L'homme, ce bel animal !

il y a
3 min
101
lectures
30

Julien, 80 ans. Depuis 4 ans j'écris et Je remercie toutes celles et ceux qui par leur bienveillance et leur soutien, m'ont encouragé à poursuivre cette merveilleuse expérience. Je leur dois  [+]

Le square a retrouvé son effervescence des beaux jours, des enfants courent, des mamans poussent leur landau, et Christine, à soixante-dix ans profite assise sur un banc, des premiers rayons du soleil du printemps.
─ Bonjour Christine !
─ Ah, Nicole ! Contente de te revoir... Comment vas-tu ? Assois-toi.
Les deux dames se sont connues alors qu’elles avaient quinze ans et à chaque rencontre, les souvenirs refont surface. Les flirts qu’elles ont vécus sont souvent le sujet privilégié des discussions, elles se rappellent et parlent encore de Jacques, de Paul, ou d’autres, comme si c’était hier.
─ Tu ne devineras jamais qui est passé là, devant moi, hier ! Dit Christine, je ne l’ai pas reconnu sur l’instant, mais quand il est repassé, c’était bien lui... Qu’est-ce qu’il est élégant et je te jure, bien qu’il soit d’âge avec nous, il ne les fait absolument pas.
─ Mais de qui tu parles ?
─ Damien ! Tu te souviens, ce beau blond qui chavirait toutes les filles du lycée... Ben, c’était lui, j’en suis certaine ! Écoute, il faut le voir pour le croire, tu lui donnerais à peine soixante ans ! S’extasie Christine.
─ Tu dis ça parce que tu étais amoureuse de lui, mais quant à lui donner dix ans de moins, j’aimerais voir...
Il avait suffi que les deux dames reviennent le lendemain pour que le vœu de Nicole soit exaucé. Damien, élégamment vêtu et la démarche altière, vient de passer le tourniquet à l’entrée du square.
Droit sur ses jambes, il avance en direction des deux amies qui l’admirent en silence. Quand il arrive à leur hauteur, Christine s’arme de courage et interpelle le bellâtre.
─ Bonjour Damien !
L’homme s’arrête surpris, puis il s’avance.
─ Bonjour mesdames... Désolé, mais je n’ai pas le plaisir de vous connaître... Sachez que je le regrette vivement.
Il suffit de quelques précisions évoquées par Christine sur le passé pour que lui reviennent en mémoire, les lointains souvenirs d’une époque vécue durant leurs études. Damien se souvient également de Nicole, car les deux amies étaient toujours ensemble.
─ Si je m’attendais!? Lance Damien, cinquante-cinq ans de cela ! Et le temps vous a à peine effleurées mesdames, les flatte-t-il avec l’espoir d’avoir en retour un avis bienveillant pour lui-même.
Et cela fonctionne, car ses anciennes connaissances ne lésinent pas sur les compliments, en particulier Christine qui ne peux se retenir de le tutoyer.
─ Si j’ai bonne mémoire nous avons le même âge, tu es passé devant moi il y a deux jours et je disais justement à Nicole hier, que tu faisais à peine soixante ans !
Damien, au comble du plaisir laisse parler sa fausse modestie, il dit que peut-être deux ou trois années de moins seraient faire preuve de plus d’objectivité, que les deux femmes exagèrent, mais que néanmoins cela est gentil de leur part.
─ Je suppose que tu n’as pas dû manquer de partis intéressants et que tu es marié ? Ose Nicole.
─ Oui... Claudine est mon épouse, quarante-trois ans de vie commune cette année... Souvenez-vous elle était de votre groupe, une jolie fille... Elle aussi, ajoute-t-il pour ne pas faire d’impair.
─ Ben oui, on voit qui c’est, réagit Christine.
─ Elle doit être fière d’avoir un homme resté aussi jeune !? Ajoute Nicole d’un air pincé.
─ J’évite d’aborder ce sujet avec elle par condescendance, ça me gêne, car elle, à la différence de moi, elle fait bien son âge, rétorque Damien en les quittant pour aller rejoindre son épouse.
─ Quel Narcissisme ! Ne peut s’empêcher de clamer Nicole, alors que l’élégant Damien s’éloigne d’un pas assuré.

─ Tu ne devineras jamais qui j’ai rencontré au square !? Christine et Nicole, Souviens-toi, elles étaient dans le même groupe que toi et quasiment toujours ensemble... Christine était amoureuse de moi et...
─ Toutes les filles étaient amoureuses de toi ! Le coupe Claudine. Pas certaine que ce soit encore le cas aujourd’hui ? Soixante-dix ans ça marque quand même son homme...
─ Tu exagères et tu te trompes, car justement, elles m’ont dit que j’étais loin de faire mon âge, elles m’en donnent même dix de moins, affirme-t-il.
─ La prochaine fois que tu les rencontres, tu leur donneras l’adresse d’un bon ophtalmo ! Sourit Claudine.
─ Arrêtons de nous chamailler ça m’évitera d’être désagréable avec toi... Après tout, tu peux dire ce que tu veux moi, je me trouve encore pas mal pour mon âge, comme elles l’ont dit et elles ont raison : ″ tu devrais être fière d’être ma femme !″
─ Mais je t’aime mon chéri, tu es beau, intelligent, grand et fort, comment pourrais-je ne pas être fière d’être ton épouse ? Tiens à propos, je dois te dire que je suis horriblement déçue, car je ne pourrai pas être à ton bras pour t’accompagner, l’exposition dont nous avions parlé sur l’évolution de l’homme dans le temps a lieu demain et je ne serai pas disponible. C’est ballot ! Je ne verrai pas comment il s’est embelli de milliers d’années en milliers d’années...
─ C’est vrai et c’est dommage, mais j’irai sans toi ! Lance Damien, un peu vexé.

