Remember

il y a
3 min
1669
lectures
151
Lauréat
Jury
Recommandé

"Je suis doué d'une sensibilité absurde, ce qui érafle les autres, me déchire." Flaubert, correspondance  [+]

Image de Printemps 2015
« Le souvenir se nourrit du regret qui nous enchaîne à ceux que nous ne pouvons plus faire revivre » (Norman Manea)


C’était pourtant un jour comme un autre. Comme des tas d’autres. Même pas bancal. Tout simplement banal.
Aucune alerte. Aucun pressentiment. Aucun rêve prémonitoire. Aucun pincement. L’estomac intact.
Je n’ai rien décelé. Rien vu venir. Rien n’a accroché. Rien n’a cloché. Un jour sans fausse note.
Ou presque.

Le réveil a sonné. Un matin brumeux. Comme la veille. Et comme la veille de la veille.
Ni plus ni moins.
Course après la montre. Je me suis levée, j’ai fait le café, la petite a pleuré. On a déjeuné. Mentalement, j’ai défié le temps. Vite, très vite, j’ai gesticulé partout, j’ai brassé de l’air.
Comme si ma vie en dépendait.
Comme si, à l’échelle de l’humanité, ça pouvait avoir quelconque importance.
Comme tous les matins.

J’ai déposé la petite moitié de nous à l’école. Je l’ai embrassée sur le front.
Mes yeux se sont perdus, dans l’horizon des lignes blanches.
Comme tous les jours.

Je n’ai même pas pensé à toi. Pas une seconde. Pas un instant.
J’avais perdu la partie, j’étais à la bourre.

J’ai mis le clignotant. J’ai pris la sortie 24.1. J’ai garé la voiture. Machinalement, je suis passée devant l’antre de toutes mes inquiétudes du moment, la badgeuse. J’ai salué mes collègues. Comme si tout allait bien.
D’ailleurs, tout allait bien.

Rendez-vous 1. Rendez-vous 2. Pause-cigarette. Je me suis vautrée dans les banalités échangées, autour de la machine à café. Rendez-vous 3. Rendez-vous 4. Toujours rien. Toujours bien.

À midi, un sandwich vite avalé, dans le brouhaha de la salle de pause. Les « bips-bips » du micro-ondes ont interrompu le grand débat lancé sur l’histoire d’amour improbable de Jean, trente ans, célibataire endurci, et de Ginette, Parisienne seule et désespérée, en quête de passion et de vert pâturage.

L’après-midi s’est à son tour écoulé. Sans heurt, sans encombre, sans imprévu. À écouter de parfaits inconnus me conter un peu d’eux-mêmes entre les quatre murs rassurants de mon bureau sans fenêtre. Même l’informatique a bien fonctionné, ce jour-là.

Tranquillement, je suis repassée à 17 h 03 devant la badgeuse. J’ai souhaité une bonne soirée à la femme de ménage, qui s’activait dans le couloir. Je suis remontée dans la voiture. Mon téléphone a vibré dans ma poche. Une fois, deux fois, trois fois. Pas le temps de répondre, je devais coûte que coûte éviter les bouchons.
Maudite heure de pointe.

J’ai fait une halte au bureau de tabac qui fait l’angle. En double file, il n’y avait pas de place. D’une main, j’ai saisi mon portable, qui ne cessait de vibrer, de l’autre, j’ai continué à fouiller dans le capharnaüm de mon portefeuille, à la recherche de mon billet de vingt euros. Il était caché quelque part, entre les tickets de caisse, les cartes de fidélité de magasins qui avaient mis la clé sous la porte depuis longtemps et d’autres objets douteux et non identifiés.

J’ai répondu à l’appel, distraitement. Sans nervosité. Sans appréhension.

J’ai répondu comme à n’importe quel autre appel. Mais cet appel, il n’était pas comme les autres. Comme aucun autre. Cet appel-là, il a tout fait voler en éclats. Le quotidien, ses problèmes débiles, stériles, mon agenda sans queue ni tête, nos engueulades absurdes, nos chimères et mes certitudes. Il a arrêté le temps. Nos futilités me sont revenues en pleine figure. Le choc de la claque m’a creusé les joues. Un rappel à l’ordre, imprévu, de l’infiniment grand, à l’infiniment petit. À l’infiniment minable. À l’infiniment médiocre.

Ce jour-là, le destin m’a fait un doigt d’honneur.
La grande faucheuse s’est jouée de nous.
J’ai vécu l’impossible, l’indicible, l’inconcevable : la fin. La fin du monde. La fin de notre monde. Les éléments se sont déchaînés. Séisme. Dévastation à l’échelle interne. Mon ciel s’est décroché, mon sol a tremblé. Le grand vertige. Béance. Précipice. Je suis tombée. Je crois que j’ai hurlé. Je suis restée paralysée, la gueule à terre, complètement sonnée.
Ni morte ni vivante.
K.O.

