Schwartzman — Thiem / RG 2020

il y a
2 min
7
lectures
0
Les deux hommes qui pénètrent sur le central de RG ce jour traversent une période faste de leur carrière. Thiem, récent vainqueur de l'US Open, son premier tournoi du Grand Chelem, numéro trois mondial, double finaliste, est sur le papier le favori. Il mène d'ailleurs six victoires à deux contre son adversaire du jour. Mais en face de lui, Diego Schwartzman est à sa place. Récent finaliste à Rome, où il ne s'est incliné que face au Djoker, il est notamment venu à bout, lors de son parcours italien, du maître ès terre battue, Rafael Nadal en personne. Le 16ème mondial, qui n'a jusqu'alors pas perdu un set, n'est donc pas le premier venu.

Les débats commencent tambour battant. Services-volées, amorties, les deux joueurs se montrent impériaux sur leur engagement respectif. Une guerre de position s'engage petit à petit autour de la diagonale revers. À la puissance autrichienne s'oppose la résilience argentine. C'est bien simple, Schwartzman est partout, et se montre impossible à déborder. Il résiste aux revers bombés de Thiem qui cherche à le faire reculer à tout prix. L'Autrichien réalise le premier break, mais il est imité par son adversaire dans la foulée. Les deux hommes parviennent ensuite à tenir leur engagement jusqu'au tie-break. Impérial dans ce dernier, Schwartzman le remporte 7 points à 1.

Thiem se remet en selle dès le début de la manche suivante en breakant le premier. L'argentin conserve néanmoins son esprit combattif, et n'abandonne rien. Il parvient à pousser Thiem à la faute, et à revenir à 3/3. Thiem traverse l'un des rares passages à vide de la soirée. Il paye peut-être le match en cinq sets disputé au tour précédent contre Hugo Gaston. Mais lui aussi est un combattant. Le neuvième jeu de cette seconde manche est à lui seul un condensé de ce match : plus de 15 minutes, des balles de breaks écartées, des marathons de fonds de court, sous la pluie et le vent qui décident d'ajouter une dimension encore plus épique à ce duel. Schwartzman s'en sort. Si l'autrichien semble plus touché physiquement, c'est pourtant lui qui fait le break deux jeux plus tard, avant d'égaliser à un set partout.

L'intensité du match ne faiblit pas. Les deux combattant, physiquement déjà bien entamés, perdent en lucidité dans les moments-clés. Ils concèdent tour à tour leurs services. Diego Schwartzman se retrouve le premier en position de conclure le set, à 5/3, mais s'effondre alors complètement, ne parvenant à achever un adversaire qui semblait sur le point de flancher. Pire, il le remet en selle par de nombreuses fautes directes, et lui permet de remporter cette manche dans un nouveau tie-break. 7/6 Thiem.

Dans la tête de n'importe quel joueur, avoir raté tant d'occasions face à un joueur du calibre de Thiem, et se retrouver mené deux sets à un après trois heures d'une lutte aussi intense aurait précipité sa chute. Mais Diego Schwartzman n'est décidément pas du même bois que les autres. Il s'en veut, cela se voit, mais il connaît un moment exceptionnel dans une période qui ne l'est pas moins ; il prend du plaisir sur le court, et cela se voit aussi. Il reste souriant, et se remet à l'ouvrage avec son inébranlable volonté. Les points dantesques s'enchaînent. L'argentin prend l'avantage le premier, obtient trois balles de sets à 5/4, mais ne parvient à les convertir. S'il peut s'en vouloir sur les deux premières, la troisième est sauvée par un coup droit en bout de course monumental de Thiem. Les deux joueurs nous offrent un troisième tie-break dans ce match d'anthologie. Au bout du suspense, il égalise à deux manches partout. Rien n'est fait.

En réalité, les dés sont jetés. Thiem est usé. Schwartzman ? Il vient d'entrer sur le court, non ? Thiem parvient à donner le change pendant les 4 premiers jeux, puis s'effondre. Il ne se qualifiera pas aujourd'hui pour sa cinquième demi-finale de Grand Chelem. Au terme d'un match exceptionnel, Schwartzman se qualifie lui pour sa première à ce niveau. Son prochain adversaire pourrait être l'ogre Rafael Nadal. Nul doute qu'il aurait faim de vengeance...
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !