Retour à la terre

il y a
1 min
23
lectures
0
Assis en surplomb sur un rocher, il contemplait la rivière. L'eau était haute et verte, son lit s'était gorgé des dernières pluies. Un doux soleil séchait les feuilles mortes. L'eau s'évaporait emportant avec elle dans les airs une forte odeur d'humus. Il la respirait à plein poumon. Il sentait la chaleur du soleil sur sa peau, il entendait le bruissement de l'eau, les pas furtifs de la vie autour de lui. Dans la lumière blanche du matin, il sentit que le moment était venu. Il était prêt. Il embrassa une dernière fois la richesse qui s'offrait à lui, se leva et rentra chez lui.

À table il ne dit mot, ce n'était pas son habitude, mais il souriait doucement, les yeux pleins d'amour. À la fin du repas, il partit seul, sans un adieu. Ils comprendraient. Il s'enfonça dans la forêt. Après plusieurs heures de marche, il atteint la source de la rivière. C'était un petit lac au milieu duquel se trouvait une île.
Sur la rive, il se dépouilla de tous ses vêtements un à un. Puis il s'enfonça dans l'eau avec recueillement, en la priant de l'admettre en elle et de le purifier. Au fur et à mesure qu'il avançait, il sentait ses poumons se libérer, le poids sur ses épaules s'estomper, son cœur et son esprit s'apaiser. Il nageait sans effort porté par l'eau cristalline. Quand il arriva sur la petite île, il était en paix. Le vent caressait sa peau nue, l'herbe et les cailloux accompagnaient ses pieds vers le cœur de l'îlot. Ses cheveux longs gouttaient dans son dos, laissant au sol la trace fugace de son passage. Il atteignit le centre où l'herbe était dense et odorante. Empli de sérénité, il s'étendit au sol, comme le firent ses aïeux.

Il ferma les yeux et son corps, peu à peu, s'enfonça dans la terre. Progressivement, il s'infusa en elle, chaque particule de son corps se diluant dans le sein maternel, son esprit en pleine expansion recouvrant tout jusqu'à s'unir et à ne former plus qu'un avec Elle.

Tu es né de la Terre, tu retourneras à la Terre. Et elle, pleine d'amour, te recevra, prête à te porter une nouvelle fois.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,