Rien qu'une danse

il y a
2 min
76
lectures
6

Mon plus grand bonheur est de partager et de faire plaisir. J'écris des nouvelles, des poèmes et des romans. Vous pouvez également aller à http://laurenceducos.wordpress.com, blog et photos Mon  [+]

Tu m’invites à danser ? Juste envie de te sentir plus proche. Comme dans un de mes rêves. Tu l’entends la musique ? Celle que jouent nos deux corps ? C’est idiot. Tu es belle ce soir, dis moi. Merci Monsieur. C’est pour toi.
Quand j’ai mis cette robe, j’ai pensé à toi. Quand j’ai lissé mes cheveux, j’ai aussi pensé à toi. Qu’est ce qui te plairait le plus...Si on n’avait pas autant de monde autour de nous, je répondrais à ton compliment différemment. Non, en vérité tu ne veux pas savoir ce que je ferai. Comment ? Tu insistes ? J’attraperai ta bouche et l’encerclerai avec mes lèvres. Ma langue viendrait fouiller et accrocher la tienne. Les faire valser toutes les deux. Je dis quoi ? Rien, rien. J’écoute la musique. J’écoute notre symphonie. Parce que tu vois nos deux corps, ils jouent un morceau sublime. Multiples instruments parfaitement en accord. Pas besoin de chef d’orchestre, ils gèrent si bien. Faut juste enlever leur cerveau et les laisser aller. A l’instinct. L’attraction ? Si j’y crois ? C’est pas normal, je sais, je sais. On n’a pas vraiment le choix, ne crois tu pas ?
Serre plus ton bras, ma taille se dérobe. Tiens moi contre toi. Je vais approcher mon visage du tien. Tu ne diras rien, s’il te plait. Juste mélanger nos respirations. Pour voir. Ma bouche va frôler ton cou. Je n’aurai pas fait exprès. Enfin, si. Un peu. Laissons les autres nous regarder. On est beaux. Tes pas ralentissent soudain. Tu veux arrêter ? Ah...Moi j’ai envie de danser encore. Encore. La chanson va finir. Tant pis, on continue. Faisons semblant de ne pas avoir entendu. Personne ne viendra nous séparer. On sait bien faire semblant. On fera comme les enfants «  pour de faux ». Allez, pour de faux, on danse encore. On écoute la musique et on danse. La gêne est autour de nous, oublions les.
J’aime ton parfum. Tu veux l’imprégner sur mon corps ? J’abuse ??? Non...Un peu...Un précipice sous nos pieds. Cette tension, j’en peux plus. Colle toi à moi. Mes seins ont besoin de sentir ton torse même à travers nos vêtements. Juste pour voir s’ils s’entendent. Juste pour sentir ma poitrine durcir. Tu me trouves vulgaire ? Tu es gêné, je le sens...Les autres ? Ferme les yeux. Clos ton regard à la lumière. Rejoins moi. Tu vois mieux à présent ? C’est bon, n’est ce pas ? Ta main large à cheval sur ma taille et le haut de mes fesses. Descends juste un peu. Tu vois, je me cambre aussi. Mes narines n’en peuvent plus de ton odeur. Et si je t’embrassais ? Tu t’éloignerais ou tu me laisserais faire ?
Je sais, je suis folle. Attends j’ai la tête qui tourne. Je vais la poser contre ton épaule. Tu me protègeras ? Oh, non ne poses pas ta bouche sur ma joue ! Je ne suis pas ta sœur ni même ton amie.
Nos bassins se sont vite reconnus. Ils bougent et se déhanchent hors du rythme. Musique à eux. Garde les yeux fermés. Voyage
avec moi. Tu les vois les steppes de Mongolie ? Tu les respires les fleurs de tiaré ? Et les tams tams africains, tu les entends vibrer ? Bientôt nos pieds vont s’enfoncer dans le sable. Nos corps vont fondre dans la lave. On s’embrasse pas encore. On se consume pourtant. Pourtant. Ma main va plonger dans tes cheveux. Juste à la nuque. Légère pression. Je sens une vague de frissons qui descend jusqu’à tes fesses. Spasmes sur ta colonne vertébrale. Mais tu gémis ? Oui, oui, laisses toi aller s’il te plait. On doit à présent nous prendre pour un couple d’amoureux. La musique ? Je m’en fous ! Je m’affranchis de tout. Je ne te lâche pas. C’est trop bon. Ça fait combien de temps qu’on s’épie ? Combien de regards ? Combien de ces yeux qui se baissent incapables de soutenir l’attraction ?
Oui c’est vrai....un incendie....On fait comment ? Bientôt la lumière va se rallumer. On va ouvrir nos yeux sur leur nuit. Je ne vais pas te suivre dans un coin sombre. C’est sale et moche. J’ai envie de luxure avec toi. Envie de prendre soin de nous. Nous. Nous. Pas tout à fait nous. Poser mes mains sur ton torse nu. Embrasser chaque centimètre. Laisser mes seins pointer vers toi. Reprendre la danse sans rien autour.
Allez, emmène moi valser....Prends moi vite, doucement. N’en parlons plus. Laissons nos envies converser. Un petit bavardage, rien qu’un joli bavardage.
Allez, viens, on va juste danser...Encore.

6
6

Un petit mot pour l'auteur ? 6 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
j'ai suivi le pas, je me suis laissée porter par la danse de vos mots
Image de Klelia
Klelia · il y a
Un tour de piste qui en dit long...
Image de Sophie Copinne
Sophie Copinne · il y a
quelle belle danse !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Merci pour ce bel instant de réflexion, j'aime.
Image de Laurence Marino Ducos
Laurence Marino Ducos · il y a
Merci....
Image de Elisa Tixen
Elisa Tixen · il y a
Encore et encore ! Quelle jolie danse textuelle, merci pour le partage :)

Vous aimerez aussi !