2
min
Image de Etoile*

Etoile*

33 lectures

11

Sur le parapet, en déséquilibre, Fabien s’apprête à rejoindre le néant. Pendant quelques secondes, avant de se laisser tomber, il repense au passé.
...Même sur ce parapet, à la porte de la mort, les douleurs et les questions lancinantes ne le quittent pas.
...Même sur ce parapet, il se demande comment il en est arrivé là ? Un divorce cumulé avec la perte de son emploi ? C’en est trop...
Au même moment, là-haut dans le ciel, une petite étoile pleure. Retenue par un rhume sévère, elle n’a pas pu aller au « bal des étoiles ». A chaque éternuement et quinte de toux, elle s’arrache la poitrine et perd de ses précieuses poussières. Elle se sent laide, inutile et s’ennuie.
Soudain, entre deux sanglots, elle aperçoit Fabien sur son parapet. Que fait-il donc là ? Mais... Il va tomber. En peu de temps, elle réalise ce que le jeune-homme est sur le point d’accomplir. Elle réfléchit à toute vitesse et appelle son père, « vite, vite, Papa regarde, il faut faire quelque chose ! ». Papa Etoile, explique à sa fille qu’ils ne sont pas en nombre suffisant, que le jeune-homme est libre d’agir comme il l’entend et que... Mais la petite Etoile ne veut rien entendre. Balivernes ! dit-elle. En quelques instants, elle rassemble ses forces et se positionne de façon à ce que Fabien puisse l’entrevoir, elle s’entoure d’un halo de lumière puis se met à briller. Ne laissant pas à Fabien le temps de se remettre de sa surprise, elle lui envoie quelques poussières dont les nuances de couleur sont féériques. Le jeune-homme abasourdi, regarde sans comprendre.
La petite étoile continue, elle cherche à détourner l’attention de Fabien, elle voudrait lui parler, mais c’est impossible, faute de partager tous deux le même langage. Alors elle fait avec ce qu’elle possède. Elle virevolte, tourne sur elle-même et, quitte à davantage s’enrhumer, poursuit son « spectacle de lumières ». Fabien réalise que l’étoile s’efforce de le rendre moins triste. Inutile de mettre des mots, les intentions sont un langage universel.
Fabien est plus calme. Ce devrait être mon dernier soir, se dit-il, mais c’est un soir magique. Il y a tant de choses que je n’ai pas pu voir ! Il s’assied sur le parapet et réfléchit : pour la première fois depuis bien longtemps, quelqu’un ou quelque chose m’a fait signe et s’est préoccupé de mon sort. « Merci Etoile, je vais rentrer ». Dans un dernier élan, Elle lui lance quelques poussières dont certaines s’accrochent à sa veste. Un petit message...pour ne pas oublier semble-t-elle lui dire.
Ils sont rentrés,
Chacun de leur côté,
Chacun dans leur contrée,
Mais personne n’a oublié.
L’étoile a dû garder le lit près de trois semaines suite à l’épuisement engendré par cette escapade et par la puissance qu’elle a utilisée pour sauver ce bel inconnu. Fabien vit encore dans le brouillard, mais il s’apaise à la vue d’un ciel étoilé. Son médecin pense que c’est un bon début...
La petite étoile doit passer en conseil de discipline. En effet, elle a enfreint les règles de la communauté et n’aurait jamais dû agir ainsi. Les grands responsables lui reprochent de s’être mise en danger et d’avoir dépassé les limites de ce que peut, et doit faire, dans leur monde, une étoile bien élevée.
Le conseil de discipline se déroule aujourd’hui et la petite étoile est terrorisée. Elle a appris qu’elle serait peut-être chassée de sa communauté. Le verdict tombe dans la foulée et notre petite étoile est maintenant affolée. Elle est en effet chassée, mais pas pour mauvaise conduite simplement parce que c’était sa destinée. Et comme par enchantement, notre petite étoile se transforme en une jeune-fille habitant dans le même quartier que Fabien. L’idée de la communauté est que ces deux-là étaient faits pour se rencontrer. L’avenir est tout tracé et le ciel veillera à ce que cela puisse arriver. Tous deux pourront enfin se parler et découvrir qu’un bonheur peut survenir après de dures épreuves.
Vous connaissez la fin de l’histoire : ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants...
Jamais l’étoile n’a oublié,
L’endroit où elle était née,
Fabien en a été informé.
Et les soirs de ciel étoilé,
Tous deux voient se multiplier,
Leur capacité d’aimer et de partager....
11

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Un conte magique plein d'espoir et de beauté .
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Un joli conte de fée et d'étoile fort bien écrit... par Etoile...
NB. une remarque qui peut vous aider : quand vous répondez à quelqu'un, faites-le sous son commentaire en cliquant sur "répondre". Ainsi, il sera avisé.

·
Image de Etoile*
Etoile* · il y a
J'aurais bien aimé. Merci
·
Image de Dranem
Dranem · il y a
Serais-ce vous cette étoile qui brille sous le ciel de short ? une bien belle histoire !
·
Image de Danielle Battaglia
Danielle Battaglia · il y a
Un belle histoire. J'adore !
·
Image de Etoile*
Etoile* · il y a
C'est formidable de garder une âme d'enfant, moi, je ne m'en lasse pas. Je crois bien que je la cultive encore et encore. Merci pour votre commentaire
·
Image de JARON
JARON · il y a
Vraiment trop beau, j'adore, cette petite étoile qui se transforme en une belle jeune fille, moi qui adore les histoires d'amour, je ne m'en lasse pas. Je trouve que vous avez des idées géniales, en tous cas vos textes me plaisent énormément; peut être ais-je encore une âme d'enfant, certainement et alors? Il n'y a pas d'âge, rassurez-moi; j'ai adoré "les ombragettes", mais ça vous le savez. Belle journée. Jacques.
·
Image de Etoile*
Etoile* · il y a
Quel joli commentaire, j'ai l'impression d'avoir une vraie fan de mes écrits. Cela me motive pour continuer...
·
Image de LYLYFLO
LYLYFLO · il y a
Bonjour Etoile* ... Quel plaisir de retrouver vos merveilleux écrits ! Toujours beaucoup de délicatesse, de douceur dans ce texte. Le style est simple, fluide ; c'est là toute la richesse du beau. Merci de nous révéler "le secret" dans cette belle confidence... Ly.Flo
·
Image de Chorouk Naim
Chorouk Naim · il y a
Bien dit ❤
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Depuis 500 ans, à intervalles réguliers, Léonard de Vinci et François Ier s’amusaient comme des petits fous sur le chemin de ronde du château du Clos Lucé à Amboise. Ils ne se lassaient pas ...

Du même thème