Damien n’a pas pu apprécier comme il aurait voulu, l’exposition en question. Non pas que son contenu manquait d’intérêt, bien au contraire, mais c’est en prenant son billet d’entrée qu’il fut profondément contrarié.
Non seulement à la caisse on venait d’éradiquer les dires de ses deux anciennes amies, mais on y avait ajouté un bonus de cinq ans !

Sans lui demander son âge, la caissière le fit payer moitié prix en disant que les personnes de plus de soixante-quinze ans bénéficiaient d’une réduction de cinquante pour-cent...
Damien venait de prendre quinze ans en une minute.
30

Un petit mot pour l'auteur ? 51 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien  Commentaire de l'auteur · il y a
Je précise que ce texte n'est absolument pas autobiographique, je suis du signe du Lion !
Julien.

Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
Vieillir et l'accepter. Le temps passe trop vite , c'était hier nos jeunes années
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Vous avez raison Gina, l'important est de garder la jeunesse d'esprit, ne pas se projeter dans l'avenir, mais vivre intensément les moments présents.
Belle journée.
Julien

Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Heureusement que tu l'as précisé ;o)
Désolée, ça bug, impossible de voter, je repasserai, mais pas ton linge ;o)

Image de Louisa
Louisa · il y a
Le temps passe et nous pousse plus ou moins bien ! Damien devrait apprécier à sa juste valeur de pouvoir se promener au jardin, aller au musée pour admirer des œuvres.
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Il est vrai que c'est déjà beaucoup,
Merci pour votre lecture Louisa.
Julien.

Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Le temps nous rattrape toujours, inutile d'essayer de lui échapper ,!...
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Ce qui est bien vrai !
Merci d'être venu me lire Lange.
Julien.

Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Rien que le temps qui passe Julien, super.
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Drôle, réjouissant. Unereflexion qui a dû lui plomber sa journée.
Je te donne toutes mes voix ,Julien .

Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Merci Nadine, prends soin de toi.
Julien.

Image de Jeanne en B
Jeanne en B · il y a
La bonne blague :-) un texte réjouissant !
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Merci Jeanne, à bientôt.
Julien.

Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Ah ah ah, en voilà un pour qui la chute a dû être violente !
Image de Francine Ossenbruggen
Francine Ossenbruggen · il y a
trop amusent cette lecture, bisous Juju
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Ah ces mecs qui se croient toujours au top ! La chute fait mal.
Bisous ma poule.
Julien.

Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Lol !
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Merci Marie, à bientôt sur vos écrits.
Julien.

Image de Georges Marguin
Georges Marguin · il y a
Tout est question vestimentaire. Dans mon jardin, on me donne mon âge. A l'extérieur, comme je ne m'habille pas en vieux, on me donne entre treize et quinze ans de moins. Je vous l'assure! . La vue de Frédéric Gersal en costume et nœud pap m'horripile. C'est une tenue d'hier. A la télé un jour ils l'ont habillé : Jean, chemise col ouvert et blouson . Frédé méconnaissable avait dix ans de moins. C'est aussi simple que ça.
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Bonsoir Georges, vous avez raison, le vestimentaire est un côté qu'il faut soigner, s'activer et rester jeune dans sa tête font aussi partie du maintien physique.
Vous m'avez dit dans un commentaire que vous aviez 93 ans, je vous félicite de n'en paraître que 80, bravo et poursuivez encore longtemps cette belle philosophie.
Julien.

Image de Georges Marguin
Georges Marguin · il y a
C'est vrai, rester actif physiquement, se vêtir au goût du jour,(avec modération) Tous les matins. Pèse personne et tensiomètre, ce qui donne aussi les pulsations. C'est rien et c'est beaucoup, suivant les résultats, on régule.
Image de Aëlle GUTBUB
Aëlle GUTBUB · il y a
La chute est excellente !
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Un grand merci pour votre lecture Aëlle, belle soirée.
Julien.

Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
Le jour où mon voisin (57ans) m'a proposé de monter mes courses au 2° j'ai reçu comme un coup de poignard ! Comme toi je suis Lion, après plus de dix ans après cet épouvantable proposition, ma fierté à repris des couleurs. Ton texte est un régal ! Amitiés, Dan.
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Rire ! Tu avais dû trop travailler ou faire la fête la veille ! ?N'empêche que ton voisin est vraiment sympa, un bel exemple de solidarité entre générations.
Tu subis de plein fouet la deuxième vague du Covid, j'espère que tu supportes les nouvelles règles au mieux, prends bien soin de toi, cette merde frappe n'importe où.
Je t'embrasse fraternellement.
Julien.

Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
Bise l'ancien !