4 lectures

0

La nuit est déjà tombée, on ne distingue même plus les montagnes lorsqu’on regarde par la fenêtre du chalet. Le feu crépite dans la cheminée, ça fait du bien de sentir cette chaleur envahir la pièce. Nous sommes le 24 décembre, il est bientôt minuit. Je débouche une bouteille de champagne pour nous servir une coupe et les souvenirs de cette merveilleuse journée me reviennent en mémoire. Je souris en lui tendant son verre. Nous trinquons. Puis, il attrape ma main, me fait tourner et m’attire contre lui. J’aime lorsqu’il me fait danser. La musique envahit la pièce à son tour. Je sens ses mains glisser le long de mon corps, je l’embrasse sensuellement. J’ai envie de lui, qu’on ne fasse plus qu’un auprès du feu. Je commence à déboutonner sa chemise, il m’embrasse dans le cou. Sa main se glisse sous ma robe.

« Je crois que tu n’en auras plus besoin » dit-il, un sourire en coin.

Je laisse glisser ma culotte sur le sol, puis le reste. Il fait de même avec ses vêtements. On se retrouve enfin nus, l’un en face de l’autre. Je m’allonge sur les tapis doux au coin du feu. Il me rejoint, sa tête entre mes jambes. Je soupir de plaisir. Je ferme les yeux et sens la chaleur de son souffle caresser mon corps, et ses mains remonter le long de mon ventre jusqu’à mes seins, et sa langue me faire atteindre l’orgasme. Je l’attire jusqu’à moi, il me pénètre. Sa langue retrouve la mienne. Nos respirations s’accélèrent tout comme ses mouvements. Les positions s’enchaînent, je me retrouve cambrée, à quatre pattes, devant ce feu de cheminée. Puis sur lui, ondulant mon corps contre le sien, prête à l’entendre hurler de plaisir. Il jouit. La musique continue de tourner et le feu de crépiter dans la cheminée. Ses mains caressent mes fesses, je l’embrasse avant de m’allonger sur le tapis. Il me rejoint.

« Joyeux Noël » chuchote-t-il en me caressant les cheveux.
« Joyeux Noël » répondis-je en me blottissant dans ses bras.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,