18
min

Briquet

Image de Flemme

Flemme

2 lectures

0

Cling : bruit du briquet.
Pfffff : souffle de fumée.
------------------------------------
Me voilà bien seul, comme tous ces noël passés. Assis sur ce même banc, ma cigarette en bouche et moi essayant de l'allumer avec cette même neige qui m'effleure. Cling, pfffff puis je range mon briquet dans mes poches. Les enfants se jettent des boules de neiges juste en face d'une jovialité admirable, tous impatients de la venu de minuit pour découvrir leur merveilleux cadeaux. La ville est belle de lumières et de sapins rayonnants. On y entend les rires enivrés des bonnes odeurs du vin chaud provenant du marché de noël. Et cette similitude de fumée que tout le monde expire en raison de ce froid, qui au fond réchauffe le cœur. Je viens de larguer ma copine. Je n'ai pas vraiment le temps pour de l'amour. C'est la quatrième ce soir. Il fallait la voir tomber en sanglot, à mourir de rire mais c'était long. Elle aurait pu quand même m'épargner tout ça. Je vois encore son sms sur mon téléphone que j'ai déposé au bord du banc.

"Rayan, Espèce de salaud!"

Ahah, peut être que c'est ce que je suis. Mais bon, ce n'est pas de ma faute si vous m'aimez et que je ne vous aimes pas ou plus ahah. Tu parles d'une magie de noël. Pfffff, ah elle fait du bien n'empêche cette clope.

-Tu as du feu?

D'où vient cette voix? J'ai pivoté en direction de la voix et je comprenais mieux.
Des bottines noirs provocatrices, un pantalon beige attaché d'une ceinture en cuir qui semblait bien la mettre en valeur et un suit à capuche bleu nuit bien chaud à premières vues qu'elle portait. Assise une jambe sur l'autre, je ne voyais que sa capuche et une partie de ses cheveux blonds. Comment à t'elle pu s'asseoir sans que je ne m'en rende compte? Elle était à l'autre extrémité du banc. Elle regardait en face, je ne la voyais que de côté. J'aime ce sentiment d'aventure et de curiosité qui émane de ce genre de situation. Jai envie de voir à quoi tu ressembles.

-Bon ta finis de me mater? T'a du feu ou pas?

En plus elle a du caractère, ça m'intéresse. Peut être se tournera t'elle vers moi si je ne lui réponds pas, je pourrais alors voir a quoi elle ressemble. Et puis elle à du me voir fumer un moment pour pouvoir s'assoir avec autant de discrétion et me demandait du feu. Quelles sont ses intentions ? Je vais dire non, voir un peu.

-Hum non, je n'en ai pas désolé.

Je ne tomberais pas dans ta ruse aussi facilement. Peut être que je suis juste parano en vrai.
Elle décala un peu sa tête, pas assez pour que je puisse la voir mais suffisamment pour que je puisse voir le sourire qu'elle fit a l'issue.
Je ne comprends pas, pourquoi souris tu?
Elle sortit un briquet, le jeta dans les airs, mis sa clope entre ses dents, le récupéra et cling cling . Elle redressa ça tête et pfffff, la fumée sortait si tendrement de ses belles lèvres.

-Wow!
C'est sortit tout seul de ma bouche. Je la regardais avec tellement d'attention.

-Bonne soirée, Rayan.
Dit-elle en insistant bien sur le Rayan. Oui comme ce genre de filles que vous avez satisfaite et qui doivent s'en aller. Plutôt Sexy.

Et elle s'en alla aussitôt, lentement puis comme une petite voleuse. Rayan ? Attend what the fuck, d'où est ce qu'elle connait mon nom ? J'ai bloqué un court instant.

-Attend revient! Je ne connais même pas ton nom!

Elle était déjà trop loin, je l'a voyais à peine.
Puis Elle s'arrêta, se tourna vers moi, souri et repartit. Sa capuche était encore trop basse, je ne voyais que son sourire, une petite partie de son petit nez et ses beaux cheveux blonds qui redécoraient l'atmosphère et se marier si bien avec la neige. Et je ne l'a voyais plus. Je crois que je tombe amoureux. Sans déconner, quand même pas. Mais ça m'intrigue. Qui est cette fille ? J'aurais pu courir auprès d'elle pourtant mais bon j'avais un peu la flemme en vrai. Une bonne clope me feras du bien pour me remettre les idées au clair. Je vais essayer de faire comme elle ahah. Bah, ça alors? Où est t'il? Mon briquet, il était juste là, dans ma poche gauche. Non, elle a pas quand même ? Mais ce n'est pas possible je m'en serais rendu compte. Peut être que je l'ai fait tomber quand je l'ai regardé. J'ai fouillé partout aux alentours mais rien. Aucune trace, ca ne peux être que elle.
Sans le savoir je lui ai quand même montré que j'étais au courant de son petit tour avec ma réponse de tantôt ahah, je suis trop fort. J'ai fouillé ma poche droite, j'y ai trouvé un morceau de feuille pliée. Tiens c'est surement elle ahah. Peut être qu'elle m'a laissée son numéro ou alors ses contacts sur les réseaux. Je lui ai tapé dans l'œil, elle a pas pu résister héhé. J'ai déplié la feuille.

"La prochaine fois tu me répondras comme il faut quand je te poserais une question hihi" suivit d'un petit dessin d'un smiley qui tire la langue.

J'ai directement jeté la feuille. C'est donc pour cela qu'elle a jeté le briquet dans les airs? Ça devrait sans doute être le miens. Ou peut être pas. Au moins je sais qu'elle sait que je n'étais au courant de rien, tant pis. Je ne sais pas si je devais me mordre les doigts de savoir que je me suis fait avoir pitoyablement ou sauter de joie de voir son "la prochaine fois" qui sous-entendais qu'on allait se recroisait. Je crois bien que ce noël il est pour moi finalement. On verra bien comment cela se passera. Mais tout cela n'explique pas qu'elle connait mon nom. Ah si! Mon téléphone juste à côté de moi au bord. Le sms de mon ex, elle a du le voir. C'est la seule explication. Mais si c'est le cas, ça craint un peu. Elle a surement du voir comment je suis considéré, et ca fait très mauvaise impression. Oui, vu comment elle a insistée sur mon nom à la fin. Mais pourquoi souriait-elle dans ce cas? Ou alors elle connaît mes ex, mais non ca serait trop improbable. Mais qui sait. Je vais te démasquer small stranger. La vache, et depuis quand je parle anglais moi? Pendant que j'y suis, j'ai tapé "fille blonde à capuche Bizarre Strasbourg" sur google, mais sans grande réponse. Je m'en doutais de toute façon, mais bon on ne sait jamais. Aller il est temps de Rentrer au chaud à l'appart. J'ai froid et cette fois pour de vrai.
Enfin chez moi. Dans ma petite demeure de 22 mètres carrés. À l'entrée je regarde toujours ce tableau de mes deux parents accroché au mur en face. Ils ont étaient assassinés il y a 3 ans un soir de noël alors qu'ils profitaient à deux de la soirée. On a jamais retrouvé le tueur. Et qu'est ce que j'aime ce bracelet sur le poignet de mon père. Il devait coûter une fortune. Cet enfoiré l'a volé. D'ailleurs il est bientôt minuit, je me rappelles déjà de mon dernier cadeau. La belle montre que je porte que maman m'a offerte. Bisous, reposer en paix. Je m'y suis habitué depuis et puis j'ai d'autre chats à fouetter maintenant.
Ah mon bon lit, tu m'avais manqué. Qui est tu jeune fille, je ne te laisserais pas gagner comme ça. Il n'y a rien de plus profond et fort que les efforts d'un garçon pour une fille. Mais ca ce n'est souvent qu'au début bien-sûr, avant qu'il ne l'a possède.
Il est temps de se mettre au boulot. Vu son look elle va surement sortir danser ce soir. Bien évidemment après minuit, si jamais elle a du retourner auprès de sa famille, si elle en a une. Où peut être que ce n'est qu'une étudiante d'ailleurs qui ne connais personne à Stras. Bref, restons focaliser sur le fait qu'elle sorte ce soir. Il faut que j'appelle Samy, il bosse dans une boite. Aller décroche décroche.

-oui Allô ?

-oui Allô, comment ca va mon pote?

-Mon pote ? Aller tu veux quoi encore ?

-Samy me vois pas comme ça ahah, tu sais mes parents et tout ça me rend triste.

-Bah tu m'appelles que pour ca en même temps. Et ne me fait même pas le coup des parents.
C'est pas faux mais bon.

-Ecoute, la c'est du sérieux.

-Comme toujours, c'est quelle conasse que tu veux encore impressionner? Et de toute façon je ne peux pas on va bientôt ouvrir la boîte et je suis en famille là.

-Non rien de tout ca cette fois, j'ai besoin que tu deviennes mon espion ce soir.

-Ton espion? c'est quoi ces conneries?

-Mec je t'expliquerais plus dans les détails, mais avertis moi si jamais tu vois dans ta boite une fille de 1m56 1m60, avec des bottines noires spéciales du genre flagrantes, un suit à capuche bleu nuit et des cheveux blonds dorées frappants dans ta boîte. Soit attentif, il se peut qu'elle retire son suit.

-Ca se voit que tu l'aime toi.

-Ta gueule, avertis moi quand t'auras vu du a peu près similaire.

-Ahah j'aime bien quand tu es comme ça Rayan.

-Alors?

-Ca marche tu peux compter sur moi, tu veux que je t'appel ou que je t'envois un message?

-Message c'est plus discret, j'ai affaire a du lourd.

-d'accord. Bleu nuit c'est ca ?

-Merci, oui c'est ca. Joyeux noël salut.

-Toi aussi, je te dis quoi.

Très bien ca c'est fait, mais qui me dit qu'elle ira dans cette boîte si elle sors? Ou dans une boîte tout court d'ailleurs? Non non non, il faut souvent croire en ces idées premières. Elle sortira en boîte, avec ou sans copines.
Je me suis mis à chercher toutes les grandes adresses de boîtes de nuit qui ouvrent ce soir dans le coin avec mon laptop. Et je les aient contactés.

-Bonsoir j'appelle bien au Night Club?

-bonsoir, oui en effet.

-Ecoute je sais que tu n'es qu'un employé qui répond aux appels et que tu es fauché mais, quand votre boîte ouvrira, assure moi juste de vérifier si ce profil de personnes est parmi vous. Fais moi confiance, tu seras très bien rémunérer.

-Quel est ce profil?

-donne ton numéro de téléphone pour la coordination.

Et le tour est joué. Je me suis retrouvé avec pleins de pseudo contact dans mon répertoire. De "Boite1" à "Boite4", c'est tellement simple de faire avaler n'importe quoi aux gens pour les avoirs à nos services, tant qu'il y a de l'argent en jeu.
Avec Samy en tout, j'ai 5 chances sur 6 de la trouver. Je me suis fait remballer au téléphone par une boite. C'est vrai que je n'est pas de chance mais je pense que ça va le faire sans elle.
Elle à intérêt a vouloir s'enjailler ce soir. Mais si elle change de tenu ? ou qu'elle ai prévu que je réagirais comme ça ? Et qu'elle habille comme je l'ai rencontré une de ses amies qui lui ressemble, si jamais elle en a une et qui a des vues sur moi je ne sais pas comment. C'est complètement ridicule. Je crois que je deviens vraiment parano. Mais ca ne serait pas impossible. Il ne me reste plus qu'à attendre patiemment le bon déroulement du plan. C'est le moment dans les films ou le méchant lâche son grand rire machiavélique sachant que les gentils sont prédisposés a se faire avoir. Échec et peut être mat ahah. Je vais t'avoir mon amour. Déjà mon amour ? Plutôt ma biche. Ca te rend quand même belle et désirée. Tu me rend fou n'empêche. Mais je kiffe cette sensation. Ca me donne envie de fumer. Tu impacte déjà ma santé dis donc. Heureusement que j'ai plusieurs briquet ici que tu ne peux pas voler. Cling, pfffff, ahhh. Ca y est, il est enfin minuit. Et je crois bien que mon cadeau c'est toi.

-TOC TOC TOC! Ding Dont Ding Donc !

-?! Qu'est ce que ?
Qui peut bien pouvoir frapper et sonner chez moi à cette heure? Et de cette manière en plus? En dirait que la tâche sera moins difficile que prévu. Non ça ne peux pas être toi, tu ne sais pas où j'habite. Mais qui ? Les bruits se sont estompés voir même complètement stoppés.
J'ai ouvert la porte avec un peu de peur. Il y avait juste une lettre bleu au bas de ma porte. Tiens au moins, quelqu'un a pensé à moi. On a du envoyé quelqu'un pour me l'a déposée, en tout cas cette personne est très furtive.

"Salut toi, retrouve moi au Living Room dans 30 minutes et désolé pour tout a l'heure. Je t'attend avec impatience :)" Signer "tu sais qui" accompagné d'un dessin d'un smiley qui tire la langue.

Au Living Room? C'est là que travails Samy. Désolé pour tout à l'heure? Le smiley? Je sais qui? C'est sûrement elle. En plus au bon endroit. Mon cœur palpite d'impatience tellement je veux te voir. Ne t'en fait pas, ce soir je serais surement au top de moi même. Je ne sais pas comment tu as fait pour connaître mon adresse mais ca n'a pas d'importance. Chemise blanche, pantalon noir, ceinture grise noir, souliers noir si bien cirés qu'ils rayonnaient, mon briquet, mes clopes et ma doudoune, c'est bon je suis prêt. La classe, je fais grave mature comme ça. Petit brossage de dents et une petite revue sur la coiffure, je peux enfin sortir.

-Samy, oublie tout ce que je t'ai dis précédemment et je suis en route pour la boîte, je vais boire sobrement ce soir.

-ah ouais déjà? Tu n'as pas duré longtemps ahah. La sobre attitude n'est pas encore faite pour toi Rayan et tu le sais ahah à tout à l'heure.

Il est toujours préférable de garder certaines choses secrètes. Je me demande pourquoi j'ai perdu mon temps a contacté des boîtes. J'aurais du être plus patients. Sérieusement Rayan tu peux faire mieux.

Il est bientôt l'heure du rendez-vous.
Dans la boîte? Filles, musique, alcool, jeu de lumières et danses sexy. Les gens semblent passer une bonne soirée. Je me suis rapproché du bar. C'est Samy qui s'en occupe.

-Yo

-Hé! T'en a mis du temps dis donc qu'est ce que tu foutais? Et puis t'es super classe putain.

-Rien j'étais dans les parages, j'analysais les meufs.

-Ah la je reconnais mon Rayan! Tiens enfile moi ça.

-J'avais dis sobre Samy.

-de quoi tu me parles, c'est noël, termine moi ça je t'ai dis.

-Ahah tu changeras jamais.

-Pourquoi changer? Et je dois te laisser, je dois m'occuper des clients.

-No problèmes.

Je me suis levé un temps, je marchais un peu avec mon verre. Il m'a mis trop d'alcool ce con. Et puis qu'est ce que tu fou cendrillon il est l'heure, je t'attend.
Soudain, une main tira ma chemise par derrière. Mon cœur se mis à battre directement. Enfin, elle est enfin là.

- Hey !

Je me suis retourné directement. Et c'est pas vrai, qui est ce que je vois?
Ashley mon ex que je viens de plaquer.

-Et merde.
Dis je doucement avec déception en regardant ailleurs.

-Ecoute Brayan, je suis désolé de t'avoir insulté tout a l'heure. Mais qu'est ce que tu veux, j'aime pas les ruptures. On a pas duré tout les deux et je sais que j'ai pu faire des erreurs mais s'il te plaît donne moi une autre chance.

J'étais tellement énervé que je n'entendais même plus ce qu'elle me disait. Je m'attendais a voir ma belle au long cheveux blonds mais je me retrouve avec des longs bruns.

-Rayan ? RaaYan ouhouu?

-Depuis quand est ce que tu met des smileys dans tes lettres Ashley? Putain j'aurais du m'en doutais.

-Mais on s'en fou de ça. Douter de quoi? L'essentiel C'est que tu sois venu.

-Ahah

-Pourquoi tu ris?

-La question c'est oui mais, venu pour qui?

-Écoute..

-Il n'y a pas de écoute Ashley et sache que tu n'as pas fait d'erreurs. Je ne t'aime pas c'est tout et tu le sais. Tu viens de me faire perdre du temps pour rien.

-Mais Rayan pourquoi tu es venu alors ?

-Ca ne te regarde pas. Bonne soirée. Et au passage, pas mal la robe.
J'ai déposé mon verre sur une table et je m'en suis allé.

-Mais attend.. C'est pour ce comportement que je t'aime Rayan...

Je me suis assis sur des escaliers pas loin de la boîte. Quelle perte de temps. Cling, pfffff J'aurais du m'en doutais n'empêche. J'ai laissé mes émotions prendre le dessus. Je suis assez bourré. Et je transpire avec la chaleur de la boîte. Mais avec la neige et le froid je risque bientôt de me presser de rentrer. C'est le moment ou la fille tant attendue croise le garçon au plus mal de sa forme, et ils se livrent a une longue discussion jusqu'au moment émouvant du baiser. Je crois que j'ai regardé trop de film. Pfffff, je n'en peux plus. Je suis fatigué et j'ai froid. Rayan ta pas finis de te plaindre sans déconner? Aller ferme la un peu.

-Mec t'es passé où ? M'envoya Samy.

-laisse tomber ca m'a saoulé

-Aller Ramène toi ! En plus il y a Ashley, elle c'est fait super belle et sexy.

Pitié ne me parle pas d'elle. Je n'ai pas répondu.

-Il n'y a pas de blonde dans la discothèque, désolé. Pour ma paye on procède comment ?
Message de "Boîte 3"

Je les avais complètement oublié. Quel fou pour espérer gagner quelque chose. Je l'ai directement bloqué. Il me reste encore 3 chances maintenant. Je n'ai plus qu'à attendre sagement la venu de mes SMS.
Ou je ferais mieux de rentrer au final. Pourquoi je ne l'ai tout simplement pas rattrapé quand j'en avais l'occasion. Et merde, j'aime pas ces moments de regrets futiles. Pfffff, ce qui est fait est fait. Sois patient maintenant. Et puis ce n'est qu'une fille au final, il y en a des milliers. Oui mais non c'est différent. De toute façon c'est toujours différent quand il s'agit de notre tête. Je crois que je vais retourner dans la boîte détendre un peu les nerfs. Et ça tombe bien:

-Mec tu n'imagines même pas ce qui est en train de se passer! Elles me Dherladelau !

Alala Samy, tu semble si bien entourait que tu en perds tes mots. J'arrive j'arrive ne t'inquiète pas.
En entrant, je le voyais sur un canapé avec 3 filles dont Ashley. Tous a moitié soul en dirait. On l'a apparemment remplacé au bar. Je me suis rapproché et pendant que je progressais vers eux, Ashley est montée sur lui et l'a embrassé férocement. Elle a sûrement du me voir pour essayer de me rendre jaloux. Mais sans grands effets, désolé Ashley. Samy ouvra les yeux un moment et s'interrompu directement en me voyant.

-Rayan dis donc! Que fais tu la? Je ne t'avais même pas vu.
Dit Ashley

-Désolé mec, je te jure que je ne comprends pas comment on en est arrivé là.

Samy si tu savais à quel point je n'en ai rien à foutre. Je n'ai rien dis pour installer de la culpabilité en lui. Qui sais, peut être que tu me seras encore d'une grande aide. Et je me suis dirigé vers le bar. J'ai pris place pour checker mes SMS.

-Rien à signaler. Désolé.
De "Boîte 1"

-Aucune ne correspond à vos critères désolé. On procède comment pour le paiement ?
De "Boîte 4"

Hmm il ne me reste plus qu'une seule chance. Aller j'espère que ca sera la bonne. Si non, je pense que je vais causer du tord à mon foie.
Finalement aucunes boites ne m'a données de réponses positives. Je les aient tous bloqués. Qu'est ce que tu croyais Rayan. La vie ce n'est pas un film. Si ça se trouve elle est juste en train de dormir paisiblement actuellement. Sans penser ne serais ce qu'un tout petit peu à moi. Au fond ca me chagrine un peu. Je sais ce qu'il me reste a faire maintenant.

-S'il vous plaît?!

-Que puis je pour vous monsieur?

-Un whisky coca et 6 shots de vodka pur.

-Tout de suite.

