Image de Déborah Locatelli

Déborah Locatelli

"Je suis doué d'une sensibilité absurde, ce qui érafle les autres, me déchire."
Flaubert, correspondance.

667 abonnés

Très très courts

Octobre Rose

L’atterrissage...
« Une fois la tempête passée, tu te demanderas comment tu as fait pour la traverser, comment tu as fait pour survivre. Tu ne seras pas très sûr, en fait, qu’elle soit... [+]

Qualifié Prose en rose 2020
Très très courts

Kafr Naha

« La solitude est une tempête de silence qui arrache toutes nos branches mortes. » Khalil Gibran
L’atmosphère est moite.
Les ruelles sombres transpirent comme si une chape de plom... [+]

En compétition Grand Prix Automne 2020
Très très courts

À nos 15 ans

La première fois que nos chemins se sont croisés dans les ruelles du centre-ville, je devais avoir tout juste 15 ans. Le jour, le mois, ou même l’année ne m’ont pas foncièrement marqué. Il... [+]

En compétition Grand Prix Automne 2020
Très très courts

Remember

« Le souvenir se nourrit du regret qui nous enchaîne à ceux que nous ne pouvons plus faire revivre » (Norman Manea)
C’était pourtant un jour comme un autre. Comme des tas... [+]

Lauréat - Jury Grand Prix Printemps 2015
Recommandé Par Short Édition
Très très courts

On the road.

« J’aimerais savoir ce qu’ils ont fait des ombres de leur passé, de leurs regrets, de leurs déchirures. Comment ils s'en sont arrangés. Parce ce qu'on oublie rien, je le sais ce soir... On... [+]

Qualifié Grand Prix Automne 19
Très très courts

Lili

Quai Saint-Martin.
Minuit et peut-être quelques heures.
Ça n’a plus vraiment d’importance.
La nuit est opaque et sombre comme un amas de charbon, les moteurs de voitures ont... [+]

Finaliste - Public Grand Prix Hiver 2016
Très très courts

Insomnie

« Les soifs non étanchées, les appétits insatisfaits, les frissons, les fatigues, les insomnies... »
Au quartier à l’heure où les chats ont déserté, je scrute le ciel. La... [+]

Qualifié Grand Prix Automne 2015
Très très courts

Echappée.

« Il n'y a que dans les livres que l'on peut changer de vie. Que l'on peut tout effacer d'un mot. Faire disparaître le poids des choses. »
J’ai toujours aimé les histoires.... [+]

Finaliste - Public Grand Prix Automne 2015
Très très courts

Hors saison

Aujourd'hui, c'est l'été.
Il neige.
Dedans.
C'est drôle, et pas drôle en même temps.
Les flocons viennent s'éteindre, au sol.
Sans bruit.
Sans cris.
Car tout est gelé, sous... [+]

Qualifié Grand Prix Eté 2015
Très très courts

L'attente

« Le plus grand obstacle à la vie est l’attente... »
Le réveil me fait sursauter. Mes songes s’évanouissent en une fumée éparse quelque part dans la chambre.
J’essaie de... [+]

Qualifié Grand Prix Automne 2017
Très très courts

Les montagnes russes

Je me souviens des montagnes russes, quand j’étais gosse.
Le grand train, bleu et blanc. Le parcours sinueux. Les corps qui montent, qui descendent. En redemandent.
À 100 à l’heure, et... [+]

Finaliste - Jury Grand Prix Printemps 2015
Très très courts

Baptiste et Chloé

C’est dimanche. Ils sont déjà réveillés. Ils se bagarrent dans la cuisine depuis au moins 20 minutes. Ils ne semblent pas disposés à me laisser dormir. Je crois que Léo a encore renversé ses... [+]

Qualifié La Matinale en cavale Hiver 15 - Très très courts