Quand tu as foutu le camp, sans me prévenir, tout a foutu le camp.
Ma peine à jamais écrite au marqueur, indélébile.
Et puis, il y a cette question, qui s’est frayé un chemin, dans les méandres du peu d’esprit qui me restait. Sournoisement, elle s’est infiltrée, engouffrée, m’a hantée. Elle a fini par me posséder. Le jour. La nuit. Les yeux fixés sur le plafond, pendant des heures.
Dans un trou noir. Je me suis sentie aspirée.
J’ai eu beau chercher. Rassembler les bribes, tenter de les recoller.
Comme un puzzle. Mais il manque des bouts.
Ma mémoire a flanché.
J’ai oublié l’essentiel.
J’ai fini avec un sparadrap de fortune, scotché à même le cœur.
À me raconter des histoires, à tenir debout.
Mais encore aujourd’hui… la main tremblante, en te déposant ces fleurs…
Ça m’obsède.
M’enchaîne.
À nous.
À toi.
En boucle.
Comme si le bouton repeat était bloqué.
Cassé.
Et je me demande, jour après jour, quels sont les derniers mots qu’on a bien pu se dire…
Inlassablement, je revis cette journée.
Je voudrais pouvoir la modifier.
Je voudrais juste pouvoir changer…
La fin.

Recommandé
151

Un petit mot pour l'auteur ? 226 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
J'aime ce texte déchirant. Nous ne prenons pas soin de ce qui nous fait vivre réellement et après... Il est trop tard... Et c'est encore plus douloureux... Merci pour cet écrit
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci pour vos lectures Camille...
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
C'est le hasard qui m'a fait passer devant ce texte .
Pourquoi celui-là alors que je voulais lire un de vos textes ?
Peut-être parce qu’on parle aussi de mort dans le texte que vous venez de lire sur ma page .

Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Ça déroule à toute vitesse, comme une journée dans sa routine. Sauf que. Et le temps s'arrête et le souffle aussi. Rien n'est dit vraiment, mais la pression de l'événement fait mesurer sa nature et son étendue. Avec au final, la culpabilité inévitable des derniers mots de trop ou de moins. Bravo.
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup pour ce gentil mot Paul...
Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
C'est vraiment bien vu et bien décrit, compliments !
Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
Je découvre votre texte un peu tard, Ce chemin que l'on suit répétitif, et l'inconnu qui un jour fait tout basculer...
Image de Didier Poussin
Image de Arlo G
Arlo G · il y a
J'étais passé à coté de votre excellent TTC et je vote avec un peu de retard. A L'AIR DU TEMPS d'Arlo est en finale du grand prix été poésie 2017. Je vous invite à voyager à travers sa lecture et à le soutenir si vous l'appréciez. Merci à vous et bonne soirée. Cordialement, Arlo
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci Arlo. Bonne soirée à vous...
Image de SandraB
SandraB · il y a
Quelle merveilleuse écriture ! Vos textes me touchent énormément...
Image de Déborah Locatelli
Image de France
France · il y a
Quel beau rappel à l'ordre !
Image de Adais
Adais · il y a
Dans le labyrinthe de la vie on oublie souvent l'essentiel votre texte nous y ramène ....les mots me manquent pour vous signifier toute mon appréciation. Bravo .
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup Adais d'être passé lire mes mots...Bonne soirée à vous.
Image de Dizac
Dizac · il y a
Vertigineux. C'est le mot qui me vient au coeur et à l'esprit. Quel talent. ..
Image de Elena Lmr
Elena Lmr · il y a
Tes mots sonnent juste. Juste en tout : juste en journées de boulot répétitives, juste en l'amour infini dans "la moitié de nous", juste en douleur et juste à montrer qu'on peut être amoureux dans l'habitude. C'est beau et c'est délicat. Bravo et merci poir cette histoire d'amour brisée.
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup pour ce gentil commentaire Elena. Bonne journée.
Image de Catalina Gimenez
Catalina Gimenez · il y a
Beau texte Déborah... Ton univers est intéressant... Bravo!
Image de Emma M
Emma M · il y a
Je veux écrire un commentaire, mais voilà... trop touchée pour trouver mes mots. Vraiment atteinte par votre texte. Je comprends que vous ayez été lauréate...
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup Emma. C'est un commentaire qui me touche en tout cas. ..
Image de Emma M
Emma M · il y a
En fait je ne l'ai pas vécu directement. (Ouf) C'est la mort, très subite et inattendue de mon beau-frère que cela a réveillé ... j'etais juste la tante, celle qui a géré les mômes en attendant le terrible verdict. Vos mots ont réveillé ce moment très traumatique...
Mais les mots sont faits pour ça. Quand ils sont beaux comme les vôtres cela aide à la fameuse catharsis dont je ne comprenais rien ado au lycée.

Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Désolée quand même d'avoir réveillé ces moments difficiles. ...
Image de Emma M
Emma M · il y a
Pas obligée de lire ! Faut pas être désolée...
Image de Déborah Locatelli
Image de JPM
JPM · il y a
Je découvre encore...
ça m'obsède
M'enchaîne
A nous
A toi
Bien vu....
A nous

Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci JPM..A très bientôt.
Image de Amandine B.
Amandine B. · il y a
Touchée, coulée.
Bravo, et surtout merci, j'en ai pris plein les yeux avec tes textes ce matin.

