaucoup". Oui, vous faites partie de cette catégorie.

·
Image de Vianney Roche-Bruyn
Vianney Roche-Bruyn · il y a
Vous cherchez à me ridiculiser Comme vous y allez fort

Si les plus talentueux avaient été reconnus de leur vivant ça se saurait Moi je ne connais que Hugo, et encore il en a pris plein la figure
Le vieil adage dit : un grand poète est décédé

·
Image de Vianney Roche-Bruyn
Vianney Roche-Bruyn · il y a
Bon
Maintenant le mode Sauveteur est activé Ce qui est drôle, avec vous, c'est que votre esprit mielleux ne prend plus sur moi

Pour votre gouverne ce n'est pas de l'arrogance Soyons clairs La plus belle preuve dʼarrogance c'est votre com colérique de cinquante lignes

·
Image de Blin
Blin · il y a
Je vous savais scribouillard sans talent mais "précieux ridicule", pas encore. Voilà qui est fait. Savez-vous que vous êtes une caricature à vous tout seul. C'est presque une prouesse. Sur ce, fin de la discussion. Les trissotin m'ennuient et me fatiguent.
·
Image de Vianney Roche-Bruyn
Vianney Roche-Bruyn · il y a
Dommage vous me faisiez rire

Moralité : mieux vaut avoir de l'arrogance bien placée envers des êtres qui ne méritent pas l'attention qu'on leur donne, que de la suffisance d'écrivain abouti à la petite cour bien comme lui veut

·
Image de Blin
Blin · il y a
Propos abscons, fidèles à ce que vous écrivez. Sur ce, le vieil homme va se coucher.
·
Image de Vianney Roche-Bruyn
Vianney Roche-Bruyn · il y a
Dit la personne qui n'a pas supporté d'être démasquée
Depuis le début vous ne savez pas sur quel pied danser !
Arrêtez de vous faire passer pour la petite victime à prendre en pitié

·
Image de Blin
Blin · il y a
Il y a de bons psys là où vous habitez ? S'il vous plaît, prenez rendez-vous. Vous voyez, je prends soin de vous.
·
Image de Vianney Roche-Bruyn
Vianney Roche-Bruyn · il y a
Je vous recommanderai quelques noms à l'occasion

Ah c'est vrai, votre intelligence devant laquelle nous pauvres pécheurs devrions nous incliner n'a d'égale que votre manque d'humilité flagrant et impayable

·
Image de Blin
Blin · il y a
Ah, mais ça y est, j'ai pigé ! Merde, j'avais pas capté tout de suite : mais oui, ce sont les vapeurs de chichon qui vous rendent aussi niais, pathétique et quand même, un peu amusant à votre insu. Bon, après tout votre déluge d'inepties d'intello à la mord-moi-l'noeud, cette fois, je m'en vais me coucher et rêver à vos poèmes sublimissimes. Bonne route jeune homme, je prierai pour vous.
·
Image de Vianney Roche-Bruyn
Vianney Roche-Bruyn · il y a
"Blin · il y a 19 min
Je vous savais scribouillard sans talent mais "précieux ridicule", pas encore. Voilà qui est fait. Savez-vous que vous êtes une caricature à vous tout seul. C'est presque une prouesse. Sur ce, FIN DE LA DICUSSION. Les trissotin m'ennuient et me fatiguent. " (Je mets en capitale, qui valent italiques)

Eh oh vous autres, vous voyez pas uns certaine contradiction ;p

·
Image de Vianney Roche-Bruyn
Vianney Roche-Bruyn · il y a
Bonjour cher Blin,
Merci de votre réponse C'est beau les discours larmoyants ☺️

·
Image de Blin
Blin · il y a
Mais ce n'est pas beau les textes sans talent.
·
Image de Vianney Roche-Bruyn
Vianney Roche-Bruyn · il y a
Cʼest curieux En attendant vous contredisez Cyrille très cher

Et venez d'activer le mode Bourreau (ça va ça vous connaît)

·
Image de Blin
Blin · il y a
Cyrille a ses avis et moi les miens, jeune coq.
·
Image de Vianney Roche-Bruyn
Vianney Roche-Bruyn · il y a
Prenez-moi pour vous Ça ne vous changera pas
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Je vois que vous avez eu plein de prix et vous demandez des conseil sur ce forum ! Quel dommage ! Je peux juste vous dire que votre pantoum est presque bon à part deux ou trois trucs.
·
Image de Vianney Roche-Bruyn
Vianney Roche-Bruyn · il y a
C'est toujours bon d'écouter la critique. C'est parfois bien fatigant d'être encensé par vos amis qui vous connaissent depuis toujours. Même si leurs encouragements sont précieux.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Je vous dirai plus en détails si je peux ; la métrique c'est quasi des maths ; sur le forum vous ne rencontrerez que bêtise et grossièreté.
·
Image de Blin
Blin · il y a
Merci, ca fait toujours plaisir
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
j'enfonce pas une porte ouverte il me semble , je me suis assez faite rincée. Et mister Blin a douze nouvelles de bonne facture sur le feu ; alors LES MEUF DU FAUX RHUM ;;;;;;;;;;;;;;;;;;°°°°°°°))))))))))))
·
Image de Vianney Roche-Bruyn
Vianney Roche-Bruyn · il y a
En mp alors
Je suis d'accord pour la métrique et les maths ;)

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Votre Pantoum respecte l'agencement des rimes croisées ( elles peuvent être embrassées ) et il court bien sur deux rimes ; les quatrains c'est ça ; et la reprise des vers de sorte que le deuxième et le quatrième forment le premier et le troisième de la strophe suivante est respecté aussi. Il me semble que vous avez mélangé décasyllabes et alexandrins alors que c'est l'un ou l'autre. En ce qui concerne le sens je pense qu'il y a bien deux idées différentes ; extérieure et intime ; bien sûr métonymie personnification , et ainsi que l'annonce le titre , le poète est pris au piège de l'envoûtement de la drogue ; il devient animal soumit et conjoint marié à la divine sensation ; il y a une isotopie du mariage d'amour de la passion du désir de l'herbe qui est devenu la femme inaccessible et rêvée. Une menace de mort surgit pourtant qui se veut l'or du poète peut-être maudit ou égaré. Pardonnez-moi cette analyse furtive mais je crois que votre poème est bon. Maintenant le carcan du pantoum est peut-être trop lourd pour le sujet ; mais je ne sais pas vraiment.
·
Image de Vianney Roche-Bruyn
Vianney Roche-Bruyn · il y a
Ça fait du bien de lire ça. En plus je pense que le choix éditoriaux sont parfois douteux mais bon, c'est dur de vivre sur une danseuse... Hélas.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Moi j'men fiche j'écris pour me faire plaisir = processus narcissique et c'est tout !
·
Image de Vianney Roche-Bruyn
Vianney Roche-Bruyn · il y a
Mieux vaut ça que mesurer son talent au tintamarre des pièces ou des applaudissements faussés et factices.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème