La porte

il y a
1 min
808
lectures
245
Finaliste
Jury
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Un poème empli de mystères. La porte s’impose comme une présence, peut-être est-ce la métaphore d’un monde intime, des sentiments du

Lire la suite

Revenu à l'écriture il y a quatre ans, après quelques chansons à l'adolescence puis quarante ans de rien. Mon plus grand plaisir ? Avoir partagé les rires des spectateurs dans une salle où ... [+]

Image de Grand Prix - Hiver 2022
Image de Poèmes

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

La porte s'est remise à battre

Elle s'ouvre quand la nuit fuit
Que mes yeux dépolis se tournent
Ne fixent plus le noir autour
Mais se noient dans le vide au fond

Elle s'est ouverte sans bruit
Peut-être sous le souffle
D'une phrase non prononcée

Je savais, résigné
Ne pas l'avoir fermée

Elle bat tout doucement
Comme un cœur malade
Hésitant
Mais son vacarme bientôt
Couvrira les bruits autour
La solitude des nuits
Et la tromperie des jours

Elle viendra effacer les paysages tranquilles
Troubler les traits sereins des visages familiers
Suggérer les chemins qui mènent jusqu'à elle
M'attirer hors du vide
Pour découvrir son rien

Je vois mieux les détails
J'ai dû m'approcher
Et je crois que derrière
Une lumière
Vient de s'allumer
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Un poème empli de mystères. La porte s’impose comme une présence, peut-être est-ce la métaphore d’un monde intime, des sentiments du

Lire la suite
245

Un petit mot pour l'auteur ? 152 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Serena Davis
Serena Davis · il y a
Sublime. Je l'ai lu d'une traite, sans respirer. Bravo !
Image de Jean-Louis Blanguerin
Image de Kruz BATEk Louya
Kruz BATEk Louya · il y a
C'est immensément plaisir !
Image de Athénaïs Grave
Athénaïs Grave · il y a
Très beaux poèmes. Et qui est très bien fini. Pas étonnant qu'il est été parmi les finalistes.
Image de Jean-Louis Blanguerin
Jean-Louis Blanguerin · il y a
Merci Athénaïs, ça me touche !
Image de La Nif
La Nif · il y a
J'ai adoré ce poème d'une grande force. Ses images. Dommage de vous découvrir sur le tard. Mais je vais lire tous vos textes.
Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Jolie symbolique ♫
Image de Jean-Louis Blanguerin
Jean-Louis Blanguerin · il y a
Merci Rigolote Amie Créative !
Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
merci du compliment ♫ Hihi, vous entrez dans la partie ? Attention Phil Bottle a beaucoup d'avance ☺☺☺
Image de Jean-Louis Blanguerin
Jean-Louis Blanguerin · il y a
Oh God me préserve de vouloir lutter contre Phil, je ne suis pas aussi suicidaire !
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
Trop contente, Jean-Louis de vous relire et bravooo !
Image de Jean-Louis Blanguerin
Jean-Louis Blanguerin · il y a
Pardon Viviane, j'étais passé à côté de votre commentaire !
Merci beaucoup !!!!!

Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
Pas grave ! Joli week end, Jean-Louis ...
Image de Hélène Grasser
Hélène Grasser · il y a
Magnifique poème. Chacun sentira sa propre porte battre à la lecture de votre poème.
Image de Jean-Louis Blanguerin
Jean-Louis Blanguerin · il y a
Merci Hélène, c'est tout à fait ça...
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Félicitations !
Image de Jean-Louis Blanguerin
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Un poème empreint de mystère qui nous conte une porte qui bat, pulse au rythme des battements de son cœur, vibre, ondule au gré du vent, du courant de ses pensées. Une porte qui porte en elle tout le poids de ses peurs, ses doutes, ses points d'interrogation et ses désirs aussi ; une porte dérobée qui le conduit au cœur de son Moi intérieur ; un sas, une porte d’entrée ou de sortie, une porte ouverte, fermée ou entrebâillée, une porte-fenêtre qui s’ouvre vers un ailleurs, le propulse vers un autre horizon où fleurissent des champs de possibles. Une porte de communication, un passage entre deux mondes, va t-il franchir le pas ou résister à la tentation… derrière la porte, brille une lumière qui l’attire tel un papillon de nuit, en vertu de quoi je dis avec Eluard :

"La nuit n’est jamais complète.
Il y a toujours puisque je le dis,
Puisque je l’affirme,
Au bout du chagrin,
une fenêtre ouverte,
une fenêtre éclairée.
Il y a toujours un rêve qui veille,
désir à combler,
faim à satisfaire,
un cœur généreux,
une main tendue,
une main ouverte,
des yeux attentifs,
une vie : la vie à se partager."

Que cette porte vous porte bonheur !

Image de Jean-Louis Blanguerin
Jean-Louis Blanguerin · il y a
Je ne connaissais pas
Alors... juste merci !

Image de Medulla Oblongata
Medulla Oblongata · il y a
Très forte impression à la lecture de ce poème vibrant, une puissante force d'évocation dans une langue simple, c'est une réussite ! Mes voix enthousiastes
Image de Jean-Louis Blanguerin
Jean-Louis Blanguerin · il y a
Et mon merci sincère...

Vous aimerez aussi !