Partager, ne pas oublier . . .

il y a
1 min
120
lectures
30

Je suis une croqueuse de nouvelles...de poésies, de BD, comblée par mes lectures sur Shortédition.

Vidéos de ban saint jean moselle
bing.com/videos

C'est tout près de chez moi.
L'Ukraine est si proche et la faucheuse rôde toujours.
A chaque dépôt de gerbes nous pensons "PAIX"
Comme des rasoirs sur une barbe, les chars avancent.
Que les bonnes étoiles de l'Europe nous protègent.
30

Un petit mot pour l'auteur ? 38 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Triste folie...
Image de Granydu57 Ww
Granydu57 Ww · il y a
Tristes fous au pouvoir, l'histoire se répète . . .
Image de Brigitte Bardou
Brigitte Bardou · il y a
En une gerbe de mots bien trouvés, l’essentiel est dit. La comparaison entre chars et rasoirs fait mouche !
Image de Granydu57 Ww
Granydu57 Ww · il y a
Malheureusement les rasoirs des chars sont toujours aiguisés !!!
Image de Brigitte Bardou
Brigitte Bardou · il y a
Malheureusement, oui...
Image de Mireille d agostino
Mireille d agostino · il y a
L'Ukraine est si proche qu'elle est toujours présente.
Image de Granydu57 Ww
Granydu57 Ww · il y a
Toujours présente, mais malheureusement ses frontières rétrécissent d'une mauvaise façon . . .
Image de Eva Dayer
Eva Dayer · il y a
Oui, l'Ukraine, c'est si proche et plus près encore quand on pense au passé... Une gerbe de plus .
Image de Granydu57 Ww
Granydu57 Ww · il y a
Merci pour votre passage et pour les 💐, dédiées à ceux qui se battent. Nous sommes dans l'ombre . . .
Image de Jean-Louis Blanguerin
Jean-Louis Blanguerin · il y a
Et deux mois après, la barbe est partie et les rasoirs attaquent la peau en s'en prenant parfois à la chair...
Content de vous avoir découverte via un commentaire !

Image de Granydu57 Ww
Granydu57 Ww · il y a
Triste vérité.
Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
Un texte qui jailli comme une gerbe de fleurs, des mots percutants. Le devoir de se souvenir et de ne pas ignorer ce qui se passe
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Quand la guerre fait gerber, les monuments ont pâles figures.
Attaque, défense, la victoire appartiendra toujours aux marchands d'armes.

Image de Granydu57 Ww
Granydu57 Ww · il y a
Oui, marchands, l'argent, le nerf de la guerre !!!
Image de Hortense Remington
Hortense Remington · il y a
Nous sommes tellement, tellement impuissants !
Image de Jean-Louis Blanguerin
Jean-Louis Blanguerin · il y a
La guerre s'enlise, les atrocités continuent et risquent même de s'amplifier pour que la terreur, l'horreur, viennent à bout de l'esprit de résistance.
Et nous sommes là, impuissants, partagés entre le désir d'aider et la peur de l'escalade. Je crains que le fou le soit moins qu'on le pense mais tout de même assez orgueilleux pour ne pas accepter un échec.

Image de Granydu57 Ww
Granydu57 Ww · il y a
C'est malheureusement juste. Et si échec il y a, la crise de folie furieuse risque d'être encore bien plus dévastatrice. Il faut craindre qu'un autre orgueilleux se mette en tandem, il nous montre le bout de ses missiles et cela ne sent pas bon.
Image de Jean-Louis Blanguerin
Jean-Louis Blanguerin · il y a
Non...
Le monde ne tient qu'au fil ténu qui sépare le doute de la folie...

Image de Michel Dréan
Michel Dréan · il y a
Une gerbe de mots. C'est si peu mais c'est essentiel tant les despotes en ont peur !
Image de Granydu57 Ww
Granydu57 Ww · il y a
Merci, oui, les despotes, quand à en avoir peur je ne sait trop. Notre région, l'est près de la frontière est truffé de stèles du souvenir. Plus jamais ? Le ban St Jean à vu mourir des Ukrainiens et des Russes victimes du nazisme. . .
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Le souvenir des atrocités est donc entretenu... ainsi que la crainte de leur nouvelle émergence !😢😢😢
Image de Granydu57 Ww
Granydu57 Ww · il y a
Oui, la crainte est bien en nous, dans notre région peut être plus que dans le reste de la France.
Terre meurtrie, prise et reprise, entre ligne Maginot et ligne Siegfried, entre population , allemande puis française et une nouvelle fois allemande et redevenue française. Les tranchées comme des cicatrices sont encore visibles dans nos forêts pour qui sait les lires. Il ne reste plus que quelques un de nos aïeuls qui son aller se réfugier principalement dans la Vienne, l'histoire se répète à grande échelle. Mais nous sommes aussi terre d'accueil pour un grand nombre d'Italien et de Polonais, arrivés en Moselle, à l'époque des mines de charbons et de fer.
Du travail, il n'en reste plus assez de nos jours, tout rétrécit comme peau de chagrin😥😥😥

Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Hélas !