Je les ai enfilés un par un par, cul sec. Les effets m'ont envahis très rapidement. Je n'ai qu'une envie, oublier tout ce qui a pu se passer. J'ai des vertiges mais je me sens tellement bien. Je me suis rapprochait de la piste, mais on ne pouvait plus appeler ca de la danse tellement je gesticulais. Des filles se sont collées à moi. Elles m'embrassaient à tour de rôle en me caressant. Je n'arrivais plus à suivre tellement c'était rapide. Ashley en a profité pour me tiré vers une chambre isolée dans un coin de la boîte dont Samy disposais les clefs. Elle a sûrement dû l'amadouer et le laisser avec les autres filles. Elle ferma la porte tout en m'embrassant jusqu'au lit. Je l'a laissé faire parce que c'était bon au fond. Et j'en avais besoin pour me consoler. Elle était sexy ce soir. Elle balança ma doudoune sur une chaise, puis ma chemise et mon pantalon. Je fit de même avec sa robe et son soutif. Les pulsions était trop forte pour résister.

-Oh oui Rayan, j'avais besoin de ça..

Et on le fit, je ne pouvais pas terminer ma soirée sur un échec.
Elle me remercia, se rhabilla et s'en alla.

-Tu m'envois un message demain matin, mon petit bad boy. Bisous.

Tu peux toujours rêver. Je me suis redressé un peu. J'ai récupéré une clope et mon briquet dans les poches de ma doudoune. Cling cling, j'étais fasciné par la flamme tellement j'étais bourré. Pfffff, ah ça fait du bien. Et je l'ai rangé à sa place. Je suis resté un peu au lit jusqu'à m'endormir un petit moment.

03h48. Je me suis réveillé la tête en vrac et un peu lourde. Je me suis rhabillé tranquillement. Et je suis sortie de la chambre. Apparemment nous n'étions pas les seuls dans les environs. Deux filles s'embrassaient l'une sur l'autre ainsi qu'une fille et un gars juste à l'entrée de la chambre.
Ca ne m'intéressait pas plus que ça.
Je suis retourné vers le bar complètement décoiffé. Il y avait toujours du monde qui dansait et s'amuser visiblement. Je voyais Samy qui s'avançait vers moi en dandinant.

-Meccccc, tu devineraaas jamm..
Me dit-il avec des yeux grand ouverts juste avant que je ne le coupe.

-Non ça ira Samy, je vais rentrer j'en peux plus. Tu ferais mieux de faire de même à mon avis.

-heinnnn?

-C'est pas grave j'y vais.

Gros toxico. Rayan putain, c'est ton pote. T'a pas le droit de penser comme ça. Avec ce que j'ai bu en même temps.

Je suis sortis de la boîte. C'est à ce moment du film que la fille tant attendue entre en scène en interpellant le jeune garçon sans espoirs. Je crois bien que t'a regardé trop de film Rayan.

-Ah, Enfin sur la route pour rentrer. Avec ma petite clop...
Dis je, m'apprêtant à prendre mon briquet, interrompu par son absence.

Mon briquet ? Où est-il ? Impossible, ce n'est pas elle. Elle n'était pas la. Ashley? Décroche sale pute.

-Allô Rayan, t'a été rapide dis donc.

-Il est où?
-Comment ça?

-Mon briquet !!

-De quoi tu parles, et arrête de crier. Tu sais bien que je ne fume pas.

J'ai raccroché ce n'était pas elle voyons. Désolée de t'avoir insulté. Elle me rappela mais je ne faisais pas attention. J'ai fouillé complètement mes autres poche. Et merde, encore une feuille pliée. Je l'ai déplié le cœur qui battait à vitesse.

"Ashley ? Je suis déçu :( . J'aurais du aller en 《boite 6》 ahah. Et puis 6 shots Rayan. Heureusement que je t'empêche de fumer hihi. " signer "tu sais qui" avec un smiley qui tire la langue.

Je ne comprends plus rien. J'ai accouru dans la boîte.

-Oh! On ne passe pas, qu'est ce qu'il y a monsieur.
Dit un des deux videurs qui me bloquait le passage.

-j'étais là tout à l'heure, enfin vous m'avez vu rentrer et sortir 2 fois!

-Oui mais vous ne passerez pas! Vous n'êtes pas net.

Je n'ai rien dis un cour instant me mordant les lèvres, le regard ailleurs.

-Me fait pas chier!!
Dis je en entrant rapidement dans la boîte au moment ou il ne s'y attendait pas.

Ils m'ont poursuivit dans la boîte, je courais, je la cherchais. Je regardais de très près toutes les blondes possibles. Les gens paniquaient en me regardant. J'en bousculais certains, pour gagner du temps avec les vigils. Impossible de la trouver. Serait elle partit? Comment peut elle être au courant? Je suis confus, je suis perdu. Et puis je ne sais même pas à quoi elle ressemble en plus. Si ! Au fond, sur une chaise, près du bar. C'est bien son pull!. C'est elle oui, j'y suis presque!

-Eh capuche bleu!
Ais je crié en m'avançant vers elle mais la musique était trop forte.

-Ca y est on te tiens maintenant espèce de chenapan!

Attend, il vient vraiment de dire chenapan ou? Pas très crédible pour un videur. Mais il m'a quand même choppé n'empêche.

Et merde. Ce n'est pas possible, j'étais si près du but. C'est pas vrai, qu'est ce que je foutais à regarder ailleurs.

Il mon fouttu dehors. Avec 2 3 patates à la figure. J'ai le visage complètement amoché. Je dois prévenir Samy. Merde j'ai du le faire tomber dans la boîte.

-S'il vous plaît!, mon téléphone. Il est tombé à l'intérieur.

-Rentre chez toi si tu ne veux pas qu'on te tabasse sur place.
S'avança un videur.

Et merde...
Je suis donc pitoyablement rentré chez moi. Cette fois je ne vois pas de cas de film comme le mien ahah. Ta gueule, c'est vraiment pas le moment. Mais ca change de d'habitude, c'est cool. Sans déconner, ta vu ce que je fais pour toi? Je n'aurais pas penser le faire un jour. Et surtout pour une fille. Imagine que l'on se croise et que tu ne m'aime pas du tout? Je crois que je me suiciderais. Ou pas, je m'arrangerais pour faire tomber ton cœur. Je ne lâche rien, je vais te coincer tu vas voir.
De retour à l'appart avec deux gros hématomes à la figure. Ahah, dans le fond c'était marrant quand même. Mais en dirait bien qu'elle se paie ma tête.
Elle savait que j'allais rentrer j'en suis sur. Pourquoi ne sait-elle pas retournait? Pourquoi ne m'a t'elle pas cherché? Elle m'espionne et me le montre. C'est bizarre. Il y a quelque chose que je dois au mettre. La lettre, je ne comprends plus rien. C'est bien elle qui l'a écrite et non Ashley. Pourquoi n'était elle pas dans la boîte? Et pourquoi Ashley semblait ne pas être étonné quand je lui parlais de smiley? Humm je ne comprends pas, ça m'énerve. Et elle doit surement avoir récupérer mon téléphone, ça ne me correspond pas de le faire tomber comme ça. Elle aurait donc des complices? Non je ne penses pas.
J'étais juste devant la porte d'entrée, je pris le fix pour appeler mon téléphone.
Boîte vocal. Je m'y attendais de toute façon. J'appela Ashley, la fatigue me prenait petit à petit. Mais j'ai besoin de savoir.

-Allô?

-Tu veux quoi ?

-Ashley écoute, excuse moi.

-Je suis pas ta chienne.

Bip et elle raccrocha. C'est une blague? Incroyable, c'est la première fois qu'elle me raccroche au nez. Décidément j'ai vraiment pas de chance. Non, puis je rappela. Elle décrocha.

-Tu me raccroches au nez maintenant?

-...

-Ashley écoute, je suis vraiment désolé.

-Mouais, tu veux quoi ?

-Ashley, c'est vraiment toi?
C'était bien sa voix mais qu'elle est ce nouveau comportement?

-Tu ne reconnais plus ma voix?

-Si Ashl...

Bip. Elle raccrocha. Je rappela quand même. Elle décrocha encore.

- Ashley écoute...

-Je vais écouter combien de fois avec toi?

On rigola tout les deux en même temps ahah, c'est vrai que c'était drôle.

-Non mais plus sérieusement Ashley. Déjà excuse moi mais.

-Mais?

-Tu m'as bien envoyé une lettre non ?