Image de MademoiseLLe
MademoiseLLe · il y a
Une petite explosion de sentiments et de larmes à l'état pur... Tellement beau et juste, pas un mot de faux!
Image de Déborah Locatelli
Image de André Page
André Page · il y a
Ouf, quel écho... tout résonne en moi bien sûr... trop... un jour qui commence comme les autres... et qui peut hanter toute une vie... en tout cas bravo d'en avoir fait une œuvre d'art, c'est une mince consolation sans doute mais un peu comme une revanche sur le sort, si l'on peut dire que le sort existe... après ce ne sont que questions, questions questions... sans réponses mais celle d'écrire. Ce texte est vivant lui, il est magnifique et fort, je suis heureux qu'il ait été apprécié à sa juste valeur! Merci Déborah pour cet écho du passé qui traverse le présent, la vie n'est qu'émotions...
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Un grand merci André...
Image de Orense d'Ailly
Orense d'Ailly · il y a
...c'est juste parfait.
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci pour ce commentaire...C'est loin d'être parfait, mais en tout cas qu'il vous plaise me touche sincèrement... bientôt.
Image de Alixone
Alixone · il y a
Je découvre votre texte un peu trop tard mais je suis contente de trouver des styles comme le vôtre qui me plaise vraiment !!! +1
Image de Chloé
Chloé · il y a
Très émouvant :,)
Je suis nouvelle dans cette communauté et j'aimerais bien que tu lises mon petit texte. Ton avis m'intéresse et je suis ouverte à toutes les critiques. Si mon écrit te plais, n'hésite pas à voter. Merci d'avance ;) http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/le-nouveau-presque-parfait

Image de Aline Fernandez
Aline Fernandez · il y a
J'aime votre texte, il est douloureux et juste
Image de Déborah Locatelli
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Merci à Short Edition version papier de me faire découvrir votre texte, qui m'avait échappé. Cette évocation nerveuse, rageuse, désespérée d'une rupture incompréhensible (à moins que la routine, peut-être, mais on ne part pas sans explications) m'a accroché par son style. Pour ma part, j'ai dépeint les difficultés de la vie à deux dans deux nouvelles, que vous aimerez peut-être : "Querelle d'amoureux" (http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/querelle-d-amoureux) et "Le tas d'os et la grenouille éclatée" (http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/le-tas-d-os-et-la-grenouille-eclatee).
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup Guy de ce gentil commentaire. Je vais passer vous lire avec plaisir.
Image de Didier Larepe
Didier Larepe · il y a
Je ne découvre que maintenant, le prix est fini mais pas le poids de votre texte, le poids de ce qu'il contient. Votre texte. Je vote quand même, jamais trop tard. Vous pouvez aussi lire ou découvrir mes écrits sur Short bien sûr (http://short-edition.com/auteur/j-m-dv ) et me retrouver sur ma page facebook (https://www.facebook.com/pages/Didier-Larepe/1401575680163820) dans l’attente de la parution de mon roman « Ma vie dans les bras de la mort ». A bientôt.
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci Didier. Je vais lire vos écrits avec plaisir. A bientôt. :-)
Image de LouYsa Carabine
LouYsa Carabine · il y a
Je comprends comment nos univers se sont rencontrés... Larmes aux yeux, je ne sais plus quoi dire.
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Oh non, ne pleurez pas....
Image de LouYsa Carabine
LouYsa Carabine · il y a
Rire et pleurer, les deux versants des sentiments les plus forts... Je ne veux pas me censurer cela! ;-)
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Je viens seulement de lire votre texte, Nadia, et j'en sors les larmes aux yeux. Au moment du concours de printemps, j'étais un petit nouveau, je n'avais présenté qu'un poème et j'avais fort à faire à lire ceux avec qui j'étais en concurrence. Les félicitations dans les commentaires ci-dessous (auxquelles j'ajoute les miennes) sont amplement méritées. Vous avez un talent fou ! Je clique sur J'aime.
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci Jean, c'est très gentil d'être passé me lire. Votre commentaire me touche...
Image de Jonathan Lévêque
Jonathan Lévêque · il y a
J'avais déjà voté mais pas commenté, et en lisant Hors-saison je retombe ici et je lis une deuxième fois. Félicitations pour cette victoire c'est très mérité
Image de Maud Garnier
Maud Garnier · il y a
Bravo, je suis contente pour toi Nadia ! :-)
Image de Déborah Locatelli
Image de Louyse Larie
Louyse Larie · il y a
BRAVO Nadia !
Image de Déborah Locatelli
Image de Arielle Maidon
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Un grand merci Qualsevol...:-)
Image de Joelle Teillet
Image de Déborah Locatelli
Image de Michèle Harmand
Michèle Harmand · il y a
Très contente que ce texte ait été primé. Encore bravo, Nadia :)
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup Lila...C'est vraiment gentil.
Image de Sébastien Broucke
Sébastien Broucke · il y a
MAGNIFIQUE !!!! Toutes mes félicitations ! C'est une joie sincère que la mienne de savoir que tu es lauréate. BRAVO Nadia...
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci Sébastien. Je regrette que ton talent ne soit pas reconnu cette fois-ci.....A bientôt. ..
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Félicitations Nadia !
Heureuse pour toi :o)

Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Coucou Izzie. Merci beaucoup!
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
BRAVO ! Je balançais ...Entre les 2, le jury a choisi ☺☺☺ Tiens, je vais me réconcilier avec lui ...
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci Miraje...Désolée pour ta belle islandaise....A bientôt.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Pour Nadia : HIP, HIP, HIP, HOURRA ! On s'en souviendra de Remember. Bravo et bonne continuation.
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup Elodie...! J'espère relire tes nouveaux poèmes très bientôt. ..:-)
Image de Claudel
Claudel · il y a
Félicitations !
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci Claudel, et félicitations à toi! :-)
Image de Cerise R.
Cerise R. · il y a
C'est un prix mérité Nadia, Bravo!
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup Cerise. Tu as vu le résultat des poèmes. ..? ;-)
Image de Michel Dréan
Michel Dréan · il y a
J'avais voté, donc je suis comblé de te voir éditée Nadia. Bravo, c'est mérité !
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup Michel...désolée pour "Delphine", au plaisir de te/vous, on ne sait plus...lire. :-)
Image de Michel Dréan
Michel Dréan · il y a
Te, ce sera beaucoup plus simple et sympa. pour Delphine pas grave, il faut aussi que ça tourne !
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Et ce n'est que partie remise...;-)
Image de Marie Dauvers
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup Marie.
Image de Cannelle
Cannelle · il y a
Bravo Nadia. ton texte était dans mes choix
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci Cannelle. J'avais lu, apprécié et voté pour ton TTC et ta nouvelle...Ce n'est que partie remise, c'est certain. A bientôt.
Image de François Duvernois
François Duvernois · il y a
Bravo Nadia pour ce prix mérité.
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci François, pour ton soutien et tes commentaires toujours bienveillants. Je suis désolée pour "embrasement", que j'avais vraiment apprécié. A bientôt.
Image de Eowyn Tflingueuse
Eowyn Tflingueuse · il y a
Bravo, tout simplement
Image de Déborah Locatelli
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
bravo Nadia pour ton texte et ta place de lauréate - j'avais voté pour lui !
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup Libellaisne. Et bravo à toi...!
Image de François Duvernois
François Duvernois · il y a
Félicitations Nadia pour votre place de lauréate. Votre texte le mérite.
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup François. ..J'ai l'impression que des commentaires disparaissent. ..et ne reçois plus les notifications...étrange...
Image de J.M Capu
J.M Capu · il y a
J'aime toujours .
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci Ragondin. Contente qu'il te plaise toujours...:-)
Image de Firefly
Firefly · il y a
Je n'ai pas grand chose à dire, je trouve ce texte vraiment bon et c'est le premier que j'apprécie au point de voter ! Je suis plutôt difficile, alors bravo !PS : je viens tout juste de m'inscrire sur ce site, pourriez vous passer sur le premier texte que je poste ici, si cela ne vous dérange pas ? Voici le lien, si vous êtes intéressée ^^ http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/journal-d-amour
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Bien sûr Firefly, je vais passer...
Image de Dorothey Moine
Dorothey Moine · il y a
Je l'en souviens de ce texte maintenant ! +1
et encore :
+1
Vous pouvez également découvrir mon poème en finale:
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/assise-sur-le-lac

Image de Coralie
Coralie · il y a
Bonheur précaire, soudaineté de la mort...vous le décrivez si bien que j'en ai des frissons.
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci Coralie pour ce très gentil commentaire, je m'excuse il m'avait échappé...A bientôt.
Image de Maud Garnier
Maud Garnier · il y a
je découvre ton texte, et ne peut que valider, la routine, qui nous touche tous, tous les jours, et puis soudain !....
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci Maud. Je vais passer sur ta page dès que possible. A très bientôt.
Image de Michèle Harmand
Image de Déborah Locatelli
Image de Eowyn Tflingueuse
Eowyn Tflingueuse · il y a
Récit puissant qui m'a rappelé quelques vers du poème de Baudelaire L'Horloge :"Remember! Souviens-toi, prodigue! Esto membre ! .....les minutes , mortel folâtre, sont des gangues..." Je vote.
Je te propose à l'occasion la lecture de ma nouvelle intitulée Oggi.

Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Bonjour Eowyn. Merci pour ce très (trop?) gentil commentaire. Je vais passer bien sûr. A bientôt.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Une histoire qui nous rappelle la précarité du bonheur. Un texte magnifique tout comme vos "Montagnes russes " juste à côté.
Une seule question: pourquoi ce titre en anglais ? La langue de Molière était-elle insuffisante pour exprimer l'idée de se souvenir ? Ou est-ce une réminiscence d'Edgar Poe ? C'est loin, je ne sais plus si c'est de lui, ce titre... C'était juste pour chercher la petite bête car j'ai adoré vous lire !!

Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Bonsoir Fred. C'est vrai, le titre aurait pu être en français. Je suis étonnée que personne avant vous n'ait posé la question. Je ne sais plus non plus concernant Edgar Poe, en réalité ma réponse n'en sera pas vraiment une, le titre du TTC s'est un peu imposé à moi après l'avoir terminé. Je n'ai pas d'explication plus aboutie que celle-ci malheureusement....Merci pour votre commentaire, étant novice dans l'écriture, les échanges avec d'autres auteurs tels que vous sont toujours très enrichissants, et me permettent de davantage m'interroger sur mon écriture qui est plutôt impulsive pour le moment. Bonne soirée.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Bonsoir Nadia, merci pour votre réponse. Eowyn plus haut nous dit que c'est Baudelaire qui a employé ce mot Remember dans un poème. Cela explique mon association d'idées car Baudelaire a traduit Edgar Poe :-)
Peut-être cette idée de titre vous est-elle venue par affinités d'esprit avec ce poète.
Ah j'ai oublié de vous dire : si vous êtes nouvelle sur le site je vous invite à visiter ma page avec de nouvelles œuvres en "tandem"
http://short-edition.com/auteur/fredorthez

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
J'ai été très sensible à la manière d'exprimer le quotidien, la routine, la peur du retard qui mettent en retrait les sentiments et les êtres chers ... jusqu'au jour où le destin nous rappelle les vraies priorités.
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci Sacha, je suis très heureuse si mes quelques lignes ont su quelque part vous toucher. Très bonne soirée à vous.
Image de Zalma Solange Schneider
Zalma Solange Schneider · il y a
Un beau rythme, dans ce texte... une écriture forte...
Mon vote !

Image de Déborah Locatelli
Image de Mirgar Dudou
Mirgar Dudou · il y a
Le quotidien qui nous avale et le drame qui nous pulvérise! C'est très finement observé...C'est même plus que ça...Bravo! +1
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Oui le quotidien, dans lequel on s'agite, on vit, on survit, et parfois, on s'oublie...Merci beaucoup Mirgar. A bientôt.
Image de Olivier Jacquemin
Olivier Jacquemin · il y a
juché sur le cheval à bascule de la vie on vogue sur ses ondulations jusqu'à en être désarçonné...on doit ensuite trouver le moyen de se réconfort thé ;o)http://short-edition.com/oeuvre/poetik/le-the-a-l-epine-de-rose
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Je vais cliquer sur le lien pour tenter de me reconfort thé...;-)
Image de Edualc
Edualc · il y a
Nos vies sont sur des rails, on s'engourdit on ..."popote" et puis c'est le drame, impensable, inattendu...heureusement il reste "la moitié de nous deux"! L'écriture est parfaite. +1. Dans un tout autre genre vous aimerez peut-être ma nouvelle "Le Prince insouciant"?...
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup Edualc. Je vais passer découvrir ce prince avec plaisir...
Image de Jihème
Jihème · il y a
Belle plume. Beau texte. Mon vote pour tenter de vous faire remonter un peu dans la hiérarchie qui consacre pas mal de fadeur (juste mon avis, certes)
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup Jihème pour ce gentil commentaire! Sinon la place dans le classement, ce n'est pas le plus important. Ne partageant pas mes TTC sur facebook, ni Twitter, je sais que je pars battue d'avance... ;-)
Image de A.A.
A.A. · il y a
pffiou, pfffou, la claque. Deux temps, trois mouvements. Un bon texte est un texte qui laisse à penser ensuite. Je pense encore. Donc
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci...Merci...Merci..Et bonne réflexion alors...:-)
Image de Camille
Camille · il y a
Belle écriture transpirante d'émotion... Je vote !
Image de Déborah Locatelli
Image de Murielle
Murielle · il y a
Bravo, on retrouve ton style d'écriture, ta griffe!+1
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Ma griffe! Lol Tant que je ne mors pas, ça va! ;-) De nouveau un grand merci Limeur! A bientôt!
Image de Eric D.G.
Eric D.G. · il y a
beau texte Nadia ...+1
Image de Déborah Locatelli
Image de Philshycat
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci Philshycat. Je vais passer lire...
Image de Philshycat
Image de Cannelle
Cannelle · il y a
Très beau texte Nadia, que je redécouvre. Je dépose avec plaisir un 39ème pétale sur le coeur de la narratrice.
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Un grand merci Cannelle...Ça m'encourage. A bientôt.
Image de Lucille Blay
Lucille Blay · il y a
Un jour sans fin ??? Génial, j'adore ce sujet, et vous l'avez très bien raconté ! +1.Venez me voir en finale aussi si vous voulez : http://short-edition.com/oeuvre/strips/entre-argent-et-passion-mon-coeur-balance
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Un souvenir douloureux, qui s'accroche...Merci encore.
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Je confirme ♥♥♥ !
Image de Déborah Locatelli
Image de Zot
Zot · il y a
Mon re-vote pour votre joli court !
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci Zot. Tu peux me tutoyer, je ne suis pas si vieille. ..;-)
Image de Zot
Zot · il y a
Je n'en doute pas ! ^^ Mais politesse oblige, simplement. Ca marche. ;)
Je t'invite à lire --> http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/monsieur-ariski

