Très très courtsTrès très courts
Très très courts

Le lézard

Manon L.

Il ne bougeait pas. J'aurais juré qu'il me narguait, qu'il attendait la moindre occasion, le moindre regard détourné, le moindre mouvement de ma part pour se cacher, ou encore pour me grimpe... [+]

Très très courts

Déferlante

Dona

Comme une gifle qui l'aurait frappée d'un coup et l'aurait étourdie.
Et puis, le silence.
L'univers s'est fermé. Les gens, les voitures, la ville ont disparu. Elle n'a plus rien entendu. Mais... [+]

Très très courts

Nada

Annabel Seynave-

Ils l'ont appelée Nada.
« Nada ? C'est "rien", en espagnol, pense l'institutrice le jour de la rentrée. Mais, se reprend-elle, certainement, en arabe, ce n'est pas péjoratif... »... [+]