Autrefois, ailleurs

il y a
1 min
7
lectures
1

Benoît Demonty est né le 4 février 1974, 74 ans jour pour jour après Jacques Prévert, qu’il révère. Il a publié dernièrement "La longue nuit de l'humanité" aux Editions Empaj.

Café des Deux Magots,
Ton visage de face,
La ligne de ton dos
Renvoyée par la glace
Tu passes, comme une caresse,
La main dans tes cheveux
Je cherche à qui s'adressent
Tes mots affectueux


Et soudain... tout me revient
Soudain tes mains sur mes yeux
Tes baisers aussitôt
Les caresses de tes doigts
Légers comme un pinceau
Comme un pinceau

Tout me ramène ailleurs
Les mots que tes lèvres, ailleurs
Portaient autrefois, ailleurs


Café des Deux Magots,
Ta nuque dans la glace
Tu enfiles ton manteau
Le serveur débarrasse

J'ai peur que tu t'en ailles
Avant de me revoir
Et que nos retrouvailles
Aient une échappatoire


Et soudain... tout me revient
Les villes que nos pas
Ont traversé émus
Nos baisers sous les toits
Une fois le soir venu
Le soir venu

Tout me rappelle ailleurs
Les mots que ta bouche, ailleurs
Portaient autrefois, ailleurs


Je vais vers le comptoir
Sans que tu te retournes
Toujours dans le miroir
Ton portrait se détourne

Et soudain...
Et soudain ton regard
Qui se pose sur moi
Tu es si belle ce soir
Je m'avance vers toi

Mais d'un geste de main
Tu me dis d'arrêter
Et tu t'en vas au loin
Sans te retourner

Sans plus te retourner

Et soudain tout me revient...
1

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de JAC B
JAC B · il y a
J'aime bien ce petit poème qui pose sur un reflet des réminiscences. Merci Benoît.
Image de Benoît Demonty
Benoît Demonty · il y a
Merci aussi pour votre lecture et votre commentaire