Image de Déborah Locatelli
Image de Arielle Maidon
Arielle Maidon · il y a
Dès la première phrase, " c'était pourtant un jour comme un autre ", on est sous tension, on attend le drame. Belle écriture claquante et efficace: j'aime. Je vote.
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup Qualsevol. Je suis contente si ce TTC vous a plu. A bientôt.
Image de F. Chironimo
F. Chironimo · il y a
je vote, et pose une question: "Rassembler les brides, tenter de les recoller." les "brides" ou les "bribes"? coquille?
de toute façon, c'est génial. bonne chance pour la finale.
merci de faire un petit tour par ici:http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/quai-des-indes

Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Ah oui c'est une belle coquille, merci Chironimo, je ne m'en étais absolument pas aperçue... Je passe faire un "petit" tour avec plaisir.
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Eh bien Nadia !
Deux textes en finale !
Tu m'impressionnes
Bravo à toi
Bonne chance :o)

Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Étonnant, pas impressionnant! Merci beaucoup Izzie. A bientôt.
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Pourtant, je le suis.
Encore bravo Nadia :o)

Image de Marie Dauvers
Marie Dauvers · il y a
Très bien écrit, un rythme efficace qui martèle notre coeur. Bravo Nadia !
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci Marie. C'est très gentil d'être passée me lire...A bientôt.
Image de Charlotte Brb
Charlotte Brb · il y a
J'aime vraiment beaucoup ce texte, tout comme ta plume qui est absolument magnifique!Si tu as un peu de temps, n'hésite pas à venir jeter un coup d’œil et à donner ton avis. Je suis très loin de ton niveau mais un avis (même négatif) m'aidera à évoluer.
http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/maman-t-attend En tout cas encore merci! Il est vraiment très rare qu'un texte me fasse cet effet là alors BRAVO!

Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup Charlotte. C'est moi qui te remercie de m'avoir lu Je vais passer te lire avec plaisir.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Une journée banale où rien ne laisse présager le pire. Une journée qui va tout changer, qui va tout emporter. Tes mots sont des uppercuts Nadia, ils frappent fort et toujours au bon endroit. Gros coup de cœur pour ce texte.
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup Elodie, ça me touche sincèrement, d'autant plus de te part, qui écrit si bien, et dont l'univers me semble assez proche du mien. Et je t'interdit de dire que tu commentes lamentablement, c'est absolument carrément totalement faux! Un énorme merci. ..Bonne soirée. A bientôt.
Image de Olivier Vetter
Olivier Vetter · il y a
Les mauvaises nouvelles marquent le temps.
On se souvient de tout
+1

Image de Samuel Bogaert
Samuel Bogaert · il y a
je re+1 bonne chance!
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup Semnel!
Image de Nicolas Juliam
Nicolas Juliam · il y a
mon vote aussi pour l'émotion de celui-ci (malgré ma préférence pour tes montagnes russes...) bonne chance.
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Encore merci Nicolas. Moi aussi je préfère les montagnes russes...
Image de Michel Dréan
Michel Dréan · il y a
Nadia, j'aime cette façon d'écrire. Mon vote enthousiaste.
Et M... pour la finale.

Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup Michel...
Image de François Duvernois
François Duvernois · il y a
Confirmation de mon premier vote, Nadia, pour ce très beau texte.
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci François. Merci beaucoup...
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
je ne t'avais pas lu, quel choc, quelle écriture Nadia, j'ai des frissons ! quelle claque bravo et merci pour cette surprise très chouette de toi dans tes mots si forts -- mon vote enthousiaste
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Encore un grand merci..
Image de Joelle Teillet
Image de Déborah Locatelli
Image de Madeleine Duval
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Un grand merci Madeleine.. Au plaisir de te lire.
Image de Cerise R.
Cerise R. · il y a
Je n'oublie pas que vous avez été ma 1ère abonnée quand j'ai atterri sur cette planète... Félicitations pour cette place en finale, amplement méritée. L'écriture est juste, nerveuse et précise. Elle porte une histoire banale racontée de façon singulière. La forme donne le rythme et les respirations nécessaires pour encaisser la charge émotionnelle. Cette "fin" est peut-être un beau début... Je vote pour ça aussi.
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci Cerise! Votre commentaire me touche vraiment beaucoup. J'ai voté car j'ai aimé votre plume, au plaisir de vous lire à nouveau... Encore merci!
Image de Sébastien Broucke
Sébastien Broucke · il y a
Alors, je ne l'avais pas dit ?... Bravo !
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Je, tu, il, nous, vous...!
Image de Bertrand Pigeon
Bertrand Pigeon · il y a
coucou Nadia
bravo pour ta finale
un revote^^
+1