-Je t'ai fait une belle lettre rouge, ou j'y ai mis mon amour et mon temps. Tu ne m'as quasi pas regardé et pourtant tu es venu. Qu'est ce qu'il y a, je n'étais pas assez belle à ton goût? Mais j'ai bien aimé la fin.

Comment ça rouge ?

-Rouge ?

-Oui rouge, bah tu l'as lu non ?

-Oui oui mais attend je me pose juste la question, j'étais tellement surpris que je me disait juste comment à tu fais pour me l'amener?

Ashley n'a pas besoin que je lui en dise plus.

-Ta voisine. Elle est passée pas loin de chez moi.

Comment ça ma voisine ?
-Ma voisine? Comment est-ce possible? Détails moi un peu les choses s'il te plaît.

-Ouh tu dis s'il te plaît.

-dépêche toi.

-D'accord d'accord. Et bien je suis sortit me demandant comment j'allais te l'amener. Je l'ai croisée et en me voyant elle m'a proposée si tout allais bien. Je lui ai expliqué et elle m'a demandée pour qui était la lettre. Je lui ai dis ton nom et elle m'a dit que oui tu étais son voisin et en preuve elle m'a dit ton adresse et que tu lui avais montré le sms où je t'avais traitée de salaud. Du coup j'ai eu confiance. D'ailleurs tu ne m'avais jamais dis que tu avais une voisine avec autant d'intimité.

Tout simplement parce que je n'ai pas une telle voisine idiote. Je n'arrivais même pas à le croire. Quel coup de maître.

-Tu avais la lettre avec toi quand elle te parlait?

-Oui oui ! Et puis penda...

Bip j'ai raccroché. Normal qu'elle t'ai donné mon adresse si elle pouvait la voir sur la lettre. Je suis vraiment pas sympas avec Ashley n'empêche. Elle me rappela, mais on avait plus rien à se dire de toute façon. Je l'a laissé en attente. Tu m'as raccroché au nez tout de même, à toi de prendre cette fois.
Je me suis dirigé vers ma chambre. Et quelque chose n'allait pas. Ma fenêtre était ouverte, ce qui était bizarre. Je ne l'a laisse jamais ouverte d'habitude.
Non tu n'as pas ? Je me suis mis à ouvrir tout mes placards, là où je planquais mes briquets. Tous sans exception, ont disparus. Je n'en revenais toujours pas. Le fameux papier plié se trouver au pied du lit.
Je me suis précipité dessus. Je ne ressentais plus aucune fatigue.

"Échec et mat hihi. Prochaine fois, ferme correctement ta fenêtre :). Merci pour les briquets. Retourne à l'entrée tu comprendras mieux ;)" Signer "tu sais qui", avec le même smiley.

Ça ne devient plus aussi drôle que ça. Là c'est carrément de la violation de domicile. Mais au fond je l'aime encore plus avec tout ça. Mais ça ne sens pas bon. j'ai foncé vers l'entrée analysant tout espace. Et voilà, je ne voyais plus le tableau de mes parents. Comment veux tu que je le regarde si Il n'est plus là. C'est sûrement pour cela que je ne me suis pas arrêté pour une fois. Mais il y a quelque chose sur la table juste en bas, à côté. Je me suis avancé lentement, la peur et le stress me pris rapidement. Je n'arrive pas le croire. C'est le bracelet de mon père ! Je suis tombé effrayer. Je dois appeler la police ! Non, si, non peut être qu'elle l’a acheté ? oui ça doit être ca. Et pourquoi attendre tout ce temps hein ? Mais il paraît vieux quand même, si sa se trouve je suis le prochain sur la liste. Avec ses hihi et ses smileys de psychopathe. Putain ! Oulala, reprends tes esprits, reprends tes esprits. Ça ne peut pas être toi n'est ce pas ? Pourtant sa expliquerai beaucoup de choses n'empêche. Non non non, je refuse d'y croire. Mais les preuves sont la voyons. À quoi tu joues bordel ! Doucement, calme toi.
Dans tout les cas, ce n'est pas le moment de se faire remarquer par les flics si je veux en savoir plus. Il faut que je sois prudent. Je sais que tu me prends mes briquets maintenant. Demain tu seras sûrement en train de m'espionner quand j'en achèterais un. Attend de voir, tu ne perds rien pour attendre.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,