Légende de mer

il y a
1 min
168
lectures
10
Qualifié
Je suis veilleuse à la proue d'une barque de verre.
Je laboure l'onde qui ne dort jamais.
Les griffes du noroît ne me blessent guère
Tandis que je prie le rosaire des funestes nuages
Qui m'enrivagent à tous les cieux.
Ma course exileuse doit me mener toujours
Au-delà de l'obscur, à l'entrée du hors-monde,
Loin des grondants chiens de mer.
On dit que j'ai mille lèvres pour mille suppliques
Aux archanges qui se détournent à ma vue.
J'implore leur pardon sous la rage des tempêtes.
Ma souffrance a la splendeur d'une brise docile
Soudainement grandie en orage.
Je trône à la pointe des crocs de la vague,
De son humeur capricante et scélérate,
Pour tenir en respect les démons redoutables
Surgis des enfers du sépulcre mouvant.
Je suis veilleuse à la proue d'un esquif
Auquel même les étoiles mentent,
Le déroutant des voies plus apaisées.
Jetée en pâture à l'océan rudoyeur,
Je scrute d'un œil propitiatoire toute l'immensité.
Mon peu de vivre est dans la seule écume tendre
Qui s'échappe des flots fulminants
Et meurt sur la grève de mes hanches de bois.
10

Un petit mot pour l'auteur ? 9 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de JL DRANEM
JL DRANEM · il y a
Je découvre cette légende... une figure de proue qui affronte la mer jusqu'au naufrage !
Image de Bruno Monnier
Bruno Monnier · il y a
Que de chemin parcourus ... le souvenir des poèmes que tu m’écrivaient me reviens.✨😉✨💫
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
De belles images pour des vers très forts et très "visuels".
Image de Bruno R
Bruno R · il y a
Une figure de proue qui semble vouée à se briser l'âme aux mauvaises mers.
Image de Eric H
Eric H · il y a
J'aime bien vos groupes de mots que l'usage ne réunit pas souvent. Ils créent en douceur des petites brisures à l'intérieur du poème et au travers desquelles l'imagination peut fuir et s'émanciper.
Me concernant, un petit bémol pour 'rudoyeur' qui rudoie l'oreille, je trouve.
Merci

Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Une forme originale qui donne vie au frêle esquif puis au vaisseau d'envergure ♫
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Ecriture sortie des flots mythiques . Neptune l'eût trouvé à son goût.
je l'entends rugir au gré de vos mots " grondants ".
et la légende que vous racontez n'en est que plus puissante.

Image de JAC B
JAC B · il y a
De très belles images dans ce poème sans rimes et sans métrique qui pourtant trouve son rythme dans la force des mots. Juste que "propitiatoire"fait un peu pédant (ce n'est que mon avis). N'empêche c'est travaillé. J'aime bien " Je suis veilleuse à la proue d'un esquif auquel même les étoiles mentent", "On dit que j'ai mille lèvres pour mille suppliques aux archanges qui se détournent à ma vue." et " meurt sur la grève de mes hanches de bois." Une réussite. Je like avec plaisir.
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
De belles images, jusqu'aux hanches de bois, le clou du poème, j'aime beaucoup ce texte !

Vous aimerez aussi !