Image de Déborah Locatelli
Image de Bertrand Pigeon
Bertrand Pigeon · il y a
Bonjour Nadia
"une belle journée"
ma nouvelle BD est en ligne
et en compet
http://short-edition.com/oeuvre/strips/une-belle-journee-6 à bientôt^^

Image de J.M Capu
J.M Capu · il y a
Un très beau texte sur ces évènements qui , cassant le flot du quotidien , nous enfoncent d'un coup la tête dans l'eau , parfois pour longtemps .
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Très juste. Merci. ..
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Rapidité du quotidien, stylistiquement parfaitement rendue, rythme saccadé de la journée, enchainement, la vague n'en sera que plus puissante. Bravo.
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup Axane..
Image de Cristel D
Cristel D · il y a
Un appel qui change tout... cette chose que l'on redoute... un texte qui rend bien ce moment
Image de Déborah Locatelli
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
J'aime beaucoup ce texte il est très réussi bravo!Et je me permet de vous inviter à découvrir le mien, en vous remerciant.http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/6000
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci Flow. Je vais passer vous lire.. :-)
Image de Marie Lacroix-Pesce
Marie Lacroix-Pesce · il y a
Des mots qui déchirent et touchent la cible en plein cœur, BRAVO!
+1

Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup Pascaline! C'est votre commentaire qui me touche..
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Superbe. ! Et cette écriture heurtée qui renforce le rythme, comme une pulsation.... Un vrai coup de ♥♥♥
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci Miraje. Ça me touche beaucoup. :-)
Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Quel style époustouflant et quelle sensibilité et quelle magnifique façon d'exprimer des sentiments très forts.
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup Plotine, ce commentaire me touche sincèrement. ..
Image de Florent Naud
Florent Naud · il y a
Très grosse claque. L'écriture est très précise et restitue à merveille les bribes de pensées que l'on peut avoir dans un moment pareil. Juste des mots, mais qui prennent alors tout leur sens et qui donnent un côté poétique à la restitution de la narratrice. C'est également très fort de bâtir un récit sur le souvenir sans en évoquer un seul. Et peut-on rêver meilleure chute que celle-ci : La fin ? Bravo.
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup Florent de ton commentaire gentil et très avisé. Ça m'encourage! A bientôt sur Short. :-)
Image de Nicolas Juliam
Nicolas Juliam · il y a
Douloureusement superbe, terriblement efficace, je te confirme que j'aime ta façon de poser les mots. A bientôt Nadia.
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup Nicolas d'être passé par là. J'espère lire bientôt un nouveau TTC ou poème de toi. A bientôt!
Image de Cannelle
Cannelle · il y a
Après la vacuité du début, son tragique quotidien, vient le drame auquel on se prépare : accélération du rythme et le paroxysme de la souffrance jusqu'à la sidération. Beau texte, 19ème vote
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Un grand merci pour votre commentaire, et votre vote.
Image de Michel Dréan
Michel Dréan · il y a
Bon, comment dire Nadia ? Waooouuuhhh ! Oui c'est exactement ça : Waooouuuhhh !!! Un texte terriblement efficace.
Bravo et mon vote !

Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup Michel! C'est moi qui veux dire "waouuuh!" après avoir lu votre commentaire! :-)
Image de Michèle Harmand
Michèle Harmand · il y a
Un texte qui nous laisse pantelant. Bravo Nadia ! :)
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup Lila d'être de nouveau passée me lire! :-)
Image de Zot
Zot · il y a
Joli ! On est d'abord fouetté par la piètre banalité puis on reste scotché par le rythme saccadé et on se prend une sympathique claque pour terminer. Mon vote.
Zot.

Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup Zot pour votre très gentil commentaire..:-)
Image de Joelle Teillet
Joelle Teillet · il y a
Bien vu et décrit avec simplicité. . +1
Image de Déborah Locatelli
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Waouh ! Nadia j'adore !
C'est fort, c'est terriblement triste, terriblement terrible, terriblement, terriblement...
Le néant après une vie que l'on croyait vide ?
C'est là qu'on prend conscience que la vie n'est pas vide et qu'elle peut avoir le sens qu'on souhaite lui donner.
Quel style tu as ! Ah, je suis fan ! :o)

Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Izzie...Tes commentaires sont toujours terriblement, terriblement, terriblement, terriblement...bienveillants et gentils! Un grand merci! J'en perds mes mots...merci et à bientôt.:-)
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Nadia, c'est juste que ta plume est terriblement, terriblement, terriblement terriblement bien aiguisée !
J'aime, j'aime, j'aime !
Ça sent bon la finale tout ça !
J'ai croisé les doigts des mains et des pieds pour te porter bonheur ! ... Euh, c'est quand la finale ? Je dois tenir combien de jours ? Aaargh ! Vivement ! Ça pique un peu quand je marche... ;o))))

Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Mdr Izzie!!! Je n'ai aucune idée de la date de la finale, mais je doute que la position soit confortable! Je ne voudrais pas que tu te retrouves avec des doigts ou des orteils en moins! En tout cas merci, tu m'as bien fais marrer! ;-)
Image de Isabelle Lambin
Image de Audrey Braguer
Audrey Braguer · il y a
Merci Nadia, j'en pleure! C'est un texte si fort dans le fond et dans la forme! J'espère que ce texte va remporter le prix car il le mérite amplement. Je n'ai pas été aussi touchée depuis un bon moment déjà. Merci et bravo!
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Oh ba non, ne pleurez pas! Merci infiniment pour votre commentaire, ça me touche énormément. Un grand merci!
Image de François Duvernois
François Duvernois · il y a
Quel rythme, le rythme de la vie, de la poésie. On est vraiment plongé dans le texte, cette histoire on la vit. Mon vote.
Si vous avez un peu de temps, j'aimerais avoir vos impressions sur : http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/embrasement-2

Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci François. Il me semble avoir déjà lu et apprécié votre texte....je vais de ce pas vérifier. Bonne journée!
Image de François Duvernois
François Duvernois · il y a
C'est le précédent que vous avez lu "Poussière de pierre". Bonne soirée.
Image de Eva Dayer
Eva Dayer · il y a
Beau texte . Un rythme qui colle à la banalité du quotidien jusqu'au drame ...+1
Image de Déborah Locatelli
Image de Samuel Bogaert
Samuel Bogaert · il y a
Euh... que dire... je reste scotché ! Bravo. Votre texte se lit très facilement, le rythme est rapide comme la plupart des journées de travail. C'est efficace et percutant. +1
Image de Bertrand Pigeon
Bertrand Pigeon · il y a
salut Nadia
te voilà de retour et ça fait mal
toutes les habitudes et les petits détail d'un quotidien
qui tourne à la routine
sont balayés
par une rupture qui arrive sans prévenir
comme un choc électrique
du coup ,il ne reste rien
que le souvenir qui tourne en boucle
d'une journée si banale et au final
si mémorable^^
+1

Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Coucou Bertrand! Merci d'être passé me lire à nouveau, je ne me lasse pas de tes commentaires! J'ai vu que "nouveau départ" avait pris un sacré bon départ dans la compétition! Au plaisir de découvrir tes nouvelles planches! A bientôt.
Image de Bertrand Pigeon
Bertrand Pigeon · il y a
hello Nadia*
"les griffes du chat"
est arrivée en compet été
à bientôt^^

Image de Bertrand Pigeon
Bertrand Pigeon · il y a
coucou Nadia
je termine "les griffes du chat"
pour la compet actuelle
une BD bien nerveuse^^

Image de Mephiavel
Mephiavel · il y a
Bravo, Nadia ! Mon vote...
Image de Sébastien Broucke
Sébastien Broucke · il y a
Enfin vous relire !!!! Merci.
J'aime vraiment toujours autant, voire plus, votre manière si habile d'agencer les mots et les idées.
J'adore ce soin que vous mettez à bousculer ce lecteur qui ne sait pas où vous l'emmenez.
Évidemment c'est triste, et alors ?!
Faire du beau avec de la peine, c'est plus grand que facile.
Alors bravo, Nadia. Bravo et félicitations...
Bonne chance pour la suite.
Vivement votre prochain texte....

Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci merci merci..;-) Au plaisir de vous lire...
Image de Sébastien Broucke
Sébastien Broucke · il y a
J'ai deux textes en attente depuis plus de trois semaines, il faut attendre encore un peu... Encore toutes mes félicitations !!!!
Image de Trissia Lepopnav
Trissia Lepopnav · il y a
Excellent ! Me rappelle l'écriture et l'univers d'Olivier Adam ( Goncourt de la Nouvelle : Passer l'Hiver) avec un rythme différent. Bravo. +1
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Quel commentaire élogieux! Je suis très surprise mais heureuse si mon texte a pu vous toucher. .Merci beaucoup. :-)
Image de Sophie Copinne
Sophie Copinne · il y a
Sans voix tellement je suis émue après cette lecture. Merci Nadia!
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
C'est moi qui reste sans voix avec ce si gentil commentaire...Merci Sofifee. Au plaisir de te lire à nouveau.:-)
Image de Sophie Copinne
Sophie Copinne · il y a
Je vais ã la pêche aux votes Nadia, pour mon poème de la matinale qui vient de perdre sa place.... Si ça vous tente de la soutenir, elle s'appelle Nawel mon héroïne!
Image de Bef
Bef · il y a
Un morceau de vie, une vie en morceaux... quelle claque, belle écriture saccadée, franche, tranchante et pourtant fluide. +1
Image de Déborah Locatelli
Déborah Locatelli · il y a
Merci beaucoup Bef, ça me touche sincèrement. A bientôt sur Short.:-)

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Les baskets d'Anatole

Farida Johnson

Lorsque Anatole me proposa d’emménager dans sa maison ardéchoise, je dis oui. Sans réfléchir. Après tout n’était-ce pas ce dont nous avions rêvé tous les deux tout au long de nuits sans... [+]